La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû 2018 - 14:41

402 résultats trouvés pour vegan

Comment les vegans marocains préparent l'Aïd (TÉMOIGNAGES)

Si Hanane passera la fête "autour d’une chewaya de légumes”, Ghita et Simohammed la passeront en compagnie d’amis vegans.


 
 ABDELHAK SENNA via Getty Images  

STYLE DE VIE - A quelques jours de l’Aïd Al Adha, communément appelée “fête du mouton”, alors que la plupart des Marocains peaufinent les derniers détails avant le jour du sacrifice, d’autres sont loin d’attendre cette date avec impatience.
Depuis quelques années, le mouvement vegan prend de l’ampleur dans le monde. Une “philosophie de vie” qui proscrit la consommation et l’exploitation animale. Ainsi, à l’instar des végétariens qui s’interdisent, entre autres, de consommer de la viande, les vegans refusent également de consommer des produits issus de “l’exploitation animale” au profit d’une alimentation à 100% végétale.

Un mouvement qui n’a pas épargné le Maroc. En effet, si le royaume compte son lot de végétariens, cette “philosophie de vie” séduit de plus en plus de Marocains. C’est le cas notamment de Simohammed Bouhakkaoui. YouTubeur et fondateur du groupe L’Vegans, une page Facebook ayant pour but de réunir les végans nord-africains, le jeune homme, membre de ce mouvement depuis 2015, cherche notamment à “vulgariser ce sujet au Maroc” à travers sa chaîne YouTube.


Lire la suite sur Huff Post

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
Hier à 12:07
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Comment les vegans marocains préparent l'Aïd (TÉMOIGNAGES)
Réponses: 0
Vues: 30

Il dévore un morceau de viande crue lors d'un festival végan et s'attire les foudres des participants

https://www.demotivateur.fr/article/il-devore-un-morceau-de-viande-crue-lors-d-un-festival-vegan-et-s-attire-les-foudres-des-participants-14194

Un homme a dévoré un bout de viande rouge crue durant un festival vegan à Amsterdam… ce qui n’a pas été du goût des participants, ni des forces de l’ordre.


Certains prennent un malin plaisir à jouer les provocateurs. Lors d’un festival dédié à l’alimentation végane (exclusivement végétale, donc), un homme a jugé bon de dévorer un morceau de viande crue face aux personnes se trouvant à l’entrée.
Il s'agissait apparemment d'une forme de protestation venant de ce carnivore, dont on ne connaît pas l’identité. Ce dernier s’est filmé en train de grignoter l’imposant morceau de barbaque avant de poster la scène le 14 août [url=https://www.demotivateur.fr/article/ https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=unnzbghJB28]sur sa chaîne Youtube, Sv3rige.[/url]

Comme on peut le voir, de nombreuses personnes tentent de comprendre la démarche de cette personne au fil de la vidéo. Au bout de quelques minutes, des policiers interpellent celui qui porte un t-shirt avec le message « Partez les vegan et mourrez » inscrit dessus. « Ça détruit notre santé », soutient-il face aux forces de l’ordre qui lui demandent quelles sont ses motivations. « J’ai été vegan et j’ai failli mourir. Ils rendent tout le monde malade », poursuit-il.
Ce sont des participants manifestement gênés par le comportement de cet homme qui auraient demandé aux agents d’intervenir, rapporte The Independent.
Un porte-parole du « Vegan Food Festival », qui s’est tenu du 10 au 12 août dernier, a exprimé son mécontentement quant à cette action, expliquant qu’il s’agit d’un évènement familial. « Bien entendu, rien n’interdit de consommer de la viande, c’était très choquant de voir tout ce sang et cette graisse qui dégoulinaient », explique-t-il au quotidien britannique. « C’était une façon étrange de protester, regrette-t-il. Ce festival est fait pour s’amuser et partager de nouvelles expériences ».
Le contestataire, accompagné de deux personnes, serait resté une heure sur place et n’aurait pas été arrêté par la suite.

Tag fruits
#animaux #cruauté #maltraitance #protection #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Jeu 16 Aoû 2018 - 14:53
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Il dévore un morceau de viande crue lors d'un festival végan et s'attire les foudres des participants
Réponses: 0
Vues: 39

Lille devient la première ville française à servir deux menus végétariens par semaine à la cantine

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/lille/lille-devient-premiere-ville-francaise-servir-deux-menus-vegetariens-semaine-cantine-1504815.html

Depuis le 1er juin, Lille remplace deux fois par semaine les protéines animales par des végétales à ses 14 000 écoliers. L'expérimentation sera poursuivie à la rentrée. Elle fait de la capitale des Flandres la première ville française à aller si loin dans l'alternative à la viande et au poisson.
En 2014, la ville de Lille avait introduit un menu végétarien par semaine dans les assiettes de ses écoliers. 

Depuis le 1er juin, elle est passée à deux repas sans viande et sans poisson, et poursuivra sur le même régime à la rentrée. Nuggets de soja, omelette, haricots rouges, pois chiche et autres légumineuses, les alternatives aux protéines animales se déclinent au fil des jours dans les cantines des écoles publiques de Lille et de ses communes associées Hellemmes et Lomme.


Diversification alimentaire et respect de l'environnement


Un changement de paradigme qui fait aujourd'hui de la capitale des Flandres la première de France à passer la seconde en matière de végétarisme. Dans un triple soucis de respect de l'environnement, de diversification alimentaire et de réduction du gaspillage. A Lille comme ailleurs, un tiers au moins du contenu des assiettes finit à la poubelle. 
 Nous sommes allés poser notre caméra dans une école de Lille Sud. Ce jour à la cantine, c'était céleri, perles de blé sauce minestrone et tarte aux pommes.
Verdict à la dégustation : une majorité d'enfants enthousiastes qui ont "tout aimé", et qui trouvent "ça bien pour la planète". Et puis d'autres, plus sceptiques, comme ce jeune homme : "L’entrée j’aimais pas trop, il y a un goût de rien.". C'est toujours difficile de faire l'unanimité.
Tous les repas sont élaborés à la cuisine centrale de Lille, trois jours à l'avance. 14 000 entrées plats et desserts sortent chaque jour de ses fours et de ses marmites. Pour concocter ces repas végétariens, les cuisiniers ont dû se replonger dans les livres de recettes, pour adapter les plats aux enfants.

"J’étais récalcitrant", confesse Laurent Demesre, chef de cuisine. "Dans mon image de cuisiner, les repas végétariens,  ce n'est pas mon idéal. Mais si on travaille le produit un peu comme de la viande, à l’arrivée on a un plat qui ressemble à une carbonnade flamande. On sait faire des choses comme ça".

Travailler les protéines, la viande en moins : l'assurance aussi de faire des économies. Jusqu'à 30 centimes de moins qu'un repas classique. Moins cher, mais tout aussi nourrissant : l'équilibre nutritionnel des plats est conservé.
"C’est clairement très bon pour la santé", affirme Frédéric Rotolo, responsable d'exploitation de la cuisine centrale. "Et puis, on n'est pas programmés  pour manger de la viande toute notre vie. En tous cas pas à 100 %". 
 

Six parents sur dix favorables aux menus sans viande


Selon une enquête de Greenpeace publiée en mai dernier, 6 parents sur 10 en France sont favorables à l'introduction de menus végétariens à l'école. Une mesure qui tient plus à la santé des enfants qu'à des raisons philosophiques, avec une incidence de l'excès de protéines animales sur l'obésité notamment.

La consommation d’une viande et d’un produit laitier chaque midi correspondrait chez les enfants de 3 à 11 ans à deux voire trois fois celle recommandée par l’ANSES, l'agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation.

En France, 70% des enfants mangent trop de viande par rapport à leurs besoins nutritionnels. 

A la sortie de l'école dans laquelle nous avons réalisé notre reportage, les mamans se sont montrées enthousiastes : "C’est logique que les enfants mangent un peu plus de légumes, à la maison, ils mangent assez de viande comme ça", nous a dit l'une d'elles. Pour cette autre : "C’est une bonne habitude pour les enfants, ils apprennent à manger sain".
 

Menus végétariens pour moins d'une ville sur dix 


Aujourd'hui, à peine 9% des villes françaises servent un repas végétarien par semaine à la cantine.  Outre Lille dans la région, Lambersart, Bondues, Wattrelos, Douai, Bruay-sur-l'Escaut, Trith-Saint-Léger et Grande-Synthe ont également sauté le pas. 

La généralisation d'un menu sans viande hebdomadaire a été âprement débattu au printemps dernier, lors du projet de loi agriculture et alimentation. Le Ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot y était favorable. Contrairement à nombre de députés, y compris au sein de la majorité, au motif de ne pas vouloir « imposer un style de vie » aux concitoyens.

Les menus végétariens à la cantine ont été recalés au profit d'un autre objectif fixé dans la loi : au moins 50 % de produits issus de l’agriculture bio ou tenant compte de l’environnement dans la restauration collective publique d’ici à 2022.
 

Du progrès sur les produits bio et locaux 


A Lille, sur ce terrain là, la ville affiche déjà plus de 20% de bio et 30 à 40% de produits locaux. La volaille, mais aussi les oeufs, le poisson frais ou encore certains fruits et légumes. "Cela correspond à une demande des parents. Notre objectif, c'est le plus possible", déclare Michel Ifri, conseiller municipal délégué à la restauration scolaire. 

"Nous voudrions bien faire mieux, mais les filières ne sont pas encore assez structurées", poursuit-il. "Quand on a besoin de pommes, c'est 30 tonnes, d'endives, c'est 7 tonnes". 
 

Lutter contre le gaspillage alimentaire 


 En introduisant un deuxième repas végétarien, la ville entend aussi réduire le gaspillage alimentaire. Toutes les denrées sont concernées, mais la viande paie un lourd tribut, avec parfois des plats entiers qui partent à la poubelle sans avoir été touchés. 

Plusieurs mesures sont mises en place, comme l'implication des enfants dans l'élaboration des menus. Plusieurs classes lilloises ont déjà travaillé avec la diététicienne de la ville pour concevoir des repas. 

Autre mesure, la ville prévoit d'introduire deux types de ramequins pour les entrées, un grand et un petit, pour que l'enfant puisse choisir en fonction de son appétit. 

Enfin, des bacs à déchets transparents doivent être installés, afin que les écoliers puissent voir concrètement ce qui part à la poubelle.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 4 Juil 2018 - 15:05
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Lille devient la première ville française à servir deux menus végétariens par semaine à la cantine
Réponses: 0
Vues: 106

Les bouchers-charcutiers demandent protection de la police contre les vegans

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/06/25/01016-20180625ARTFIG00147-les-bouchers-charcutiers-demandent-protection-de-la-police-contre-les-vegans.php



Dans une lettre datée du 22 juin dernier, la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT) a déploré la multiplication des «violences» et «intimidations» subies par ses membres, et demandé la protection de la police.
Les bouchers-charcutiers ont demandé la protection de la police au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, face aux attaques qu'ils subissent de la part de groupuscules vegans anti-viande, et anti-élevage. «Nous comptons sur vos services et sur le soutien de l'ensemble du gouvernement pour que cessent, le plus rapidement possible, les violences physiques, verbales, morales» subies par les artisans bouchers-charcutiers, indique une lettre datée du 22 juin, signée du président de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT), Jean-François Guihard.
» LIRE AUSSI - À Lille, des vegans se muent en vandales
«Les 18.000 artisans bouchers-charcutiers» en France «s'inquiètent des conséquences de la surmédiatisation du mode de vie végan», indique le responsable se déclarant «choqué» qu'une partie de la population «veuille imposer à l'immense majorité son mode de vie pour ne pas dire son idéologie». Il déplore les «intimidations» récentes dont ont fait l'objet des boucheries-charcuteries, une «violence» qui s'exerce «tant à visage découvert que masqué», selon la lettre.

De nombreux précédents

Dans les Hauts-de-France, sept boucheries ont été aspergées de faux sang en avril, une boucherie et une poissonnerie ont été vandalisées, leurs vitrines brisées et les façades taguées de l'inscription «stop au spécisme». La maire de Lille Martine Aubry a indiqué que la mairie allait se constituer partie civile. Selon la CFBCT, des précédents «ont été signalés en région Occitanie» également.
» LIRE AUSSI - Qui se cache derrière les végétariens français?
Fin mars, une militante vegan de la cause animale qui avait publié un message injurieux à l'égard d'un boucher tué dans un supermarché à Trèbes lors d'un attentat djihadiste, a été condamnée à sept mois de prison avec sursis pour «apologie du terrorisme». «Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice», avait publié la militante sur les réseaux sociaux après l'attentat.
«Face à cette escalade de la violence, quelle sera la prochaine étape?», s'interroge la fédération professionnelle de la boucherie, en estimant que «quelques individus ou organisations» cherchent à «semer la terreur». La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) s'était aussi émue début juin de «comportements extrémistes» de militants anti-spécistes.
Les anti-spécistes (du latin «species», l'espèce) s'opposent à toute hiérarchie entre espèces, notamment entre l'être humain et les animaux.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance #végétarisme #vegan #protection
par Choupi91
le Mar 26 Juin 2018 - 9:27
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Les bouchers-charcutiers demandent protection de la police contre les vegans
Réponses: 0
Vues: 92

Le véganisme n’est pas une mode de bobos branchés !

http://www.bvoltaire.com/veganisme-nest-mode-de-bobos-branches/

Greenpeace France vient de dévoiler, ce lundi 21 mai, les résultats d’une enquête sur la consommation de protéines animales à l’école, portant sur 3.200 communes : « 69 % des enfants ne mangent jamais végétarien à la cantine, 21 % de temps en temps, 9 % une fois par semaine. Pour l’ONG, cette consommation excède les recommandations sanitaires et a des impacts négatifs sur le climat et la biodiversité » (franceinfo).
En effet, être végan signifie dire non à l’exploitation des animaux, en adoptant une alimentation végétalienne, sans produits animaux, et des gestes de la vie quotidienne respectueux de l’environnement (maquillage, habillement, loisirs…). Mais c’est aussi prendre soin de soi.
1 – Protéger la planète
La production de viande est en partie responsable de la pollution de l’environnement. Un kilo de bœuf produit autour de trente fois plus de kilogrammes de dioxyde de carbone qu’un kilo de légumineuses pour la production.
En outre, face à la demande de viande qui croît à l’échelle mondiale, de plus en plus de forêts sont sacrifiées afin de créer des espaces pour le bétail. La conséquence est le phénomène de déforestation, que l’on constate notamment dans la forêt d’Amazonie.
Enfin, élever un animal signifie consommer de grandes quantités d’eau, qui devient une ressource rare. Par exemple, un kilo de bœuf utilise cinq fois plus de litres d’eau qu’un kilo de soja pour la production.
2 – Bien-être animal
Concernant la protection animale, la grande industrie impose des conditions relativement difficiles aux animaux, que ce soit les porcs, les bœufs, les poules ou encore les abeilles pour la production de miel. L’association L214 l’a illustré avec plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux.
Adopter une alimentation végétalienne signifie se soucier du bien-être animal, qui est considérable pour l’avenir de la planète. Les animaux jouent un rôle essentiel dans l’équilibre environnemental !
C’est pourquoi un végan adopte un mode de vie qui va au-delà de notre alimentation. Cela signifie, notamment, porter des vêtements végans, qui ne contiennent aucune matière animale, mais aussi se tourner vers des cosmétiques végans, sans violence envers les animaux – en l’occurrence les lapins, au cours de la production.
3 – Les bienfaits nutritionnels
La troisième et dernière dimension, qui est non négligeable, concerne les bienfaits nutritionnels de l’alimentation végétalienne.
Arrêter la viande signifie diminuer tous les risques de cancer et de maladies cardio-vasculaires. La viande rouge, tout particulièrement, est responsable de plusieurs maladies cardio-vasculaires, en plus de tous les pesticides qu’elle contient (beaucoup plus que les fruits et légumes).
Cela signifie, aussi, éviter tous les problèmes de digestion liés au lactose, et tout particulièrement au lait de vache. Ce dernier est destiné au veau et non à l’être humain.
Enfin, arrêter le poisson signifie ne plus assimiler tous les métaux lourds qui sont contenus dans les poissons, et tout particulièrement les gros poissons. C’est le cas du mercure, qui est très toxique pour l’organisme humain.
Plus généralement, tous les nutriments et vitamines dont notre corps a besoin se trouvent dans l’alimentation végétale. C’est le cas des protéines végétales ou du calcium végétal qui se retrouvent dans beaucoup d’aliments.
La seule exception est la question de la vitamine B12, qu’il est conseillé de consommer sous forme de complément lorsqu’on est végan. Cette vitamine se trouve dans les produits d’origine animale et non dans les végétaux.
Enfin, les fruits et légumes sont l’aliment le plus essentiel dans l’alimentation végétalienne. Et par leur teneur en antioxydants, c’est une alimentation naturelle et saine qui permet le bon fonctionnement de notre organisme et un meilleur renouvellement de nos cellules.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 24 Mai 2018 - 15:20
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Le véganisme n’est pas une mode de bobos branchés !
Réponses: 0
Vues: 131

Vivera crée un steak 100% vegan ressemblant en tous points à un vrai steak

http://fr.ubergizmo.com/2018/05/22/vivera-steak-vegan-vrai-steak.html?inf_by=5b05143e671db8a62f8b49d5

La société néerlandaise Vivera affirme avoir réussi à créer le saint Graal pour les vegan : un steak 100% vegan qui, au goût, à l'odeur et même à la texture, ressemble presque trait pour trait à un véritable steak.

Fabriqué principalement avec du soja et du blé, ce steak a nécessité 18 mois de conception. Obtenir le goût et l’odeur fut un gros défi, mais le plus difficile fut d’avoir la même texture : “la structure du steak et la mâche, ce furent les aspects les plus délicats à répliquer“, expliquait le directeur commercial Gert Jan Gombert. “Il faut qu’il y ait une certaine pression sous la dent et que ce soit un peu juteux. Nous avons passé beaucoup de temps à reproduire ce caractère qui va de pair avec le bœuf.
Vivera croit énormément en son steak vegan ultra-réaliste, à tel point qu’elle compte en fabriquer plusieurs millions dès cette année. Les supermarchés Tesco seront les premiers à les vendre dans leurs magasins du Royaume-Uni. Aux Pays-Bas, ce sera à partir de Juin; En Allemagne, France et Italie, ils devraient être dans les rayons au second semestre.
Alors, intéressé(e) ? Vous laisseriez-vous tenter ? Suffisant pour vous mettre au véganisme ?



Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 23 Mai 2018 - 9:19
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Vivera crée un steak 100% vegan ressemblant en tous points à un vrai steak
Réponses: 0
Vues: 84

Un enfant de 7 ans envoie son argent à l'association L-214 pour sauver les animaux (PHOTO)

http://www.dhnet.be/buzz/animaux/un-enfant-de-7-ans-envoie-son-argent-a-l-association-l-214-pour-sauver-les-animaux-photo-5afc3edfcd70c60ea7056544

A 7 ans, le petit Ulysse, tout comme son frère, est végétarien et veut déjà sauver les animaux ! Ainsi, pour ce faire, le petit garçon a envoyé une lettre à l'association militant pour la protection des animaux L-214, accompagnée de son argent "pour vous aider à sauver les animaux". Dans sa missive, le petit garçon explique "J'ai eu 7 ans le 6 février (...). Je suis végétarien depuis plus d'un an comme maman qui a arrêté de manger de la viande elle aussi à 6 ans. Je ne mange plus de viande parce que je pense aux animaux. Je vous aimbe beaucoup. Vous êtes des super héros."






Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 17 Mai 2018 - 13:41
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Un enfant de 7 ans envoie son argent à l'association L-214 pour sauver les animaux (PHOTO)
Réponses: 1
Vues: 102

Lille: Des militants vegan accusés d'avoir vandalisé une boucherie

https://www.20minutes.fr/lille/2271391-20180515-lille-militants-vegan-accuses-avoir-vandalise-boucherie






La boucherie l'Esquermoise à Lille. — Google Maps
Ce mardi matin, une boucherie située rue Esquermoise, dans le Vieux-Lille, a été vandalisée. Un tag indiquant « stop au spécisme » a notamment été découvert. La responsable de la boutique attribue cette action à des militants de la cause vegan.
Vers 2 heures, « la vitrine a été totalement cassée, on en a vite déduit que c’était un groupe vegan vu les éléments inscrits sur la façade et du mode opératoire », la scène ayant été filmée par une caméra de vidéo surveillance du magasin, a déclaré Valérie Carrel, responsable de la boucherie « L’Esquermoise ».

Déjà vandalisée il y a un an

Cette dernière devait déposer plainte dans la journée, après le passage de la police dans ce commerce d’une rue très passante du Vieux-Lille, à proximité de la Grand’place. Le commerce était cependant ouvert, seul l’extérieur ayant été touché.
En avril 2017, la vitrine de cette boucherie, ouverte en 2016, avait déjà été taguée par du faux sang. « On avait été les premiers d’une longue série de magasins de boucherie attaqués dans la région », poursuit Valérie Carrel. « Tous les matins j’arrive la peur au travail, ce sont des extrémistes », a-t-elle ajouté.
Le spécisme (du latin species l’espèce) est une idéologie qui postule une hiérarchie entre les espèces, notamment entre l’être humain et les animaux.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 15 Mai 2018 - 14:29
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Lille: Des militants vegan accusés d'avoir vandalisé une boucherie
Réponses: 0
Vues: 104

Bolognaise végétale aux noix

https://www.consoglobe.com/sauce-bolognaise-vegetale-cg

Type : accompagnement, sauce
Difficulté : facile
Temps de préparation : 10 minutes
Temps de cuisson : 35 minutes
Pour 6 personnes

Ingrédients


  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 450 g de champignons
  • 100 g de noix
  • 2 tomates
  • 600 g de tomates pelées
  • 1 cuillère à soupe de concentré de tomate
  • 1 cuillère à soupe d’origan
  • 1 cuillère à soupe de basilic séché
  • 1 cuillère à café de cumin en poudre
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1/2 cuillère à café de piment de Cayenne en poudre


Pâtes complètes avec bolognaise végétale aux noix @ Olivia d’IUEN

La préparation de la bolognaise végétale

Dans une casserole, faites chauffer l’huile d’olive puis ajoutez l’oignon et l’ail hachés finement. Faites-les sauter pendant 3 minutes à feu moyen. Coupez les champignons en tranches et faites-les cuire dans la casserole avec les oignons et l’ail pendant 10 minutes, jusqu’à ce que les champignons libèrent leur eau. Lorsque le mélange est assez sec, ajoutez les herbes, les épices et le concentré de tomate. Remuez le tout et ajoutez les tomates coupées en dés ainsi que les tomates pelées. Laissez cuire à feu moyen pendant 20 minutes en remuant de temps en temps. Ajoutez les noix et faites cuire 5 minutes de plus. Votre bolognaise végétarienne est prête ! Servez-la avec des spaghettis et du parmesan.
Bon appétit !

Retrouvez les ingrédients bio de cette recette sur l’épicerie en ligne Il était une noix !



Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 11 Mai 2018 - 10:15
 
Rechercher dans: Recettes végétariennes - vegetarian recipes
Sujet: Bolognaise végétale aux noix
Réponses: 0
Vues: 120

Restauration. Leur burger végétarien de Plougasnou se vend chez Disney

https://www.ouest-france.fr/bretagne/plougasnou-leur-burger-vegetarien-se-vend-chez-disney-5726621



Il a le goût et la texture de la viande, mais ce burger est 100 % végétal. Primel Gastronomie (Finistère) espère séduire les « flexitariens », ces mangeurs de viande voulant un peu lever le pied.
Au visuel, à la texture comme au goût, on croirait un steak haché. Pourtant, ce burger créé par Primel gastronomie, à Plougasnou et Plabennec (Finistère), est 100 % végétal, à base de soja et jus de légumes pour la couleur.
Il a fallu un an à Thierry Nougaret et son équipe pour le concevoir. Positionnée depuis plusieurs années sur le marché végétarien, avec notamment des poêlées de céréales, l’entreprise de plats cuisinés surgelés (348 salariés, groupe familial Sill) espère séduire également les flexitariens, «ces 34% de français à vouloir, pour des raisons économiques, éthiques ou nutritionnelles, manger moins de viande. Tout en aimant le goût de la viande!»

À la carte de Courtepaille

Le directeur Recherche et développement, par ailleurs ancien boucher-charcutier, met aussi en avant « un apport en protéines supérieur au steak haché » pour un pourcentage de matière grasse moins élevé (5 à 9 % selon les recettes). Et la possibilité de cuire son burger plus ou moins moelleux, comme pour la version animale.
Depuis le mois d’août, leur burger végétarien est servi dans les restaurants de Disneyland Paris. Courtepaille l’a aussi mis à sa carte. «Et d’autres enseignes s’interrogent… », glisse Frédérick Bourget, directeur marketing, qui n’ignore pas que le hamburger a récemment supplanté le jambon-beurre dans le coeur des Français. « Ce n’est plus de la junk-food, on en trouve même à la table des grands chefs. »
Primel gastronomie, qui lui dédie une ligne de production, compte bien faire du burger végétarien un de ses produits phare. À l’export, l’entreprise est déjà positionnée sur le marché britannique, dans les magasins de surgelés. À plus long terme, elle réfléchit aussi à proposer son produit dans les grandes surfaces.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 2 Mai 2018 - 11:01
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Restauration. Leur burger végétarien de Plougasnou se vend chez Disney
Réponses: 0
Vues: 155

La marque Juch lance des sneakers vegan... réalisées avec des ananas 🍍

Si certains comme Bob l'éponge décident de vivre dans un ananas, d'autres comme la marque Juch, préfèrent les utiliser pour imaginer des sneakers. La paire Taranta Pinya a ainsi été fabriquée avec un procédé appelé Piñatex, qui utilise des fibres d'ananas. De quoi ravir les vegan et les fans de baskets.

Des ananas à vos pieds ?

Sananas et les vegan vont adorer cette idée ! La marque Juch (contraction de JUlia et CHarles, les fondateurs, ndlr) a dévoilé sa dernière nouveauté : des sneakers fabriquées à base d'ananas. Après Gumshoe, les baskets en chewing-gum, voici donc une autre paire écolo créée cette fois à partir d'un fruit. Ainsi, la Taranta, l'un des modèles phares de la griffe frenchy, devient veggie.



Lire la suite sur Pure break

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 30 Avr 2018 - 12:31
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: La marque Juch lance des sneakers vegan... réalisées avec des ananas 🍍
Réponses: 0
Vues: 107

Les écoles de quatre villes brésiliennes deviennent végétaliennes

http://veganews.eu/les-ecoles-de-quatre-villes-bresiliennes-deviennent-vegetaliennes/

Quatre villes brésiliennes se sont engagées à ne servir que des repas végétaliens dans les cafétérias d’ici la fin de l’année 2019. La démarche a été qualifiée comme ‘historique’ par les médias.
Les responsables des villes – Serrinha, Barroca, Teofilandia et Biritinga dans l’État de Bahia, au nord-est du pays – se sont associés à la Humane Society International, une ONG qui travaille pour le bien-être des animaux, pour mettre en œuvre ce projet. La transition se fera progressivement : les écoles réduiront la consommation de viande, de produits laitiers et d’œufs de 25 pour cent par semestre afin d’atteindre leur objectif de 100 pour cent végétal durant 2019.
Selon HSI: «C’est la première fois dans l’histoire que d’entiers départements scolaires se sont engagés à servir exclusivement des repas végétaliens.
L’impacte d’une telle démarche est vraiment étonnant et ne doit pas être sous-estimé. Sur la longueur d’une année scolaire cela se traduira par plus de 23 millions de repas !  Le projet est appelé Escola Sustentável (école durable) et il répond parfaitement à son nom. En réduisant la consommation de viande, les écoles réduisent considérablement leur empreinte écologique, surtout en termes de consommation d’eau et de déforestation.
Le projet comprend une formation culinaire de quatre jours pour les chefs des écoles. Le chef de la Humane Society International a enseigné aux cuisiniers comment préparer des recettes nutritives et rentables, en utilisant des ingrédients locaux.
«Fournir des repas à base de plantes à nos districts scolaires aidera à sauver des ressources environnementales et financières publiques, permettra un avenir d’adultes en bonne santé et construira un monde équitable pour les animaux», Leticia Baird, Procureur public brésilien pour l’environnement en Bahia, a déclaré dans un communiqué.
Vous en pensez quoi ? Est-ce que vous aimerez voir de tels projets dans nos propres pays? Est-ce que c’est un type d’action que nos gouvernements devraient soutenir? Rejoignez le débat dans les commentaires et partagez cet article afin de populariser l’initiative. Personnellement, je trouve que c’est un excellent projet qui aura une série de conséquences positives tant sur la santé des enfants que sur la santé de l’environnement. En normalisant les plats végétaliens pour les enfants nous pouvons graduellement changer notre culture et la diriger vers la cuisine végétalienne.
Actuellement l’Europe contribue à la déforestation des écosystèmes de l’Amérique du Sud, notamment en important de quantités colossales de soja destinées à l’élevage des animaux. Toute réduction de notre consommation de produits animaux est bienvenue.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 30 Avr 2018 - 10:34
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Les écoles de quatre villes brésiliennes deviennent végétaliennes
Réponses: 0
Vues: 81

Clermont-Ferrand : le fromage végétal « made in Auvergne » décroche un prix national

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/clermont-ferrand-fromage-vegetal-made-in-auvergne-decroche-prix-national-1465583.html

La petite Frawmagerie qui produit des fromages 100% végétal a obtenu, mardi 24 avril, le prix "développement » lors de la 6ème édition du concours national de la création agroalimentaire Bio, dans le Gers. Une reconnaissance pour cette petite entreprise de Clermont-Ferrand.
C’est « tout le potentiel des alternatives végétales sur le marché bio » qui a été salué par le jury du 6ème concours national de la création agroalimentaire Bio, mardi 24 avril, dans le Gers. La petite Frawmagerie qui produit des fromages végétaux à Clermont-Ferrand a ainsi décroché le prix « développement ».
En 2016, deux Clermontoises se sont lancées dans le "Frawmage", un équivalent végétal du fromage qui ne contient aucun ingrédient d'origine animale. Avec la tendance croissante des régimes végétaliens, leur produit connaît un succès croissant, y compris à l’export (Espagne, Portugal, République Tchèque, Finlande, Suède, Norvège, etc.).

A la tête de la petite Frawmagerie, Caroline Poinas espère investir de nouveaux locaux et augmenter la capacité de production. « J’ai la volonté d’offrir une alternative végétale et saine qui préserve l’ingrédient. L’affinage de mes frawmages végétaux utilise donc au maximum le cru. A ce jour, nous proposons 16 frawmages autour de 3 gammes : « terroir », proche des fromages traditionnels, « aromatisés » et « fruits secs », a-t-elle expliquée, lors de la remise de son prix.  Et de poursuivre : « La petite Frawmagerie se distingue donc par l’originalité de ses recettes mais également par son approche pédagogique. Je souhaite en effet rendre accessibles tous les ingrédients utiles à la fabrication de ces créations végétales pour favoriser la fabrication « maison ». »

La petite Frawmagerie va ainsi se partager la dotation de 30.000 euros avec Tomm’Pousse qui a obtenu le prix « création ».

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 30 Avr 2018 - 9:56
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Clermont-Ferrand : le fromage végétal « made in Auvergne » décroche un prix national
Réponses: 0
Vues: 88

À Strasbourg, des dizaines d’associations étudiantes demandent des menus 100 % végés

https://www.animalsace.org/a-strasbourg-des-dizaines-dassociations-etudiantes-demandent-des-menus-100-veges/#.WuLa2mfftck

Le CROUS de Strasbourg expérimente en ce moment un menu végétalien dans l’un de ses restaurants universitaires après le lancement de notre campagne Assiettes Végétales.

Pour l’encourager à étendre cette mesure, Assiettes Végétales lui a adressé une lettre soutenue par des dizaines d’associations ou fédérations d’associations étudiantes de Strasbourg comme l’AFGES, Campus Vert ou l’UNEF l’appelant à mettre en place une alternative végétalienne quotidienne au menu de tous les restaurants universitaires d’Alsace.
“À la fois plus respectueuse de la planète et des animaux, tout en restant parfaitement adaptée à la santé de tou-te-s, cette alternative 100% végétale aurait pour but de remplacer avantageusement l’actuelle alternative végétarienne, en portant l’idée d’un repas plus inclusif jusqu’au bout.” écrivent les signataires.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 27 Avr 2018 - 10:11
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: À Strasbourg, des dizaines d’associations étudiantes demandent des menus 100 % végés
Réponses: 0
Vues: 94

Clermont-Ferrand : le fromage végétal « made in Auvergne » décroche un prix national

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/clermont-ferrand-fromage-vegetal-made-in-auvergne-decroche-prix-national-1465583.html

La petite Frawmagerie qui produit des fromages 100% végétal a obtenu, mardi 24 avril, le prix "développement » lors de la 6ème édition du concours national de la création agroalimentaire Bio, dans le Gers. Une reconnaissance pour cette petite entreprise de Clermont-Ferrand.
C’est « tout le potentiel des alternatives végétales sur le marché bio » qui a été salué par le jury du 6ème concours national de la création agroalimentaire Bio, mardi 24 avril, dans le Gers. La petite Frawmagerie qui produit des fromages végétaux à Clermont-Ferrand a ainsi décroché le prix « développement ».
En 2016, deux Clermontoises se sont lancées dans le "Frawmage", un équivalent végétal du fromage qui ne contient aucun ingrédient d'origine animale. Avec la tendance croissante des régimes végétaliens, leur produit connaît un succès croissant, y compris à l’export (Espagne, Portugal, République Tchèque, Finlande, Suède, Norvège, etc.).
A la tête de la petite Frawmagerie, Caroline Poinas espère investir de nouveaux locaux et augmenter la capacité de production. « J’ai la volonté d’offrir une alternative végétale et saine qui préserve l’ingrédient. L’affinage de mes frawmages végétaux utilise donc au maximum le cru. A ce jour, nous proposons 16 frawmages autour de 3 gammes : « terroir », proche des fromages traditionnels, « aromatisés » et « fruits secs », a-t-elle expliquée, lors de la remise de son prix.  Et de poursuivre : « La petite Frawmagerie se distingue donc par l’originalité de ses recettes mais également par son approche pédagogique. Je souhaite en effet rendre accessibles tous les ingrédients utiles à la fabrication de ces créations végétales pour favoriser la fabrication « maison ». »

La petite Frawmagerie va ainsi se partager la dotation de 30.000 euros avec Tomm’Pousse qui a obtenu le prix « création ».

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 26 Avr 2018 - 13:17
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Clermont-Ferrand : le fromage végétal « made in Auvergne » décroche un prix national
Réponses: 0
Vues: 98

Saint-Malo : l’Annadata, plus qu’un resto, un concept

https://actu.fr/bretagne/saint-malo_35288/lannadata-plus-quun-resto-concept_16293071.html


Myriam Domange au sein de son restaurant, 20 rue de la Corne du Cerf, Intra-Muros. (©Le Pays Malouin)
Elle s’appelle Myriam Domange et est originaire de Lorraine. Mais c’est à Saint-Malo, après avoir arpenté la Bretagne, qu’elle a décidé d’ouvrir son restaurant végétarien, au 20 de la rue de la corne de Cerf, Intra-Muros. En lieu et place de La Coquille d’œuf, et ce depuis juillet dernier.

« La force d’ouvrir le restaurant »

Parallèlement, elle donne des cours de respiration et de méditation, à Saint-Malo donc, pour l’ONG ‘Art de vivre’.
« Il s’agit de mettre en avant des techniques de respiration qui éliminent le stress, et vous donnent une force intérieure ; c’est ce qui m’a donné la force d’ouvrir le restaurant », raconte-t-elle.

Ainsi, elle propose des stages avec Anne-Claire Madec à Saint-Malo sur cette « grande respiration ». Alors, son restaurant, elle l’a voulu « un lieu de bien-être pour que les gens soient bien ». Et pour elle, ça passe évidemment par l’alimentation, loin « de la viande et du poisson, qui sont morts » et selon elle nocifs pour le corps, ou encore par l’eau, une eau totalement saine qu’on vous sert au restaurant, une eau « osmosée vortexée ». Elle vous proposera deux entrées, deux plats, trois desserts, qui changent régulièrement. Et tout ou presque y est bio, tels ses vins. « Je propose des burgers végétariens, mais je fais aussi beaucoup de plats indiens, et aussi pas mal de choses vegan. Il y avait une forte demande à Saint-Malo, les gens viennent parfois de loin chez moi, en tout cas de Dinard ou de Rennes ». Pour 26 euros si vous prenez l’entrée plus le plat, 32 euros pour l’entrée, le plat et le dessert.
Pour ceux qui se demandent ce que signifie « Annadata » : « C’est du sanskrit, cela veut dire : celui qui donne la nourriture », explique Myriam. Mais vous en saurez plus en y déjeunant ou dînant…
Pour lors, elle y organise également des événements. Des conférences, notamment. Et aussi des ateliers de cuisine végétariens ; le prochain aura lieu le 29 mai. Là, prochain rendez-vous : un dîner à la harpe, le vendredi 12 avril. Pensez à vite réserver…
L’Annadata, 20 rue de la Corne du Cerf, Intra-Muros. Jeudi 12 avril, dîner à la harpe (sur réservation) ; (stage Art de Vivre avec Anne-Claire Madec du 27 au 29 avril, L’Art du bonheur. Tel : 06 67 14 03 65).

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 25 Avr 2018 - 12:41
 
Rechercher dans: Restaurants végétariens - vegetarian restaurants
Sujet: Saint-Malo : l’Annadata, plus qu’un resto, un concept
Réponses: 0
Vues: 94

Où manger végétarien et végan à Angers ?

Ne consommer ni viande ni poisson dans la capitale de l’Anjou, voire aucun produit d’origine animale, c’est possible. Tour d’horizon, non exhaustif, des adresses angevines.
Lorsqu’il s’agit de manger à l’extérieur, pas toujours facile d’être végétarien ou végan (les végétariens ne mangent pas de chair animale, à savoir de la viande et du poisson. Une dimension supplémentaire s’ajoute en ce qui concerne les végans : ils ne consomment pas non plus de produits issus des animaux, comme les produits laitiers, les œufs et le miel). Néanmoins, depuis quelques années, le phénomène s’est démocratisé, si bien que de plus en plus de restaurants proposent une alternative végétale.

Manger diététique chez Same same

Pierre-Louis Grand, cuisinier au Same same, et Sue Fischer, gérante. | Ouest-France
Depuis 2016, Sue Fischer propose une cuisine entièrement végétale, au sein de son restaurant Same same. Tous les plats sont sans gluten et réalisés à base de produits issus de l’agriculture biologique.« En hiver, on cuisine plus des chili « sin » carne, des dals de lentilles, des currys de légumes ou des tajines. L’été, on propose des salades, à base, notamment, de jeunes pousses, ainsi que du houmous », raconte la gérante.
Same same, 13, rue de la Roë, Angers. Du mardi au samedi, de 10 h à 18 h. Menu entre 12 € et 14 €. Tél. 09 86 75 66 70.


Lire la suite sur Ouest France

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 24 Avr 2018 - 15:33
 
Rechercher dans: Restaurants végétariens - vegetarian restaurants
Sujet: Où manger végétarien et végan à Angers ?
Réponses: 0
Vues: 99

Cette boutique niçoise de cosmétiques vegan s'exporte sur le Web

https://tribuca.net/entreprises_32487259-cette-boutique-nicoise-de-cosmetiques-vegan-sexporte-sur-le-web


La boutique Wakey, au 30 rue Barla à Nic

La première boutique de cosmétiques vegan de la Côte d'Azur vient de lancer son site e-commerce.    

Moins de quatre mois après son ouverture, Wakey,  première boutique de cosmétiques vegan à Nice s'apprête à conquérir la toile. Depuis ce vendredi 20 avril, les férus de beauté au naturelle peuvent retrouver sur Internet les marques grassoises, la Canopée ou encore 100 bon et ses parfums naturels qu'ils ont déjà eu l'occasion de découvrir rue Barla.

Crowdfunding

Méganne Monteillet, propriétaire des lieux, justifie cette mutation sur le Web par "le succès recontré par la boutique." Au menu, bien évidemment des produits garantis non testés sur les animaux et qui ont une dimension écologique comme les shampoings et dentifrices solides pour un objectif "zéro déchets".  
Fondatrice de la marque, Méganne Monteillet qui a toujours évolué dans le monde des cosmétiques, a pu compter sur une solide campagne de financement participatif pour développer son activité. Et ça n'est pas prêt de s'arrêter... 
Site internet : www.wakey-cosmetiques.com

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 24 Avr 2018 - 14:40
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Cette boutique niçoise de cosmétiques vegan s'exporte sur le Web
Réponses: 0
Vues: 114

Fast-food, tapas… Un nouveau resto 100 % vegan, bio et local ouvre ses portes à Toulouse

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/fast-food-tapas-nouveau-resto-100-vegan-bio-local-ouvre-portes-toulouse_16229675.html

Un restaurant 100 % vegan avec un maximum de produits bio et locaux, voilà le concept de ce nouveau restaurant, qui a ouvert ses portes le 12 février 2018, en plein centre-ville de Toulouse, juste à côté des allées Jean-Jaurès.
Le patron de L’Embargo, Baptiste Le Chevalier, 29 ans, ouvre ainsi son premier établissement, avec 30 couverts en salle, et 10 en terrasse.

« Ce qui est impossible à faire sans viande, on le fait ! »

Je suis vegan depuis quelques années, mais je n’aimais pas tellement les restos vegan. Le restaurant dont je rêvais, je l’ai créé. On a choisi de faire un restaurant qui n’est pas diététique. C’est un fast-food 100 % vegan. Tout ce qui est a priori impossible à faire sans viande, on le fait !

De la cuisine sans viande, mais qui reste gourmande, tel est l’objectif de L’Embargo, qui compte trois employés (dont le patron). 
Concrètement, le resto propose des kebabs, burgers, burritos et hot-dog le midi, sur place ou à emporter. Mais ces plats sont servis avec zéro protéines animales ! Le steak de boeuf est ainsi remplacé par un steak aux champignons, le kebab est quant à lui fourni avec un steak 100% végétal.
Le soir, l’ambiance devient bar tapas : tous les plats sont à partager sur des supports bois, comme le mobilier, entièrement en bois recyclé .
L’Embargo, un restaurant dédié à la street food 100% vegan, a ouvert ses portes à Toulouse. (©Facebook / L’Embargo)

Séduire les non-vegan

« Tout est fait maison », reprend Baptiste Le Chevalier, qui se réjouit des « bons débuts » de son établissement, et qui espère séduire une clientèle qui n’est pas forcément vegan.  
Même si ce n’est que le début, on a de bons retours et d’excellentes notations sur Internet, donc on est content ! Et le plus important pour nous, c’est qu’on a une majorité de clients qui ne sont pas vegan, et ça, c’est super ! On ne s’adresse pas à un public de convertis. 

Informations pratiques  :
L’Embargo 
35 rue Nicolas Bachelier, à Toulouse
Contact. 09 54 01 18 28
Horaires. Mercredi, jeudi et vendredi : 12h-14h30 et 20h-00h ; Samedi : 20h-00h ; Dimanche : 10h30-14h.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 24 Avr 2018 - 12:45
 
Rechercher dans: Restaurants végétariens - vegetarian restaurants
Sujet: Fast-food, tapas… Un nouveau resto 100 % vegan, bio et local ouvre ses portes à Toulouse
Réponses: 0
Vues: 125

Le Canada va accueillir le premier festival international du film vegan

http://www.vegemag.fr/culture/le-canada-va-accueillir-le-premier-festival-international-du-film-vegan-14456




Le Festival international du film vegan se tiendra pour la première fois le 14 octobre prochain à Ottawa, la capitale du Canada. Au programme: des courts et longs-métrages dont le sujet sera autour du véganisme.
«Inspirer les gens à choisir un mode de vie plus sain»
L’objectif du festival est d’être le premier à «inspirer les gens à choisir un mode de vie plus sain, respectueux de l’environnement et avoir plus de compassion à travers la consommation d’alternatives d’origine végétale», selon Shawn Stratton, son fondateur.
Interrogé par le site Plant-Based News, il a expliqué que si des événements autour de films vegans existaient, il n’avait jamais vu de festival annuel et international à proprement parler. La sortie de plus en plus de films et notamment de documentaires vegans l’a d’autant plus convaincu qu’il y avait de la matière. «Les documentaires vegans ont eu un impact profond sur la décision de ma femme et moi de passer à un régime alimentaire d’origine végétale», a-t-il illustré.
Vers un festival itinérant à travers le monde
Et Shawn Stratton voit loin: «À l’heure actuelle, le festival est un événement d’une journée, mais à mesure qu’il grandira, nous aimerions qu’il se prolonge le temps d’un week-end, puis une semaine avec plusieurs salles de projection, des séminaires et des experts de la communauté vegan». Le Canadien aimerait aussi faire tourner le festival à travers le monde et y a ajouter un festival du livre vegan.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 19 Avr 2018 - 9:59
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Le Canada va accueillir le premier festival international du film vegan
Réponses: 0
Vues: 148

Un député LREM ne veut plus de la mention "steak" pour les steaks végétaux

https://mobile.francetvinfo.fr/sante/alimentation/un-depute-lrem-ne-veut-plus-la-mention-steak-dans-les-steaks-vegetaux_2710482.html#xtref=acc_dir



Plus généralement, l'élu, agriculteur de profession, veut banir les termes "filet", "bacon", "saucisse" à des produits qui ne sont pas composés de viande.

Il dénonce des "pratiques commerciales trompeuses". Le député LREM Jean-Baptiste Moreau et rapporteur de la loi sur l'équilibre dans le secteur agricole a déposé un amendement, vendredi 13 avril, visant à interdire le terme de steak dans les "steaks végétaux". Plus généralement, l'élu, agriculteur de profession, veut bannir les termes "filet", "bacon", "saucisse", "à des produits qui ne sont pas uniquement, ou pas du tout, composés de viande".

"Ainsi, une préparation à base de viande et de matières végétales, comme le soja, très rentable pour le producteur par rapport à un bifteck pur bœuf, peut faire l’objet d’une présentation "marketing" qui donne l’impression au consommateur qu’il consomme uniquement de la viande", poursuit Jean-Bapiste Moreau.

Le député s'appuie sur un arrêt de la Cour de justice européenne du 14 juin 2017 concernant les appellations "lait de soja" ou "fromage vegan". Il est rappelé que les termes "lait", "crème", "chantilly", "fromage" doivent être réservés, sauf exceptions, aux produits issus de laits d'origine animale.




