Trafic de chevaux : nouvelle victime en Meurthe-et-Moselle

Aller en bas

ajouter un message Trafic de chevaux : nouvelle victime en Meurthe-et-Moselle

Message par Choupi91 le Mer 27 Juin 2018 - 9:14

https://www.republicain-lorrain.fr/justice/2018/06/26/trafic-de-chevaux-nouvelle-victime?utm_source=direct

Un propriétaire de Leintrey vient de déposer plainte contre un maquignon ardennais connu de la justice. En mai, l’homme promettait une retraite paisible à Azur rouge, 8 ans. L’équidé a été abattu et revendu pour sa viande en moins d’un mois !



Frédéric, 21 ans, est effondré. Le jeune homme de Leintrey, près de Blâmont (54) n’en revient pas qu’Azur rouge, 8 ans, son cheval, soit mort ainsi. « On avait pris le temps pour lui trouver un lieu de retraite paisible avec un grand parc, un hectare minimum et du foin à volonté […] L’acheteur qui avait répondu à notre annonce sur Leboncoin avait l’air de s’y connaître quand il est venu avec son van le 18 mai et nous a remis 600 €, le prix convenu. Il m’a dit qu’il serait au pré avec une jument alezane et qu’il serait nourri trois fois par jour par son propre père, qu’il nous donnerait des nouvelles, qu’on pourrait aller le voir… »
Malheureusement, l’ex-crack de sa discipline (le plat), qui fut un des meilleurs en France de sa classe d’âge (les 4 ans), est mort. Frédéric en a eu la confirmation, le 20 juin, des haras nationaux. « Ce jour-là, le nouveau propriétaire nous a encore dit par SMS qu’il allait super bien », se désole le jeune débourreur de chevaux. Petit à petit, il fait son enquête sur internet, auprès d’associations équestres et finit par déposer plainte auprès du procureur de la République de Nancy. « Je m’en veux de ne pas avoir identifié [l’acheteur] plus tôt. Quand j’ai retrouvé tous les articles, je me suis senti un peu coupable », soupire Frédéric.

4 700 équidés détournés

L’acheteur d’Azur rouge n’est autre qu’un maquignon ardennais, impliqué dans l’un des trafics de chevaux les plus importants en Europe de ces dernières années. L’homme, installé à Carignan, au sud-est de Sedan, était l’intermédiaire d’un réseau piloté par un grossiste depuis Bastogne, en Belgique, qui réinjectait dans le circuit alimentaire des chevaux impropres à la consommation. Plus de 4 700 équidés ont connu le triste sort d’Azur rouge depuis 2013. Parmi les victimes, de très nombreux propriétaires lorrains qui ont créé la page Facebook Des pâturages à l’abattoir, chevaux vendus frauduleusement et mené un combat acharné contre les agissements de cette filière.
Audrey, installée dans l’Aisne, est une des premières à avoir dénoncé les agissements de ce groupe et fédéré les victimes lorraines. « C’est écœurant qu’il [le maquignon ardennais] puisse continuer à agir ainsi en toute impunité. On le sait, la protection animale n’est pas une priorité en France », réagit-elle.
Frédéric, lui, est groggy mais tient à se défendre. Il vient ainsi de faire établir par une vétérinaire qu’Azur rouge avait reçu des injections de calmant récemment, ce qui l’excluait d’office de la filière alimentaire. « C’était mon premier cheval. Je suis sidéré qu’il soit parti comme cela, à l’abattoir. J’y tenais énormément. Je vais avoir besoin d’être aidé psychologiquement, je le sais. »
Nous avons contacté par téléphone le maquignon ardennais, qui a refusé de répondre à nos questions.

Tags équidés #équidés #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 101628
Age : 56
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum