La date/heure actuelle est Ven 21 Sep 2018 - 6:19

385 résultats trouvés pour animaux

L’Assemblée dit oui au menu végétarien à la cantine

http://www.leparisien.fr/societe/l-assemblee-dit-oui-au-menu-vegetarien-a-la-cantine-15-09-2018-7889469.php

L’Assemblée a adopté ce vendredi un amendement qui propose d’expérimenter pendant deux ans dans la restauration collective des plats sans viande «au moins une fois par semaine».

Des laitages, des œufs, des céréales, des légumineuses… mais pas de viande. L’Assemblée nationale a donné son feu vert ce vendredi à l’expérimentation d’un menu végétarien dans les cantines scolaires « au moins une fois par semaine » et « pour une durée de deux ans ».
Cet amendement a été adopté malgré l’avis défavorable du gouvernement et l’opposition ferme du ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert. « Sur un débat de société, je défends la liberté de choix. Je ne suis pas ici pour que l’on impose les choses comme cela par la loi », a-t-il plaidé en vain.
Candidate il y a quelques jours au perchoir, Barbara Pompili (LREM) fait partie des 24 députés de la majorité qui soutenaient ce texte. Elle s’est félicitée sur Twitter de cette « belle victoire collective pour la santé et la lutte contre les inégalités d’accès à une alimentation saine et équilibrée ».

Passé de justesse, cet amendement au projet de loi alimentation concerne les gestionnaires, « publics ou privés » des services de restauration collective. Ce test « ne s’adresse qu’aux collectivités qui proposent déjà deux menus » pour le même repas, a précisé la députée de la Somme. « En France, la réglementation impose de servir de la viande à une fréquence définie, souligne le texte. Or, l’école peut et doit jouer le rôle important d’initier les enfants à la possibilité de manger sainement tout en diversifiant l’origine des protéines consommées. »

Gaspillage alimentaire, coût des repas

L’expérimentation doit faire l’objet d’une évaluation, « notamment de son impact sur le gaspillage alimentaire, sur les taux de fréquentation et sur le coût des repas ». Les résultats seront transmis au Parlement au plus tard six mois avant le terme de cette expérience.
« On a besoin que l’école joue aussi ce rôle de formation de ce que c’est que l’alimentation », a plaidé en séance publique Barbara Pompili, en balayant « une idée répandue » selon laquelle il faudrait « forcément » manger de la viande pour avoir un menu équilibré.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
Hier à 15:44
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: L’Assemblée dit oui au menu végétarien à la cantine
Réponses: 0
Vues: 21

Le marché végétal, cantonné à 2% des Français·es ?

https://v-label.fr/2018/09/11/le-marche-vegetal-cantonne-a-2-des-francais-e-s/

Pourquoi le marché végane est-il aussi porteur pour l’industrie agroalimentaire alors que les véganes ne représentent qu’au mieux 2% de la population (CHD Expert, 2016; Opinion Way, 2017)? Les éclaircissements de Jean-Benoît Robert, responsable du V-Label en France.

L’exemple de la consommation de produits biologiques

Est-il raisonnable de concevoir une offre alimentaire spécifique pour 1 à 2% de la population française ? Qu’en est-il des autres segments du marché de l’alimentation dite « saine » ou « durable » ?
Combien de personnes ne consomment que du « sans gluten », ou pour prendre un exemple à plus grande échelle, combien de personnes ne s’alimentent qu’à partir d’aliments biologiques ?
La réponse est 1%. 1% de la population est intolérante au gluten et on ne recenserait que 1% de Français·es se nourrissant exclusivement de produits biologiques. Cela démontre que les cinq millions de consommateurs et consommatrices régulier·es de sans gluten (1) et les 8,3 milliards de chiffre d’affaires (2) réalisés par le secteur du bio ne peuvent être liés uniquement à ces infimes parties de la population.
On peut y voir un parallèle avec le marché végane, puisque ce qui motive des grands groupes tels que Danone ou Carrefour à investir ce territoire n’est pas cette modeste partie de la population – très  visible dans les médias certes, mais estimée à seulement 1 ou 2% de la population. Il faut chercher ailleurs, chez les acheteurs et acheteuses occasionnel·les de produits véganes et les consommateurs et consommatrices de demain.
 

Un marché d’avenir qui s’écrit aujourd’hui

Les industriels sont conscients qu’il s’agit avant tout d’un marché d’avenir. En effet, cette tendance de fond est largement sur-représentée chez ceux et celles qui dictent la consommation de demain, à savoir les 16-25 ans, dont 11% sont végétariens ou véganes (3).
La population française est de plus en plus sensibilisée à l’écologie, à la santé et à la condition animale. Une large partie de la population française désire changer sa manière de consommer pour être plus en phase avec ses valeurs. C’est ainsi que 43% des Français·es sont ou souhaitent devenir véganes, végétarien·nes ou flexitarien·nes (4). Il est aisé de penser qu’auprès de cette population, une alternative végane attrayante saura aisément concurrencer son équivalent carné.
 

Une offre qui séduit bien au-delà de la sphère végane

Tout comme dans le secteur du bio, ce sont bien les Français·es qui consomment non exclusivement ce type de produits qui intéressent tant les entreprises. En effet, on peut compter respectivement 20% et 50% de consommateurs et consommatrices occasionnel·les de produits véganes et/ou végétariens en France (5), ce qui laisse imaginer un chiffre d’affaires motivant pour les acteurs du secteur agroalimentaire. Les nombreuses ouvertures de restaurants véganes et l’apparition de salons et festivals dédiés qui fédèrent des milliers de personnes attestent de ce dynamisme dû à une offre qui séduit bien au-delà de la sphère végane.
 

Une tendance de fond, un marché en transition

La tendance est lourde et s’appuie sur le fait que 80% de la population tend à réduire sa consommation de viande (6). Ces Français·es n’ont pas arrêté de s’alimenter pour autant : ils mangent différemment, développant ainsi un nouveau marché. Des spécialistes de produits carnés tels que Fleury Michon ou