Tags #végétariseme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 18 Avr 2018 - 9:38
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Un député LREM ne veut plus de la mention "steak" pour les steaks végétaux
Réponses: 1
Vues: 86

Mexique: l’Etat du Veracruz va servir un repas vegan hebdomadaire dans les écoles

http://www.vegemag.fr/societe/mexique-letat-du-veracruz-va-servir-un-repas-vegan-hebdomadaire-dans-les-ecoles-14438

Les écoles du Veracruz passent au «lundi sans viande». A partir du mois d’avril, les cantines des établissements scolaires du deuxième plus grand Etat du Mexique serviront un repas vegan hebdomadaire, a annoncé cette semaine Mercy for Animals dans un communiqué.
Des actions pour promouvoir une alimentation plus saine
Veracruz est le premier Etat mexicain a signé un accord avec le programme latino-américain pro-vegan de l’association américaine, baptisé «Conscious eating» («manger consciemment»). Outre ces repas, les élèves seront encouragés à travers diverses initiatives à manger sainement afin de lutter à la fois contre l’obésité, la malnutrition ainsi que de prévenir le diabète, maladie la plus répandue au Mexique – 80 000 morts par an.
«En remplaçant 20% de la viande, des produits laitiers et des œufs (des repas, ndr) par des aliments d’origine végétale sains et respectueux de l’environnement, l’État de Veracruz ouvre la voie à un avenir meilleur», a déclaré Coral Gonzalez, du programme Conscious Eating. Mercy for Animals espère désormais pouvoir l’étendre au reste du Mexique.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 18 Avr 2018 - 9:20
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Mexique: l’Etat du Veracruz va servir un repas vegan hebdomadaire dans les écoles
Réponses: 0
Vues: 80

Un chef britannique de Hong Kong devient végétalien et change son menu

http://www.vegemag.fr/lifestyle/un-chef-britannique-de-hong-kong-devient-vegan-et-change-son-menu-14495

Installé depuis plus d’une décennie à Hong Kong, le chef britannique Neil Tomes a notamment œuvré en cuisine dans un restaurant baptisé «Beef and Liberty» («Bœuf et Liberté»). Mais tout cela est derrière lui depuis qu’il est devenu végétalien du jour au lendemain, a rapporté cette semaine le South China Morning Post.
Un menu revu à la sauce végétarienne
C’est après avoir regardé des documentaires pro-vegans que le professionnel de 47 ans a décidé de mettre fin à sa consommation de viande il y a environ un mois et demi, comprenant l’impact de l’industrie animale sur l’environnement. Mais cela a aussi eu des conséquences sur le propre menu du restaurant, Mavericks, dont il est le chef, et connu auparavant pour ses burgers, hot-dogs et autres nachos.
Neil Tomes ne s’est pas encore complètement débarrassé de la viande, mais il a au moins tenté de trouver des options végétariennes à tous ses plats comportant des produits d’origine animale, en ajoutant également d’autres plus sains comme des salades et un petit-déjeuner végétarien.
«Les végétaliens ont augmenté de 300% au cours des 10 dernières années»
S’il observe que les Asiatiques ne se préoccupent pas assez de la provenance des aliments qu’ils mangent, et notamment de la viande, il pense que les choses peuvent changer en leur donnant plus conscience de la réalité.
«Si vous dites aux Asiatiques que quelque chose n’est pas sain pour eux, ils vont arrêter de le manger. Si vous leur dites que le vin rouge est sain, les ventes de vin rouge vont augmenter de 300% en quatre ans. Si vous leur dites, ils vont entreprendre des changements plus dynamiques», estime le chef.
Neil Tomes est ainsi confiant pour l’avenir: «Apparemment, au cours des 10 dernières années, un demi-milliard d’animaux en moins ont été abattus que les 10 années précédentes, même avec une population américaine croissante. Les végétaliens ont augmenté de 300% au cours des 10 dernières années.»

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 18 Avr 2018 - 8:58
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Un chef britannique de Hong Kong devient végétalien et change son menu
Réponses: 0
Vues: 75

Des Anonymous bordelais dans la rue contre la maltraitance animale

https://rue89bordeaux.com/2018/04/anonymous-for-the-voiceless-cause-vegan-plaide-a-bordeaux/

Visages blancs, moustaches noires et sourires narquois… les masques de Guy Fawkes ont investi la place Saint-Projet ce samedi à 16h30, non loin de la rue Sainte-Catherine bondée. Les militants d’Anonymous for the Voiceless forment un « Cube of Truth » – cube de la vérité – un carré avec quatre participants tenant chacun un écran. Des images violentes défilent pour dénoncer la maltraitance des animaux dans certains élevages ou abattoirs. Porcs, poussins, poissons… Chaque côté du carré expose un cas précis.
Ces militants n’ont pas de liens avec les célèbres hackers (militer dans l’anonymat permet de se proclamer « anonymous »). Ici, pas de piratage donc, mais une performance à la fois artistique et militante. Onze participants ont répondu à l’appel de ce deuxième cube organisé à Bordeaux par la branche locale des Anonymous for the Voiceless. Fondée il y a à peine deux mois sous l’impulsion de Vincent Mezzini, elle compte 75 membres, dont 30 actifs.
Ce mouvement australien a vu le jour en 2016, il y a tout juste deux ans. Il dénombre 3 617 actions dans plus de 500 villes et dans 61 pays à travers le monde. En France, on trouve une trentaine d’antennes.
« Rien que la semaine dernière, cinq ou six ont ouvert », s’enthousiasme Vincent Mezzini.

L’étudiant en troisième année de licence en Sciences de la Terre avait commencé à militer à Toulouse, avant de réaliser en arrivant sur les terres bordelaises « qu’il n’y avait pas d’antenne, et vu que le mouvement vegan prend de l’ampleur ici, je me suis dit qu’il fallait le faire ».

Les militants d’Anonymous for the voiceless place Saint-Projet (TO/Rue89Bordeaux)

Contre le spécisme

Avant le début de l’action, Vincent Mezzini rappelle les règles de base : ne pas chercher à faire du tractage, laisser les gens venir d’eux-mêmes, ne lancer la conversation qu’avec des personnes s’arrêtant plus de quelques secondes… Aussi, penser à distribuer les fascicules proposant des alternatives à la viande, aux œufs, ou encore aux produits laitiers. Et c’est parti.
A peine en place, les passants affluent. Alexandra, une militante également engagée auprès de L214, échange avec les passants. Pour elle, le cube est particulièrement percutant, et sa démarche est efficace :
« On n’impose pas une opinion aux gens, on les amène simplement à s’interroger sur les habitudes de consommation ancrées dans le quotidien, sans forcément les remettre en question. Ils prendront leurs décisions en connaissance de cause. »


Ces activistes luttent contre le spécisme qui revendique la supériorité de l’être humain sur les animaux. Vincent Mezzini rappelle que ces considérations ne portent sur aucun constat scientifique et qu’elles sont l’objet d’une grande subjectivité :
« Pourquoi devrions-nous porter davantage d’intérêt à un chat qu’à un veau ? On accepte leurs souffrances au nom de notre simple plaisir gustatif qui a une durée de quelques minutes seulement… »

La vidéo, ça touche

Un grand nombre de passants affirment avoir déjà eu conscience des violences subies par les animaux en élevage et abattoir, principalement par les réseaux sociaux.
« On voit des images, des vidéos tourner sur Facebook, c’est vraiment dégueulasse, rapporte un jeune étudiant. Ce sont des idées [la maltraitance animale] qui te passent par la tête, mais c’est pas pour autant qu’on change quoi que ce soit. Voir les vidéos ça permet de prendre conscience. »


Dounia confirme. Elle est vegan depuis six mois après avoir vu de nombreuses vidéos et documentaires sur le sujet :
« Avant je pensais à la vache comme elle se présentait sur la brique de lait, heureuse, en plein air… »

Alexandra surenchérit :
« On a beau expliquer en quoi consiste la maltraitance animale avec des mots, là, les passants sont confrontés aux images et ça les touche. Ils ne deviendront pas végétarien ou végan du jour au lendemain. Mais si déjà on arrive à planter une petite graine pour qu’ils se questionnent, c’est une avancée. »

Prochain but pour les Anonymous for the Voiceless de Bordeaux, acquérir des casques de réalité virtuelle où l’utilisateur se retrouve à la place d’un animal. Des « Cube of Truth » devraient avoir ainsi lieu toutes les trois semaines.

Tags #animaux #protection #élevage #ferme #cruauté #maltraitance #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Mar 17 Avr 2018 - 11:24
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Des Anonymous bordelais dans la rue contre la maltraitance animale
Réponses: 0
Vues: 122

Tofu tout flamme, le premier barbecue végane parisien se déroulera ce week-end

https://www.timeout.fr/paris/actualites/tofu-tout-flamme-le-premier-barbecue-vegane-parisien-se-deroulera-ce-week-end-041118


Samedi 14 avril, le premier barbecue végane se déroulera au Pavillon Puebla, en plein cœur des Buttes-Chaumont. Présentation du menu et réflexion autour du véganisme. 

Un barbecue végane ? Pardon ? Pas la peine d'insister, on en entend déjà qui râlent au fond. Chers défenseurs des agapes remplies de barbaque, détrompez-vous, cette initiative de l'agence Merci Bernard est loin d’être aussi belliqueuse qu'elle n'y paraît. S'amusant de la petite provocation derrière ce nom d'emprunt, Anne-Cécile Canon, l’organisatrice, préfère revendiquer l’aspect inclusif de ce barbecue : « Avec l’agence, je me suis davantage positionnée dans un rôle de médiatrice plutôt que dans un militantisme pur et dur. Il y a un véritable souhait de démontrer par les actes ».

Et si le barbecue était la porte d'entrée vers le véganisme ?

Et quel plus bel acte que d’imaginer un menu à même d’attirer les plus fervents adeptes de steaks ? Samedi, pour 25 € (27 € sur place), vous aurez notamment droit à une assiette pensée par le Faitout, le must des restaurants végane. A l'intérieur, vous y trouverez des brochettes de tofu caramélisé et de « poulet », un pavé de « steak » et clou du final, de la viande de kebab de Super Vegan. Rien que pour voir (et goûter !) à quoi cette dernière va ressembler, on annonce un départ en cortège depuis la terrasse des Délices d’Amour (on rigole...) Pour accompagner le tout, un buffet à volonté composé de salades est prévu, de même que les vromages de chez Jay & Joy et les pâtisseries de chez Pâtifree Gourmandises.

Mais alors que l’on pourrait voir ce barbecue comme une initiative lambda, c’est peut-être bien à l’aune de celui-ci que l’on saisit la place de moins en moins marginale du véganisme. En s'aventurant dans un lieu non-assimilé à la culture et empruntant une terminologie différente, ce barbecue va encore plus loin que des magasins comme Manifeste011 ou Jay & Joy. « Dans nos événements, on souhaite transposer les fêtes populaires du calendrier en version végane, insiste la fondatrice de l’agence. Et ainsi prouver que le véganisme n’est en aucun cas contraignant et synonyme d’exclusion.» Alors les gens, on se laisse tenter par ce barbecue ? Il se pourrait peut-être bien que ce soit la première fois où vous ne culpabiliserez pas après une kebab post-cuite du vendredi soir. Et ça, ça n'a pas de prix.

Quoi ? Le premier barbecue végane de Paris
Quand ? Samedi 14 avril 2018, de 11h à 16h
Où ? Pavillon Puebla, Parc des Buttes-Chaumont, avenue Darcel, 19e
Combien ? De 15 à 27 € (Réservation conseillée ici)




Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 12 Avr 2018 - 9:34
 
Rechercher dans: Manifestations hors Association Les Amis de Didie - Events outside Association Friends of Didie
Sujet: Tofu tout flamme, le premier barbecue végane parisien se déroulera ce week-end
Réponses: 0
Vues: 169

Le projet de loi pour l’alimentation arrive au Parlement

https://www.l214.com/lettres-infos///2018/04/05-projet-loi-alimentation-concours-vegoresto-manifestation-veggieworld-recrutement/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=5ca87f4bb4-EMAIL_CAMPAIGN_2018_04_05&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-5ca87f4bb4-194987761

Aucune mesure ambitieuse pour les animaux !


En janvier dernier, à l’issue des États généraux de l'alimentation, le gouvernement a présenté un projet de loi dépourvu de mesures ambitieuses pour les animaux. De nombreux députés ont alors déposé des amendements pour modifier ce texte et défendre les intérêts des animaux utilisés dans la production alimentaire.
La commission du développement durable, saisie pour avis, a rejeté tous ces amendements. Ni l’interdiction des élevages de poules en cage, ni la mise en place du contrôle vidéo dans les abattoirs, ni l’interdiction de l’abattage sans étourdissement préalable, ni la fin du broyage des poussins mâles et des canetons femelles, ni le transport des animaux gestants, ni même l’introduction d’une alternative végétale quotidienne ou d’un menu hebdomadaire dans les cantines n’ont été adoptés par les députés. Les avis défavorables de Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et de Laurence Maillart-Méhaignerie, rapporteure pour le titre II, ont été décisifs, ces derniers préférant simplement s’en remettre aux « démarches volontaires » des « plans de filières » plutôt que d'inscrire ces mesures dans la loi.
[url=https://twitter.com/search?q=%23DirectAN %23Egalim]→ Live-tweet du débat en commission[/url]
[url=https://twitter.com/search?q=%23DirectAN %23Egalim][/url]
Quelques propositions ont malgré tout pu se dégager des discussions, comme l’interdiction de la vente d’œufs coquilles provenant d’élevages en cage, la limitation à 8 heures du transport d’animaux vivants, l'interdiction des cages pour les lapins à l’engraissement, un plan de diversification des protéines ou la remise d’un rapport d’information sur les conditions d’élevage et d’abattage dans la filière piscicole.
Ce n’est que le début de la procédure législative : l’examen du texte se poursuit en avril avec la commission des affaires économiques et en mai lors de la séance plénière. Nous pouvons encore espérer que ces débats débouchent sur des avancées concrètes. Pour y parvenir, nous interpellerons ensemble nos députés pour les encourager à soutenir des mesures plus ambitieuses ! L'équipe des Actions Express sera naturellement mobilisée : nous vous encourageons à la rejoindre dès aujourd'hui !

par Choupi91
le Lun 9 Avr 2018 - 9:39
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Le projet de loi pour l’alimentation arrive au Parlement
Réponses: 0
Vues: 88

VeggieWorld Paris : découvrez le plus grand salon végane de France

https://www.latina.fr/news/veggieworld-paris-decouvrez-le-plus-grand-salon-vegane-de-france-29394

La troisième édition de VeggieWorld Paris a lieu ce samedi et dimanche à Paris au Centquatre. Au-delà de découvrir des produits alimentaires et beauté exempts de cruauté animale, ce sera l’occasion d’en apprendre plus sur ce mode de vie végane.
Peggy vous en a parlé ce matin dans le Latino Show. VeggieWorld Paris, le plus grand salon végane de France a lieu ce week-end au Centquatre. Pour rappel c’est situé dans le 19ème.

130 exposants autant français qu’étrangers vous feront découvrir aussi bien des produits alimentaires que des cosmétiques, des vêtements etc… Car le but de ce salon c’est avant tout de faire découvrir le mode de vie végane à tous les curieux dans la nature.

Car il ne faut pas confondre végétarien et végane. Si le premier ne mange pas de viande, le second réfléchit plus en terme de mode de vie consistant à ne manger aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. Il ne mange donc pas d’œufs non plus par exemple ou de produits laitiers.

De la même manière, un végane ne portera pas de fourrure et ne mettra pas de maquillage testé sur des animaux.

Si le sujet vous intéresse, ce salon VeggieWorld Paris c’est donc ce samedi et dimanche à Paris de 10h à 19h. Comptez 10 euros l’entrée si vous l’achetez en ligne. 12 euros sur place.



Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 5 Avr 2018 - 15:01
 
Rechercher dans: Manifestations hors Association Les Amis de Didie - Events outside Association Friends of Didie
Sujet: VeggieWorld Paris : découvrez le plus grand salon végane de France
Réponses: 1
Vues: 122

Odontella va mettre du saumon végétal dans nos assiettes

https://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/odontella-va-mettre-du-saumon-vegetal-dans-nos-assiettes_1965437.html

Cette start-up bordelaise va lancer sur le marché une "pâte" végétale rose bonbon, obtenue à partir d'une microalgue, censée remplacer le saumon fumé...

Végétariens, flexitariens, vegans ou allergiques au poisson... Tous à table! Odontella, une start-up qui développe des produits alimentaires à base de microalgues, s'apprête à mettre dans nos assiettes du saumon fumé 100% végétal. Il a le goût du saumon, l'aspect du saumon, la texture du saumon, mais ne contient pas 1 gramme de poisson! Fabriqué à partir de la microalgue marine Odontella aurita, cette "tranche rosée" devrait se retrouver dans les rayons des supermarchés courant 2018. 
"Les microalgues sont à l'origine de la constitution de tous les êtres vivants depuis 4 milliards d'années. Ce sont elles qui donnent la couleur, l'odeur et le goût du poisson", explique Pierre Calleja, fondateur de l'entreprise. Ce vieux briscard de l'aquaculture marine a déposé, il y a deux ans, un brevet pour pouvoir utiliser Odontella aurita à des fins culinaires.  

Sauvergarder les ressources des océans

Une microalgue "magique": cette championne des oméga 3 contient, en grande quantité, des protéines et de l'iode, qui favorisent le développement du système nerveux, protègent le système cardio-vasculaire et luttent contre le vieillissement. "Elle a les mêmes qualités gustatives que le poisson et colore naturellement les aliments", ajoute Pierre Calleja, qui espère bien surfer sur la mode de l'"antibidoche". Une étude publiée l'an passé par la société de conseil Greenflex révèle que 39% des Français sont prêts à changer leur façon de consommer pour préserver l'avenir des générations futures.
Autre cheval de bataille de l'entrepreneur: sauvegarder les ressources naturelles des océans. "Pour faire 1 kilo de saumon d'élevage, il faut pêcher 5 kilos de poisson, qui seront ensuite transformés en farine pour nourrir les saumons. Absurde!" La microalgue, elle, se divise toutes les deux à trois heures. Sa ressource est donc inépuisable. Avantage supplémentaire, c'est une arme zéro pollution très efficace. Un véritable piège à carbone, qui recycle de 30 à 40% du gaz carbonique présent dans l'atmosphère et produit 50% d'oxygène. 
Avec elle, "on peut envisager un éventail infini de produits. Des substituts aux produits laitiers, aux céréales, etc.". Pour l'heure, Pierre Calleja recherche le chef cuisinier qui saura sublimer la petite algue verte et mettre nos papilles gustatives en ébullition. Avis aux cordons-bleus!

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection #univers #marin #aquatique
par Choupi91
le Jeu 5 Avr 2018 - 13:05
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Odontella va mettre du saumon végétal dans nos assiettes
Réponses: 0
Vues: 120

Mousse au chocolat vegan

https://www.demotivateur.fr/food/mousse-chocolat-vegan-13096


Pour réaliser cette recette, suivez les étapes ci-dessous :
Mousse au chocolat vegan
Ingrédients :
- 150 g de chocolat vegan
- 150 ml de jus de pois chiche (de cuisson ou issu d’une conserve)
- 60 g de sucre
- 1 gousse de vanille
- Fleur de sel
Préparation :
1. Dans le bol d’un robot, fouettez le jus de pois chiche. Il peut s’agir soit de jus de cuisson, soit du liquide présent dans les pois chiches en conserve.
2. Ajoutez progressivement le sucre et les graines de la gousse de vanille et fouettez environ 5 minutes jusqu’à obtenir une texture épaisse et lisse.
3. Faites fondre le chocolat au bain-marie et versez-le en 3 fois sur la « meringue ». Mélangez délicatement pour ne pas casser la texture aérée de la mousse.
4. Ajoutez une pincée de fleur de sel (si vous appréciez ce mélange) et réservez au frais pendant au moins 5 heures.
5. Une fois la mousse bien prise et épaisse, servez !

Tag fruits #végétarien #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 5 Avr 2018 - 12:29
 
Rechercher dans: Recettes végétariennes - vegetarian recipes
Sujet: Mousse au chocolat vegan
Réponses: 0
Vues: 116

Les cosmétiques passent au régime vegan

Après les produits de beauté et d’hygiène féminine estampillés halal, l’industrie cosmétique ajoute une autre restriction alimentaire à son assiette en faisant le pari du véganisme. Une tendance qui s’étend jusqu’aux tatouages et ne séduit pas que ceux qui refusent de manger des protéines animales. 
Décoration scandinave, ambiance hygge réussie et parquet ciré sur lequel se reflète la lumière : si Because semble sortir tout droit d’une planche d’inspiration Pinterest, c’est probablement parce que l’endroit n’est rien de moins qu’un rêve de millenial biberonné au slashing. Car cet espace hybride situé à l’ombre de la Place de la Petite Suisse est à la fois concept-store / salon de tatouage et jolie vitrine militante en prime puisqu’ici, les tatouages sont vegan. Un simple gimmick marketing ? Que du contraire, car s’il semble évident d’éliminer les produits d’origines animale dans l’assiette quand on fait le pari du véganisme, ceux-ci ont tendance à se cacher là où on les attend le moins. Par exemple, dans les pigments d’encre.
Lire aussi > Comment la cosmétique naturelle est sortie de sa niche


Lire la suite sur Paris Match

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 5 Avr 2018 - 10:52
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Les cosmétiques passent au régime vegan
Réponses: 0
Vues: 124

En Californie, la moitié des menus scolaires de Santa Barbara sont végétaliens

http://www.vegemag.fr/societe/en-californie-la-moitie-des-menus-scolaires-de-santa-barbara-sont-vegetaliens-14485

Après Los Angeles, c’est au tour de Santa Barbara d’introduire des menus végétaliens dans les cantines de ses établissements scolaires publics. Depuis janvier, 50% des plats proposés aux élèves du primaire et du secondaire sont 100% d’origine végétale grâce à un partenariat entre les autorités locales et la société Hungry Planet.
Des substituts de viande végétaliens
Après un premier essai à succès l’an dernier lors du Jour de la Terre, les burritos et autres burgers ayant tous trouvé estomac preneur, la responsable des cantines scolaires de Santa Barbara, Nancy Weiss, a décidé d’aller plus loin. «La majorité du temps, l’option Hungry Planet est épuisée», a-t-elle indiqué au Santa Barbara Independent.
Le quotidien explique que les produits végétaliens de la société familiale aident particulièrement à abandonner la viande car ils essayent de lui ressembler. Elle fabrique ainsi des substituts de steak, poulet, chorizo, saucisse, fruits de mer… le tour avec du soja.
«Le véganisme est mieux pour les gens et l’environnement»
«Notre vision a commencé il y a 12 ans, lorsque les données ont commencé à être plus claires sur ce qui provoquait certains des défis environnementaux et de santé publique fondamentaux pour la planète. Il est assez clair que la cause profonde a à voir avec les choix alimentaires que nous faisons. Vous ne pouvez pas résoudre le problème sans aborder notre système alimentaire entier», a expliqué au journal Todd Boyman, fondateur d’Hungry Planet.
Outre des restaurants locaux et désormais des écoles, l’entreprise est aussi sollicitée par des universités. «Il ne se passe pas une semaine sans que nous recevions un appel d’une université disant: « Comment pouvons-nous mettre la main sur votre nourriture, parce que nos étudiants l’exigent? »», raconte Todd Boyman. Et l’entrepreneur de conclure: «Une fois que les gens commencent à se poser des questions, ils commencent à s’éduquer et constatent que le (véganisme) est meilleur pour la planète, c’est mieux pour les gens et c’est mieux pour l’environnement.»

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 4 Avr 2018 - 11:25
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: En Californie, la moitié des menus scolaires de Santa Barbara sont végétaliens
Réponses: 0
Vues: 87

Petit lexique de la cause animale

http://www.bfmtv.com/societe/les-militants-vegans-vont-ils-trop-loin-dans-la-defense-de-la-cause-animale-1407904.html



Petit lexique de la cause animale
 


Végétarien: Sans doute le plus connu et le plus répandu des modes de consommation restreignant la consommation animale. Le végétarien renonce à consommer de la viande, du poisson et des mollusques.
Végétalien: Le végétalien est une sorte de super-végétarien. En plus de ne consommer ni viande, ni poisson, il refuse également de se nourrir de produits issus de l’exploitation animale: le beurre, le fromage, le lait, le miel.
Flexitarien: C’est un comportement difficile à quantifier, de par sa nature même. Le flexitarisme est une version light du végétarisme, dont il s’inspire pour se livrer à une consommation raisonnée de viande ou de poisson.
Végan: Le véganisme est un mode de vie, également appelé végétalisme intégral. En plus de proscrire l’alimentation à base de viande et de poisson, il interdit également les produits issus de l’exploitation animale au sens large: la fourrure ou le cuir, mais aussi les cosmétiques ou les médicaments testés sur des animaux. Le terme a été inventé par le Britannique Donald Watson en 1944 lors de la fondation de la Vegan Society.
Anti-spéciste: L’anti-spécisme est un mouvement militant né dans les années 1970. Il défend l’idée selon laquelle l’espèce à laquelle appartient un animal ne suffit pas à décider de la façon dont on doit le traiter. Il s’oppose au spécisme, qui place les humains au-dessus de toutes les autres espèces animales.
Carniste: Terme utilisé par les militants anti-spécistes pour qualifier les gens qui continuent à consommer de la viande animale.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 30 Mar 2018 - 10:27
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Petit lexique de la cause animale
Réponses: 0
Vues: 115

Les militants végans vont-ils trop loin dans la défense de la cause animale?

http://www.bfmtv.com/societe/les-militants-vegans-vont-ils-trop-loin-dans-la-defense-de-la-cause-animale-1407904.html



Alors qu’une militante de la cause animale a été condamnée jeudi à sept mois de prison avec sursis pour apologie du terrorisme, après s'être réjouie de l'assassinat du boucher du Super U de Trèbes attaqué par Radouane Lakdim, les activistes de la cause animale apparaissent divisés sur leurs modes d’action. Dans le même temps, le véganisme semble connaître une certaine démocratisation.

"Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice". Pour ce message posté sur les réseaux sociaux, une militante de la cause animale, jugée jeudi en comparution immédiate pour "apologie du terrorisme", a été condamnée à une peine de sept mois de prison avec sursis. Posté trois jours après l'assassinat à Trèbes du boucher du Super U, victime du terroriste Radouane Lakdim, ce message avait ensuite été retiré. Il faut dire qu’il a suscité une immense réaction de dégoût.
PUBLICITÉ
inRead invented by Teads
"C’est vraiment de la bêtise. C’est ridicule, parce que ce n’est pas ce que prône L214, dont elle se revendique. Nous on ne traite pas les gens d’assassins, ce qu’on attaque ce sont les pratiques et pas les personnes", assure Brigitte Gothière, cofondatrice de l’association qui s'est spécialisée dans la diffusion de vidéos choquantes sur le sort des animaux.
Il n’empêche, cet épisode mérite que l’on pose la question: certains militants de la cause animale sont-ils devenus des extrémistes? "Ça me semblerait étrange d’arriver à une lutte violente pour défendre un point de vue qui se veut éminemment non-violent", veut croire Brigitte Gothière.

"Un ras-le-bol peut déboucher sur des paroles malheureuses"

Dans le monde du militantisme anti-spéciste, tout le monde n’est pourtant pas exactement sur la même longueur d’onde quand il s’agit d’évoquer ce message posté par une internaute végane. Pour Tiphaine Lagarde, cofondatrice de 269 Libération Animale, cette déclaration relève à la fois de la "naïveté" et de la "mauvaise radicalité". Certains militants mettent-ils vraiment sur le même plan un terroriste et un boucher de supermarché?
"Je ne me prononcerai pas sur le fait de savoir si ça existe. Peut-être que ça existe. Il faut aussi comprendre que certains militent depuis des années sans voir de grand changement. Que la cause animale est toujours présentée comme un problème mineur, et qu’il y a peut-être aussi un certain ras-le-bol, une frustration qui peut déboucher sur des paroles malheureuses".

La nuance de point de vue a son importance. Selon un connaisseur du milieu du militantisme végan, "il y a une scission entre des radicaux qui rêvent du grand soir et d'autres qui pensent qu’il faut être exemplaire pour diffuser leurs idées". Entendu par la justice jeudi soir et vendredi matin dans le cadre d’une enquête sur l’occupation de l’abattoir de Roanne en février dernier, Tiphaine Lagarde revendique d’ailleurs un engagement plus radical que celui de L214: "Nous avons des modes d’action qu’on n’a pas l’habitude de voir dans le mouvement pour le droit des animaux, qui est quand même en général assez soft, assez gentillet, assez porté sur la sensibilisation des personnes".

"La révolution ne va pas pouvoir se faire tout de suite"

Les deux associations se trouvent tout de même réciproquement "complémentaires", et elles poursuivent in fine le même but: mettre fin à l'exploitation de l'animal par l'homme. En clair: elles ne sont pas en guerre.
"Quand on a rejoint le mouvement dans les années 2000, c’était plutôt les mouvements libertaires qui étaient engagés", raconte Brigitte Gothière. "Au départ, nous aussi on est parti sur le grand soir, et on s’est vite rendu compte que ça allait être un peu compliqué. La révolution ne va pas pouvoir se faire tout de suite, on a des batailles intermédiaires à gagner: interdire les cages pour les poules pondeuses, ou instaurer des menus végétariens voire végétaliens dans la restauration collective".

Pour Marianne Celka, sociologue à l’université Paul-Valéry de Montpellier et auteur de Végan Order (éd. Arkhê), "il y a des différences de degré dans l’activisme" des animalistes. Un activisme qui va bien au-delà de L214 et de 269 Libération Animale. "C’est une nébuleuse assez complexe. Depuis les années 1960, il y a eu des cellules de libération animale, comme l’Animal Liberation Front (ALF), qui se sont déployées un peu partout en Europe et en Amérique. Et dès le début, cet activisme était radical, au sens du retour aux racines. Mais aussi parce qu'il se place dans l’action directe: des laboratoires saccagés, des bombes incendiaires dans des centres d’exploitations animales, des menaces de mort à des tortionnaires… Mais l’ALF appartient au passé".  

Des organisations sans leaders et anonymes

Le mouvement tient tout de même encore un compteur de ses actions, dont certaines se sont déroulées en France, et récemment (six depuis le début de l’année 2018): vitrines de boucheries vandalisées, libérations d’animaux, sabotage de matériel, saccage de huttes de chasseurs… Le genre d'opérations qui sont l’œuvre "d’organisations sans leaders, qui ne communiquent que très rarement avec les médias et sous couvert d’anonymat", poursuit Marianne Celka.
Pour la sociologue, ces actes sont tout de même à mettre sur le compte d’une petite minorité. Une minorité qui vivrait assez mal un fait paradoxal:
"Le véganisme se déradicalise parce que c’est un mode de vie démocratisé depuis les années 2010", explique Marianne Celka. "Le capitalisme dévoreur de chair animale qui est dénoncé par les militants de l'anti-spécisme propose désormais des produits végans: des burgers veggies, des chili con carne végans, du foie-gras végan… Tout ça en plus de la viande bon marché habituelle".

Certains vivent donc la hype végan comme une trahison aux idéaux de base. Tiphaine Lagarde admet d'ailleurs que le mouvement "comporte beaucoup de dérives, il est très consumériste. La société commence à réagir. Mais concrètement il n’y a pas d’effet: les abattoirs fonctionnent toujours à plein régime, les grands groupes de l’exploitation animale annoncent des chiffres d’affaires en hausse". Brigitte Gothière, elle, estime que "les associations de défense des animaux, ce qu’elles font, c’est de mettre les cartes sur la table. Notre objectif c’est d’emporter la société dans son entier, pas de créer le plus petit club végan du monde". Un club où les auteurs de messages haineux ne sont pas vraiment les bienvenus.

Tags #animaux #protection #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Ven 30 Mar 2018 - 10:25
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Les militants végans vont-ils trop loin dans la défense de la cause animale?
Réponses: 0
Vues: 105

Une vegane qualifie le boucher de Trèbes d'"assassin": sept mois de prison avec sursis

https://news.sfr.fr/actualites/societe/une-vegane-qualifie-le-boucher-de-trebes-d-assassin-sept-mois-de-prison-avec-sursis-1408036.html

Jugée pour "apologie du terrorisme", une militante de la cause animale a été condamnée jeudi par le tribunal de Saint-Gaudens pour des propos publiés puis effacés sur Facebook.
Elle a écrit que la mort du boucher de Trèbes n'était que "justice" et elle a payé le prix fort. Une militante de la cause animale, qui avait publié un message injurieux à l'égard de l'employé du Super U de Trèbes tué dans les attaques de l'Aude, a été condamnée jeudi à sept mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme".
La procureure de la République de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) Cécile Deprade a indiqué avoir requis une peine de "six à huit mois de prison avec sursis", lors de l'audience devant le tribunal correctionnel dans le cadre de la procédure de la comparution immédiate.

"J'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice"

Ses propos avaient fait suscité une certaine émotion sur les réseaux sociaux. "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice", avait publié la militante "vegan" sur Facebook; trois jours après l'attaque du Super U. A travers ses mots, elle visait Christian Medves, boucher de l'établissement et une des quatre victimes du djihadiste Radouane Lakdim. Le message avait ensuite été retiré.
LIRE AUSSI >> Aude: les zones d'ombre autour de la compagne de Radouane Lakdim
Dans son réquisitoire, la magistrate a expliqué que c'était le droit de la prévenue d'avoir une philosophie de vie particulière, mais qu'elle ne pouvait oublier qu'elle vivait dans un Etat de droit avec des règles qui s'appliquent à tout le monde.
Cécile Deprade a notamment insisté sur la notion d'apologie du terrorisme, s'appuyant notamment sur la circulaire de l'ancienne ministre la Justice Christiane Taubira de janvier 2015, dont elle a lu le texte à l'audience. Dans cette circulaire, l'ancienne Garde des sceaux définit "l'apologie" par "un commentaire des actes de terrorisme en portant sur eux un jugement moral favorable", a expliqué la procureure. Le texte "en lui-même" de la militante vegan, "c'est exactement ça", a-t-elle souligné.

La prévenue voulait le soutien de L214... elle ne l'a pas eu

Dans une réponse envoyée à un internaute qui l'a prise à partie sur les réseaux sociaux, la prévenue, placée en garde à vue mercredi soir, avait annoncé qu'elle allait en appeler à L214, une association acquise à la cause végane et aux droits des animaux, ainsi que le rapporte La Dépêche du Midi.
Sauf que les membres de cette structure ont fait savoir que celle-ci se "désolidarise totalement des propos tenus par cette personne. Ils ne correspondent en aucun cas aux valeurs de paix et de respect que nous portons chaque jour à travers nos actions".
Le message facebook de la prévenue avait entraîné des réactions virulentes à la veille des obsèques des quatre victimes des attentats, célébrées à Trèbes, Villedubert (Aude) et Carcassonne. Le chef boucher du Super U, 50 ans, marié et père de deux filles, avait été le premier à être assassiné dans le supermarché, quand le djihadiste se réclamant de l'Etat islamique était entré dans le magasin vers 11h le 23 mars.
Mardi, Stéphane Poussier, ancien candidat de la France insoumise, avait déjà été condamné pour "Apologie du terrorisme" après s'être félicité de la mort du lieutenant-colonel Beltrame dans deux tweets.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 30 Mar 2018 - 9:01
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Une vegane qualifie le boucher de Trèbes d'"assassin": sept mois de prison avec sursis
Réponses: 1
Vues: 115

Une militante végane de Haute-Garonne se réjouit de la mort du boucher tué au Super U de Trèbes

https://www.ladepeche.fr/article/2018/03/28/2768983-militante-vegane-haute-garonne-rejouit-mort-boucher-tue-super-u.html

Le parquet de Foix a ouvert une enquête pour "apologie du terrorisime" suite à la publication sur Twitter d'un message insultant à propos de la mort du boucher du Super U de Trèbes, Christian Medvès, tué par Radouane Lakdim lors des attentats de l'Aude.
En substance, cette dame, qui se présente sur les réseaux sociaux comme une militante de la cause animale, a écrit : "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terrotistes ?"
"Ce message a été très rapidement repéré par les services de l'Etat et a été aussitôt retiré", explique Karline Bouisset, procureur de la République qui s'est déssaisi au profit du procureur de la République de Saint-Gaudens. L'internaute mise en cause ne réside plus actuellement en Ariège.
La publication de ce message de très mauvais goût provoque une vague de réactions ultra violentes sur les réseaux sociaux.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Mer 28 Mar 2018 - 15:54
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Une militante végane de Haute-Garonne se réjouit de la mort du boucher tué au Super U de Trèbes
Réponses: 1
Vues: 113

Le repas végétarien, le plus laïc de tous

http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/03/26/le-repas-vegetarien-le-plus-laique-de-tous_4602163_3232.html



Le débat sur la laïcité et le « vivre ensemble » a donc fait irruption dans nos assiettes. A en croire certains, il y aurait une façon « française et républicaine » de manger. Au nom de cette laïcité culinaire, Gilles Platret, le maire UMP de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a annoncé, le 16 mars, qu’il mettra fin au menu de substitution dans les cantines scolaires de sa ville dès la prochaine rentrée.

Depuis plus de trente ans pourtant, dans cette ville comme dans d’autres, des menus alternatifs étaient proposés aux plats contenant du porc. Sans poser de problème. Mais, à Chalon-sur-Saône, les enfants seront priés de manger « comme tout le monde » ou d’aller manger ailleurs. « Si vous voulez que vos enfants aient des habitudes alimentaires confessionnelles, vous allez dans l’enseignement privé confessionnel », a aussitôt soutenu Nicolas Sarkozy.
Cette prise de position du président de l’UMP a étonné et choqué jusque parmi ses proches. Comment dénoncer la communautarisation de certains Français musulmans, et inviter ces mêmes musulmans à quitter les écoles publiques pour des établissements confessionnels ? L’instrumentalisation du dossier des cantines en vue de séduire les électeurs du Front national est trop grossière pour être convaincante.
Le principe laïc n’implique nullement d’imposer un menu unique aux enfants, au mépris des différences et des préférences individuelles. Il faut dépasser ce faux débat : plutôt que d’utiliser le porc ou la laïcité pour attiser la haine confessionnelle et diviser les Français, nous proposons l’instauration dans les cantines scolaires d’une alternative végétarienne à tous les repas.

Satisfaire les végétaliens

Loin d’être dogmatique, notre proposition est avant tout pragmatique : le repas végétarien convient au plus grand nombre – musulmans, juifs, chrétiens, athées ou autres. Pour être juste, il conviendrait que cette alternative sans viande et sans poisson exclut le lait et les œufs, afin de satisfaire les végétaliens.
Le plat végétarien, et à plus forte raison végétalien, est une solution laïque et œcuménique aux préférences alimentaires de chacun, qui a le mérite de représenter l’alternative la plus simple pour les collectivités locales qui ne peuvent satisfaire des contraintes et des préférences alimentaires multiples. Le repas végétarien réunit tout le monde.
Loin des considérations religieuses, il répond aux convictions de tous ceux qui refusent de manger des animaux pour des raisons éthiques, par souci du bien-être animal et respect de la vie sensible. Pourquoi forcer leurs enfants à manger de la viande ou du poisson à l’école ?
Laisser le choix aux enfants est tout ce que nous demandons : ne pas les empêcher de manger de la viande s’ils le souhaitent, mais leur permettre de ne pas le faire. L’alternative n’enlève rien aux non-végétariens, tandis que le menu unique ôte à ceux qui ne mangent pas de viande, ou qui refusent le porc, le droit d’avoir un repas équilibré, qu’ils ont payé comme les autres. C’est discriminatoire et injuste.
En France, ni la loi du 27 juillet 2010 dite loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche, ni le décret ou l’arrêté du 30 septembre 2011 dits relatifs à la qualité nutritionnelle des repas servis dans le cadre de la restauration scolaire ne mentionnent l’alternative végétarienne. Pis, l’Etat entend faire croire que toutes les sources de protéines ne seraient qu’animales. Or la France semble la seule en Europe. Dans aucun autre Etat membre il n’y a de loi ou de décret ayant une portée contraignante où le régime carné est tant sacralisé.

Multiples bienfaits

L’alternative végétarienne a de multiples bienfaits. Premièrement, elle est un facteur de cohésion sociale, réunissant autour de la même table tous les enfants, qui ne sont plus stigmatisés. Indifférenciés, on ne distingue plus le musulman ou le juif qui évite le porc du végétarien qui évite la viande.
Deuxièmement, elle est bonne pour la santé. Contrairement aux préjugés encore en cours, un régime végétarien ou même végétalien n’entraîne aucune carence, à partir du moment où il est équilibré. Les protéines sont bien présentes dans les végétaux, comme le montre l’exemple du soja. Des préparations comme le tofu, le tempeh ou le seitan sont des alternatives aux produits carnés. Ils sont aussi un plaisir pour le palais ! C’est la consommation excessive de viande qui est source de maladies, notamment sur le plan cardio-vasculaire, surtout quand elle est issue de l’industrie.
Troisièmement, l’alternative végétarienne est écologique. Alors que la France accueille du 30 novembre au 11 décembre la Conférence internationale sur le climat (COP21), et que convaincre les Etats de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre est l’une des priorités de sa politique étrangère, il est impératif de commencer à agir sur l’une des causes majeures du changement climatique : la consommation de viande.
Selon le dernier rapport de l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’élevage, responsable de 60 % des émissions de méthane – un gaz qui réchauffe vingt-cinq fois plus que le CO2 –, totalise 14,5 % de la production de gaz à effet de serre. Greenpeace ajoute que 80 % des déforestations en Amazonie sont causées par l’élevage de bétail. Les élevages sont à l’origine d’une part importante de la pollution des sols et des rivières.
C’est pourquoi nous appelons à ce que la loi française impose dans chaque cantine scolaire, mais aussi dans les restaurants universitaires et les administrations, une alternative végétarienne, voire végétalienne. Il s’agirait d’une avancée citoyenne majeure et d’un geste fort en faveur de l’environnement et de ce « vivre ensemble » que tant invoquent sans rien faire pour le promouvoir.
Sandrine Bélier (ancienne députée européenne EELV), Allain Bougrain-Dubourg (journaliste et réalisateur), Florence Burgat (philosophe), Aymeric Caron (journaliste et écrivain), Franz-Olivier Giesbert (journaliste et écrivain), Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (philosophe) et Matthieu Ricard (fondateur de l’organisation humanitaire Karuna-Shechen).

Tag fruits#végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 27 Mar 2018 - 15:25
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Le repas végétarien, le plus laïc de tous
Réponses: 0
Vues: 194

Un fromage vegan pourrait-il remplacer un fromage classique? On a fait le test

https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/26/un-fromage-vegan-pourrait-il-remplacer-un-fromage-classique_a_23395621/?utm_hp_ref=fr-homepage&ncid=tweetlnkfrhpmg00000001

À l'occasion de la journée nationale du fromage, nous avons demandé leur avis à une amatrice de fromage, un vegan et une personne qui déteste les laitages.



Le but de la journée nationale du fromage est simple: défendre les fromages au lait cru. Cette journée lancée il y a 18 ans afin d'alerter sur les fromages qui disparaissent avec les fermiers qui les produisaient a également pour but de faire connaître des produits que l'on a pas l'habitude de manger et "d'éduquer le goût" des consommateurs, comme nous l'a expliqué Véronique Richez-Lerouge, à l'origine cet événement.

Pour Le HuffPost, c'était surtout l'occasion de faire le point sur une tendance émergente qui répond aux besoins d'une communauté de plus en plus nombreuse: le fromage vegan. Même si la présidente de l'association fromage des terroirs, Véronique Richez-Lerouge, nous a mis en garde: "Pour parler de fromage, il faut que le produit soit réalisé à base de lait de vache, de brebis ou de chèvre." a t-elle précisé.

Et ce n'est pas le cas de ces fromages vegan, évidemment. C'est pourquoi nous nous sommes demandé si ce que certains appellent du "vromage" ou du "faux-mage" pourrait remplacer un saint-nectaire, une fourme d'Ambert ou un simple camembert.

Nous nous sommes adressées à trois personnes qui pourraient être intéressées par un fromage fait à partir de lait d'amande, de noix de cajou, de cumin et surtout sans lait. Une grande amatrice de fromage, une personne qui déteste les laitages et une autre qui a arrêté de manger du fromage en devenant vegan ont ainsi testé pour Le HuffPost les produits de l'épicerie Jay & Joy, spécialiste des produits vegan et sans gluten, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 27 Mar 2018 - 9:37
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Un fromage vegan pourrait-il remplacer un fromage classique? On a fait le test
Réponses: 0
Vues: 164

Jocelyne Porcher, la meilleure ennemie des militants végans

http://www.lemonde.fr/m-gens-portrait/article/2018/03/26/jocelyne-porcher-la-meilleure-ennemie-des-militants-vegans_5276620_4497229.html

La sociologue s’insurge contre le véganisme qui met en péril l’activité d’élevage traditionnel et profite à l’industrie des produits de substitution à la viande. Elle s’est justifiée dans « Libération » le 19 mars.



Jocelyne Porcher a commencé sa carrière comme secrétaire dans une grande entreprise parisienne. Mais, à 25 ans, elle quitte tout pour élever des brebis, une parenthèse enchantée. Plus tard, elle découvre la violence de l’élevage industriel dans une porcherie industrielle bretonne où elle travaille un temps. Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieure agricole, elle se consacre à la recherche et s’intéresse aux relations entre éleveurs et animaux.


À l’automne 2015, elle cofonde le collectif Quand l’abattoir vient à la ferme avec Stéphane Dinard, éleveur en Dordogne. Il s’agit d’offrir aux petits éleveurs qui refusent que leurs animaux finissent à l’abattoir la possibilité de tuer leurs bêtes à la ferme, soit en construisant une salle d’abattage, soit en utilisant un abattoir mobile. « Respecter les animaux n’est pas antinomique avec le fait d’accepter leur mort. »


Une voix discordante

Dans une tribune parue dans Libération, Jocelyne Porcher dénonce « le mauvais coup que porte le véganisme à notre mode de vie,[i] à l’agriculture, à nos relations aux animaux et même aux courants végétariens traditionnels ».[/i] Pour elle, les végans « ne sont pas des révolutionnaires mais les idiots utiles du capitalisme ». Car, en remplaçant la viande par des produits transformés, le véganisme nous placerait encore plus entre les mains des industriels.

La bête noire des végans

Parce qu’elle s’oppose aux discours et aux méthodes de ceux qui luttent pour l’abolition de l’élevage et des abattoirs – dont l’association L214 –, Jocelyne Porcher est devenue une des meilleures ennemies des militants végans. « Je reçois beaucoup de mails dans lesquels on me traite de personne sans cœur, sans compassion. Mais mon moteur, ce n’est pas la compassion, c’est le respect des animaux. »


Lire aussi :   L214, les croisés de la cause animale

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 27 Mar 2018 - 9:26
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Jocelyne Porcher, la meilleure ennemie des militants végans
Réponses: 0
Vues: 114

La diète végétarienne prisée depuis des décennies

Préserver la planète, respecter les animaux, améliorer sa santé... Il existe de nombreuses raisons d'opter pour un régime végétarien ou végétalien. Saviez-vous que, déjà à la fin des années 1970, des experts de la nutrition parlaient des bienfaits d'éliminer les aliments d'origine animale? En cette Journée internationale sans viande, découvrez le végétarisme dans nos archives!
Carences en vitamines, manque d’énergie... Les végétariens sont victimes de nombreux préjugés. À l’émission Femme d’aujourd’hui du 14 novembre 1978, Nadia Ghadem reçoit Christian Allegre, coauteur du livre La cuisine végétarienne pour gourmets. En entrevue, la journaliste aborde les idées préconçues au sujet du végétarisme.
Christian Allegre se décrit comme un idéaliste. Il affirme qu’il n’existe aucune raison scientifique de consommer de la viande. On en mangerait pour des questions culturelles, dit-il.
« Est-ce que ça n’enlève pas un côté agressif qui est nécessaire dans une société comme la nôtre? » demande Nadia Ghadem à son invité. Selon lui, cette diète ferait disparaître une « forme d’excitation perpétuelle qui est autoentretenue par l’absorption de la viande ». Le végétarisme rendrait-il plus pacifique? Oui, si l’on se fie aux propos de Christian Allegre.

L’omniprésence de la viande

Quelques années plus tard, à l’émission Femme d’aujourd’hui du 10 février 1981, les clients d’une épicerie répondent à la question « Qu’est-ce qu’un repas équilibré? » La plupart d’entre eux affirment que la viande, notamment la viande rouge, devrait en faire partie.


Lire la suite sur Ici Radio Canada

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 20 Mar 2018 - 8:38
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: La diète végétarienne prisée depuis des décennies
Réponses: 0
Vues: 109

Healthy ou régressive, la glace aussi devient vegan

http://weekend.levif.be/lifestyle/culinaire/healthy-ou-regressive-la-glace-aussi-devient-vegan/article-normal-809657.html

Pour ne pas priver de plaisirs gustatifs les intolérants au lactose ou les adeptes du véganisme par choix, les produits sans lait et crème se multiplient. Jusqu'à apparaître aujourd'hui au rayon glaces de nos supermarchés, comme en témoignent ces 2 nouvelles gammes. A découvrir sans attendre.


[*]



© DR

De la glace végétale... il fallait y penser. Après 35 ans passés à développer des produits alimentaires végétaux, la marque belge Alpro, pionnière dans ce domaine, lance sa première gamme de glaces végétales, comblant ainsi les attentes de plus en plus fortes d'une clientèle en demande de produits ne contenant pas de lactose, ou matières issues du règne animal.
Et malgré cette absence, Alpro est parvenue à conférer à ses glaces une texture crémeuse. On se réjouit aussi que ces délices noix de coco, soja-vanille et chocolat-noisettes contiennent 30% de sucre en moins que les autres glaces du marché. En résumé: pas de lactose, moins de sucre et du goût.
2,49 euros / pot de 500 ml ou 1,25/ pot de 250 ml.
Déjà disponible chez Delhaize et Carrefour. Puis dans les autres enseignes dès avril.



© SDP

Parallèlement, la marque américaine très gourmande, qui a conquis le monde à coup de Chunky Monkey et de Cookie Dough, se lance sur le marché belge de la glace sans produits laitiers, en sortant sa gamme Non Dairy. Au programme pour commencer, deux de ses best-seller, à savoir la Chocolate Fudge Brownie et la Chunky Monkey (banane, chocolat et noix). Parce que ce n'est pas parce qu'on ne peut/veut pas ingérer de lait qu'on n'a pas le droit à un plaisir régressif !
6,99 euros / pot.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 8 Mar 2018 - 12:42
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Healthy ou régressive, la glace aussi devient vegan
Réponses: 0
Vues: 185

Salon de l’Agriculture : la viande végétale du Val-d’Oise fait un effet bœuf

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/salon-de-l-agriculture-la-viande-vegetale-du-val-d-oise-fait-un-effet-boeuf-01-03-2018-7585557.php



Paris, ce jeudi. Viki Mittoo propose des dégustations de nuggets et burgers végétaux à son stand du pavillon 5.2. LP/Julie Ménard


Pour la première fois de l’histoire du salon, un stand d’aliments vegans s’expose au pavillon 5.2. Promeless propose des alternatives à la viande avec des aliments à base de légumes et de soja.


« C’est trop bon ! » Au salon de l’Agriculture à Paris, les steaks végétaux de Viki Mittoo font des heureux. Cet entrepreneur de 26 ans a lancé Promeless en octobre 2016 dans la ville où il a grandi : Puiseux-Pontoise. « Nous proposons des produits qui constituent des alternatives à la viande, explique-t-il. Nuggets, steaks, boulettes, aiguillettes… Tout est fait à base de carottes, oignons, céleris, épices et de soja, très utile pour obtenir la texture espérée. »
C’est la première fois, en cinquante-cinq ans d’existence, que le Salon de l’agriculture accueille une société spécialisée dans la confection de produits vegans. Une nouveauté qui ne plaît pas à tout le monde. « C’est à cause des entreprises comme celles-ci que des éleveurs bovins comme nous doivent mettre la clé sous la porte », peste un agriculteur. Au début de l’événement, Viki Mittoo a été chahuté par nombre d’éleveurs. « On nous a insultés, c’était très dur », admet-il. Mais au bout de quelques jours, les tensions se sont apaisées.

« On pourrait en manger de temps en temps »

Quant aux visiteurs qui se voient proposer une bouchée de burger végétal ou de nuggets de soja, les avis sont partagés. « C’est bon, on sent bien les épices, pense Jacqueline. Mais ça n’a pas le même goût que la viande. » A la recherche d’alternatives pour réduire leur consommation de viande, Patrice et Elizabeth se laissent séduire. « On est encore attaché au bon steak de bœuf, mais ça aussi c’est bon. On pourrait en manger de temps en temps », reconnaît le couple.


Burgers, boulettes, nuggets, ou aiguillettes, les produits végétaux ont le même aspet que la viande.LP/Julie Ménard
Alors que ses enfants s’empressent de goûter, Françoise, elle, refuse de se prêter au jeu. « Pour moi rien ne peut remplacer la protéine animale, justifie-t-elle. Avoir de la viande sur la table à chaque repas, c’est indispensable. » Accompagné de ses frères et sœurs, Mahé, 13 ans, insiste pour commander un burger. « Je trouve ça très bon et en plus, c’est moins cher que la viande. »
A 13,99 € les treize burgers ou le kilo de nuggets, les prix proposés sont plus abordables que pour une pièce bouchère. Sur son site Internet, Promeless - contraction de l’anglais qui veut dire protéine sans viande - propose ses produits surgelés au kilo pour les particuliers. « Il a fallu adapter l’offre à la demande, raconte Viki Mittoo, formé à l’IFA Chauvin, à Osny. A la base on travaille comme grossiste avec des restaurants ou des collectivités. » Les recettes sont élaborées à Puiseux-Pontoise et les plats sont ensuite confectionnés en Belgique.

Des restaurants de Cergy seraient intéressés

Actuellement, l’entreprise collabore avec plusieurs restaurateurs à travers la France, notamment en Charente-Maritime et en Côte-d’Or. Des élus se sont montrés intéressés pour intégrer ces produits au menu des cantines scolaires, mais les processus de mise en place sont très longs. « Deux restaurants à Cergy sont aussi intéressés, ajoute le patron. Et sur le salon, nous avons été abordés par une grande chaîne de magasins. »
Constatant que « la demande est forte », Viki Mittoo ne regrette pas d’être venu. D’autant que les médias se sont intéressés à lui. « Comme notre présence ici est controversée, on a fait le buzz, conclut-il. C’est un bon moyen de promouvoir la marque. »

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 2 Mar 2018 - 12:44
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Salon de l’Agriculture : la viande végétale du Val-d’Oise fait un effet bœuf
Réponses: 0
Vues: 146

Moby: "Si je devais choisir entre la musique et la cause animale, j'opterais pour la deuxième"

https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/01/moby-si-je-devais-choisir-entre-la-musique-et-la-cause-animale-jopterais-pour-la-deuxieme_a_23369451/?utm_hp_ref=fr-homepage&ncid=tweetlnkfrhpmg00000001


Instagram @littlepinerestaurant
Vous êtes vegan? Moby l'était (bien) avant vous.

ALIMENTATION - À 52 ans, Moby n'est un inconnu pour personne. Il fait à nouveau parler de lui et de sa musique ce vendredi 2 mars, date de sortie de son quinzième album. Intitulé "Everything Was Beautiful, Nothing Hurt" (en français, "tout était beau, rien n'a blessé"), le disque se veut être un examen profond de la condition humaine et de l'horreur qu'elle peut s'infliger à elle-même.

Loin de ses débuts oniriques, calmes et apaisants, la musique de l'interprète de "Porcelain" est, dorénavant, plus sombre, plus violente, voire même parfois déprimante. Cette évolution musicale est étroitement liée au regard amer que porte le musicien sur la société actuelle. "Si je vivais dans une cave, au beau milieu de nulle part, sans électricité, ni téléphone, ce serait sans doute différent", explique Moby avec humour au HuffPost.

L'auteur-compositeur est clair: sa vie ne se résume pas à la musique. Elle ne rythme pas son quotidien. Pas plus que son engagement en tout cas. Son credo, c'est le véganisme. Moby est un militant très engagé contre les violences faites aux animaux. Et ce, depuis 30 ans déjà.

Son activisme est, aujourd'hui, sa seule raison de vivre: "Si je devais choisir entre la musique et la cause animale, j'opterais pour la deuxième." Il l'a confirmé mardi 27 février, en annonçant que tous les profits de son nouvel album seront reversés à des associations qui luttent pour les droits des animaux.

Son activisme ne s'est pas fait en un jour. C'est le fruit d'un travail mené sur le long terme. "Comme beaucoup de personnes aux États-Unis, j'ai grandi en mangeant de la merde, explique le militant vegan. Mais j'ai aussi grandi en aimant les animaux." Un paradoxe qu'il lui a été difficilement vivable pendant une bonne partie de sa jeunesse. Si bien qu'un jour, tout bascule.
À 19 ans, il a un déclic. Il vient alors de recueillir un chat laissé à l'abandon. Il le découvre, se familiarise avec lui et le trouve différent de ceux avec lesquels il avait grandi jusque-là. Celui-ci est apeuré, renfermé, se tient à l'écart. L'attitude du félin lui fait comprendre une chose: la vie de vagabond qu'il a mené jusqu'à présent l'a bouleversé. "J'ai compris qu'il avait eu une vie émotionnelle difficile", explique Moby. Pour lui, c'est clair: tous les animaux ont des émotions.
Cette prise de conscience est radicale. Il devient d'abord végétarien. Deux ans plus tard, au mois de novembre 1987, Moby saute le pas et passe du côté des vegans. Il ne consomme plus aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. À l'époque, les adeptes du végétalisme sont encore peu nombreux en France. Outre-Atlantique, Moby explique que plusieurs restaurants vegans avaient, eux, déjà ouverts, à Los Angeles. "Mais personne ne savais trop comment prononcer le mot", se souvient-il.
Depuis, il s'est beaucoup investi pour faire bouger les choses. Il a écrit un livre, intitulé "End of Everything" (en français, "La fin de tout") où il dévoile son expérience. Son album "Animal Rights", paru en 1996, est dédié à la cause. Il a même ouvert un restaurant vegan à Los Angeles, en 2015, qu'il tient au quotidien avec toute son équipe.

Son avant-gardisme fait de lui un expert: "L'exploitation animale contribue à hauteur de 47% au changement climatique", affirme-t-il. S'il est difficile de retrouver des preuves attestant de ce chiffre, une étude, parue en 2014, révèle que l'industrie de la viande émet effectivement plus de gaz à effets de serre que beaucoup des activités les plus polluantes, comme le milieu des transports, par exemple.
"Les vegans seront majoritaires dans 50 ans"
Les conséquences du changement climatique sur la santé ne sont pas anodines. Elles peuvent contribuer à la malnutrition, aux maladies cancéreuses et aux risques cardiovasculaires. "Il y a tant de raisons de devenir vegan, la santé humaine en fait partie", estime Moby. Ce dernier a foi en l'humanité et pense qu'elle peut apprendre de ses erreurs. D'après lui, la majorité de la population sera vegan d'ici 50 ans.
Vous hésitez à vous lancer? Moby a quelques conseils. "Allez sur Internet, suggère sans ironie ce pionnier. Beaucoup d'associations, comme Peta, disposent d'une bonne base d'informations pour apprendre à se rapprocher de la culture vegan." Mais d'après lui, il faut y aller à son rythme. Comme il le dit, "le mieux est l'ennemi du bien. Il vaut mieux monter les escaliers à votre rythme plutôt que de courir un marathon."
Il comprend que tout le monde ne veuille pas devenir complètement vegan du jour au lendemain, que certains aiment encore trop la viande, qu'elle soit bonne ou mauvaise: "Si quelqu'un mange un hamburger chez McDonald's, c'est peut-être qu'il ne souhaite pas être vegan à 100%." Moby est compréhensif. Mais pas trop. Il ajoute sur le ton de l'humour: "Ce serait peut-être différent si j'étais élu dictateur local."

Tags #animaux #protection #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Ven 2 Mar 2018 - 11:07
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Moby: "Si je devais choisir entre la musique et la cause animale, j'opterais pour la deuxième"
Réponses: 0
Vues: 133

On a fait tester un steak vegan aux éleveurs du Salon de l'agriculture

http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/26/on-a-fait-tester-un-steak-vegan-aux-eleveurs-du-salon-de-lagriculture_a_23371446/?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001



SALON DE L'AGRICULTURE - Ils défendent bien leur bifteck. Si vous arpentez bien les dédales de ce 55ème Salon de l'agriculture, inauguré samedi 24 février par Emmanuel Macron, vous tomberez peut-être sur un barbecue un peu particulier. Celui du seul producteur de viande végétale de l'événement, l'entreprise Promeless, qui offre des burgers vegans au fond du Pavillon 5.2 du Parc des expositions à Paris.

Constitué à partir de soja, le steak végétal est agrémenté d'épices et de certains légumes (céleri, carottes, oignons, etc.) pour lui procurer un goût particulier. "Sur la mise en bouche, c'est comme un burger classique. C'est très travaillé et c'est les épices qui vont donner cette ressemblance avec le burger traditionnel", assure Viki Mittoo, un jeune entrepreneur du Val d'Oise qui s'est lancé dans la production de viande végétale en 2016.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article, Le HuffPost s'est aventuré avec une barquette de ce drôle de steak... en terrain un brin hostile. Au pavillon des bovins, nous avons pris notre courage à deux mains, essuyant nombre de réactions épidermiques, pour finalement trouver quelques éleveurs qui ont eu la gentillesse de tester pour nous la première viande végétale de l'histoire du Salon de l'agriculture.

"Ça ressemble à rien!", s'insurge Jean-Luc, éleveur de porc cul noir en Haute-Vienne, au micro du HuffPost, avant d'ajouter : "Moi je mange des légumes, y'a aucun souci! Mais quand je mange des poireaux, je mange des poireaux. Et quand je mange un steak, je mange un steak! Un steak, c'est de la viande!". Plus mesuré, Alain, animateur de la filière du porc fermier de la Sarthe, apprécie la saveur épicée de ce steak atypique, même si ça ne remplace pas une véritable viande. "C'est différent. On peut faire de très bonnes choses avec des végétaux", avoue l'amateur de viande.

Cela dit, même si elle est vue d'un mauvais oeil par beaucoup d'éleveurs, la viande végétale n'est pas nécessairement destinée à remplacer unilatéralement l'authentique. "C'est une alternative. Les Français cherchent à diminuer leur consommation de viande et ça évite de se retrouver seulement avec des haricots verts dans son plat!", explique Viki Mittoo, qui affirmé avoir déjà été approché par des collectivités pour importer ses produits dans les cantines scolaires.
Ces dernières années, la consommation de viande a largement diminué en France, passant de 106 kilos/habitant/an en 1990, à 89 kilos/habitant/an en 2015, selon le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. Parallèlement, les ventes de produits végétariens et vegans ne cessent d'augmenter, les substituts à la viande se multipliant dans les supermarchés. Si le steak végétal de cette jeune entreprise du Val d'Oise est le premier du genre du Salon de l'agriculture, il n'est donc sûrement pas le dernier.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 27 Fév 2018 - 16:15
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: On a fait tester un steak vegan aux éleveurs du Salon de l'agriculture
Réponses: 0
Vues: 116

Comment le végétarisme s’installe dans la culture populaire

http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/27/la-question-animale-s-installe-discretement-dans-la-culture-populaire_5248078_3232.html


Manifestation lors de la journée mondiale des végans, à Paris, en novembre 2017. JACQUES DEMARTHON / AFP
Chronique. Cesserons-nous un jour de manger la chair des animaux ? Chaque jour le végétarisme semble prendre un peu plus de place sur la scène médiatique. Pas une semaine ne passe sans que l’opinion française soit confrontée à ces mots, qui étaient encore absents ou presque du débat public voilà seulement une décennie : cause animale, antispécisme, véganisme (mode de vie excluant toute forme d’exploitation des animaux)…
Tout cela nous semble très récent, mais peut-être n’y a-t-il là que la remobilisation d’une vieille rengaine, dont on peut d’ailleurs faire remonter l’origine très loin, jusqu’à Plutarque (Ier siècle) ou Pythagore (VIe siècle avant J.-C.), qui, en leur temps, interrogeaient déjà le principe même de la consommation de viande.
En bref, il pourrait n’y avoir là que de veilles lubies, de celles qui surgissent de temps à autre, qui émergent brièvement dans la conversation publique avant de disparaître sans avoir rien changé au réel. Dans quelques années, toutes ces histoires seront peut-être oubliées, et l’on mangera avec le même appétit une belle côte de bœuf saignante, une joue de cochon a la plancha ou un foie de veau à la bordelaise.
Un thème récurrent
Peut-être, mais peut-être pas. Il suffit pour en douter de voir comment, depuis quelque temps, la question animale s’installe discrètement dans la culture populaire. Depuis les associations militantes et les cercles académiques qui pensent notre relation aux animaux non humains, le sujet diffuse lentement vers le grand public. Et il y a sans doute là une nouveauté. Les exemples récents ne manquent pas. Ferdinand, le film d’animation des studios Blue Sky, réalisé par Carlos Saldanha et sorti en France fin décembre, en est une illustration. L’histoire, assez convenue, est celle d’un taureau paisible et bienveillant, destiné à combattre dans l’arène. Rien de neuf ? L’aversion pour la corrida est indéniablement un...

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 29 Jan 2018 - 14:37
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Comment le végétarisme s’installe dans la culture populaire
Réponses: 0
Vues: 200

«Le Matin» a testé le foie gras végane

https://www.lematin.ch/loisirs/cuisine/matin-teste-foie-gras-vegane/story/16661728

Un cuisinier genevois a créé un faux gras végétal à base de soja suisse. Verdict: pas de quoi ravir les amateurs de vrai foie gras, mais les végétariens, oui.


Bilan plutôt mitigé donc pour Amina Belkasmi, Eric Felley et Laurent Siebenmann. Image: Darrin Vanselow/Le Matin

«Nos clients le disent: que cela soit l’aspect, la texture ou le goût, c’est bluffant.» Chef du restaurant Slup à Genève, spécialisé dans la cuisine végane, sans gluten, sans lactose ni sucre raffiné, Stéphane Mettivier commercialise depuis deux semaines sa propre recette de faux gras. Non, pas de faute de frappe, il s’agit bien de faux gras et non de foie gras. Enfin, plus précisément de Fôgras. Soit une recette déclinée en version nature ou truffée d’un produit artisanal fait avec une base de soja bio suisse et de riz fermenté. «En fait, je travaillais sur une recette pour le restaurant et je suis arrivé un peu par hasard à cette texture qui m’a fait immédiatement penser au foie gras», explique Stéphane Mettivier, chef du restaurant.
Il en est sûr, ce produit peut tout à fait plaire à sa clientèle habituelle, plutôt végétarienne voire végétalienne, mais aussi à des carnivores désireux de se débarrasser de la mauvaise conscience liée au foie d’animaux gavés. Dont acte, «Le Matin» a fait tester le Fôgras à trois collaborateurs du journal, mangeurs de viande et amateurs de foie gras. Le test s’est fait, d’entente avec son producteur, à l’aveugle, afin d’évaluer, pour des carnivores, le niveau de ressemblance avec le produit d’origine. La seule indication a été qu’il s’agissait d’un nouveau «foie gras» éthique, sans préciser qu’il était d’origine végétale. Verdict: en demi-teinte.
Sur l’aspect, le jugement est plutôt positif. «L’apparence est assez bluffante, commente Laurent Siebenmann, journaliste Web. Hormis une teinte peut-être un peu plus claire qu’un foie gras classique, on y croit. Et l’odeur de la truffe donne plutôt envie.» Même constat pour les autres testeurs, même si les petites taches blanches – du tofu – les intriguent un peu. Mais, à l’œil en tout cas, la texture y est. «Peut-être un peu plus friable qu’un foie gras classique», estime Amina Belkasmi, graphiste à la direction artistique.
Pas l’onctuosité du foie gras
Le moment est venu de déguster, la version nature d’abord. Pain, généreuse épaisseur de Fôgras, fleur de sel, tout y est. Sauf le goût, à en croire les gastronomes… «Je n’ai pas du tout l’impression de manger du foie gras», regrette Laurent. «Au niveau de la texture en bouche ça me fait un peu penser à du saindoux», compare Éric Felley, journaliste. Un avis partagé par ses collègues dégustateurs. Aïe, une impression de graisse animale pour un produit 100% végétalien, c’est plutôt mal parti.
La version truffée inversera-t-elle l’impression? Plutôt oui. «Pour la version nature, c’est difficile d’identifier un goût, commente Laurent Siebenmann. En revanche, avec celle-là, on a déjà un bon goût de truffe, c’est agréable. Mais je n’y retrouve quand même pas le plaisir gustatif du foie gras. Si on me vend ça comme un pâté à la truffe, je prends. Mais pas comme du foie gras.» Amina Belkasmi est plus sévère. «Oui, il y a le goût de truffe, mais je sens quand même cette texture de gras qui ne me plaît pas dans la version nature.»
Pour les végétariens
Bilan plutôt mitigé donc pour les amateurs de foie gras. En revanche, une fois la vraie nature du Fôgras dévoilée, le photographe du jour Darrin Wanslow, végétarien depuis vingt ans, accepte de tester. «Moi qui n’ai pas de point de comparaison avec le vrai foie gras, puisque je n’en mange pas, je trouve que ça a très bon goût. Je ne sais pas si ça ressemble au produit que c’est censé remplacer, mais en tout cas ça me plaît.» Le Fôgras serait donc plus destiné à des végétariens ou végétaliens à la recherche d’un produit de fête plutôt qu’à des carnivores désireux d’un produit plus éthique? «Parmi nos clients il y a de tout, mais nous avons aussi des mangeurs de viande qui en ont acheté et qui en sont satisfaits, répond Stéphane Mettivier, c’est d’ailleurs bien que ça ne rappelle pas complètement le vrai foie gras, c’est un nouveau produit, qui répond à une attente actuelle, il ne se substitue pas au «vrai». Certains nous en avaient même commandé pour les Fêtes mais ont dû revenir en chercher car ils avaient déjà tout mangé! C’est une question de goût. Souvent le faux gras est une sorte de mousse de champignons. Avec cette version, on propose un produit frais, artisanal à base de soja suisse et bio. Et de la truffe du Périgord pour la version truffée.»


Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 28 Déc 2017 - 14:08
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: «Le Matin» a testé le foie gras végane
Réponses: 0
Vues: 177

[Livre] Comme Toi

https://blog.l214.com/2017/12/20/toi



Après le succès de son livre L214, une voix pour les animaux retraçant l’histoire de l’association, Jean-Baptiste Del Amo revient avec un album cette fois-ci destiné aux plus petits.
Dans ce petit livre, illustré en couleurs par Pauline Martin, on fait la rencontre d’un petit garçon qui, comme tout petit qui grandit, affronte la vie. On le découvre dans ses aventures quotidiennes, mais pas seulement !
En effet à chaque double page nous rencontrons différents animaux qui vivent eux aussi leur vie et expriment des besoins similaires : communiquer, s’amuser, manger ou encore aimer et être rassurés.
Ce livre très émouvant initialement destiné aux enfants touchera tout autant les plus grands par son innocence et sa simplicité. Une belle façon d’illustrer la sentience* et donc d’encourager le refus du spécisme**.
Nous souhaitons pour terminer, partager la dernière phrase avec vous :
“ Comme toi, je fais partie de ce monde fragile et beau, nous le partageons ensemble. Et même si nous sommes différents, j’ai moi aussi un cœur qui bat.”

Comme Toi, 28 pages, Collection Gallimard Jeunesse 2017. Disponible sur la boutique L214.
* La définition de ce terme anglais de sentience, de plus en plus utilisé en français, élargit le champ des compétences animales jusqu’à évoquer leur conscience, le ressenti que les animaux ont de leurs émotions et de leurs souffrances.
** Le spécisme est la discrimination qui fait de l'espèce à laquelle appartient un individu un critère de considération morale.

Tags #animaux #protection #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Mer 27 Déc 2017 - 11:21
 
Rechercher dans: Presse et livres sur les animaux et l'environnement - Press and books about animals and the environment
Sujet: [Livre] Comme Toi
Réponses: 0
Vues: 247

Ravioles champignons et noix

https://www.grazia.fr/cuisine/recettes/recette-de-noel-vegan-des-ravioles-champignons-et-noix-877534?utm_content=buffer9cc0e&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer



Pour 4 personnes :
Ravioles
• 250 g de champignons de Paris
• 30 g de noix
• 2 c. à s. d'huile d'olive
• 2 c. à s. d'ail émincé
• 1 c. à c. de sauce soja
• 24 feuilles de ravioles chinoises « Wonton » carrées
Crème
• 125 g de champignons de Paris
• 1 c. à s. d'huile d'olive
• 150 ml de crème soja
• 1 ou 2 c. à s. de vin blanc
Préparer les ravioles :
Émincer les champignons en duxelles (très finement) et concasser les noix. Faire chauffer l'huile dans une grande poêle et y faire revenir les champignons à feu moyen pendant 5 minutes. Mélanger régulièrement. Ajouter les noix, l'ail émincé, la sauce soja et cuire 5 minutes supplémentaires en mélangeant. La farce doit être bien sèche. Rectifier l'assaisonnement selon votre goût. Déposer une cuillère à café de farce au centre d'une feuille de raviole. À l'aide d'un pinceau trempé dans l'eau, humecter légèrement les bords de la feuille. Plier sur la diagonale pour former un triangle. Humecter les deux bords inférieurs du triangle et replier l'un puis l'autre sur la raviole. Réserver sur une plaque recouverte de papier cuisson légèrement farinée.
Préparer la crème :
Émincer les champignons, les faire revenir avec l'huile à feu moyen pendant 5 minutes, ajouter la crème soja, le vin blanc et assaisonner. Mixer et garder au chaud. Cuire les ravioles 1 minute dans une casserole d'eau bouillante salée. Servir immédiatement avec la crème. Mon conseil : Achetez quelques paquets de feuilles de ravioles "Wonton" à conserver au congélateur. Vous aurez ainsi toujours de quoi préparer des ravioles sous la main !
Joyeux Noël vegan, Marie Laforêt, 16 x 22 cm, 72 pages, 12 euros
-------------------

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 21 Déc 2017 - 14:57
 
Rechercher dans: Recettes végétariennes - vegetarian recipes
Sujet: Ravioles champignons et noix
Réponses: 0
Vues: 169

Le championnat du monde de la pizza éthique et végan, c’est ce samedi

http://www.nordeclair.fr/120757/article/2017-12-14/le-championnat-du-monde-de-la-pizza-ethique-et-vegan-c-est-ce-samedi#


Grégory Brotcorne est installé à Wasquehal. Avec cette compétition, il veut mettre à l’honneur la pizza responsable et/ou à base de produits végétaux.

Le monde est petit, certes. Seuls trois pays participeront au championnat du monde de la pizza éthique et végan, samedi à la gare Saint Sauveur. La France bien sûr, la Belgique et – sans elle ça n’aurait pas eu tout à fait la même saveur – l’Italie. En tout, cinquante pizzaïolos vont s’affronter devant près de 200 convives pour une compétition bien particulière.

L’éthique et le goût

Lancé par le label Compagnon pizzaïolo, fondé par Grégory Brotcorne, chef du restaurant La Torré à Wasquehal, ce championnat du monde veut mettre à l’honneur la pizza responsable et/ou à base de produits végétaux. Le jury ? Un représentant de la ville, le chef de la Brasserie Saint-So, le responsable de la boutique « Végétal et vous » de Lille, une pizzaïola de Dijon.

Parmi les critères : d’abord l’éthique, bien sûr (les ingrédients sont-ils bio, locaux ?), la présentation du pizzaïolo et enfin le goût. Les convives pourront, quand cela sera possible, déguster un morceau des pizzas. En tout, les pizzaïolos auront quinze minutes pour préparer le mets et le sortir du four. «  C’est largement suffisant. Ils viennent avec leur pâte déjà prête  », précise Grégory Brotcorne.

Samedi 16 décembre, de 9 h à 16 h, boulevard Jean-Baptiste-Lebas. Accès libre. Ce même jour sera désigné pour la cinquième fois le champion de France de la pizza éthique et végan. www.compagnon-pizzaiolo.com


Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Jeu 14 Déc 2017 - 11:50
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Le championnat du monde de la pizza éthique et végan, c’est ce samedi
Réponses: 0
Vues: 157

Un chef cannois relève le défi d'un menu de Noël 100% vegan

http://www.nicematin.com/gastronomie/un-chef-cannois-releve-le-defi-dun-menu-de-noel-100-vegan-191099?utm_content=buffera7402&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer



Le jeune chef Julien Amblard. Photo Gilles Traverso



Voici son menu appétissant et sans aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation.


"Foie gras" à base de noix de cajou et tofu; "escargots" en forme de champignons aux épinards, ail et persil avec de la protéine de soja pour la coquille, écrasé de pomme de terre-brocolis et une émulsion de lait de soja et crème végétale pour figurer la bave; risotto de choux fleurs et champignon à la crème d'épinards et petits légumes (carottes, panes, patates douces, oignons rouges, betteraves marbrées) rôtis au four; et "bûche" à la mangue -coco avec son biscuit pistache-amande et sa meringue vegan à base de jus de pois chiche et sucre glace pour le dessert.

Voilà le menu de Noël 100% vegan décliné pour 35 convives ce samedi soir au restaurant Pure de Cannes (88 rue Meynadier).

Un défi lancé par l'association de protection animale L214, et relevé par le jeune chef Julien Amblard. dans cet établissement du Suquet où l'option vegan est proposé à 60%, mais l'on peut aussi y déguster un plat de viande ou de poisson, ainsi que des pâtisseries sans gluten.



Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 13 Déc 2017 - 16:16
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Un chef cannois relève le défi d'un menu de Noël 100% vegan
Réponses: 0
Vues: 226

Revenir en haut

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Sauter vers: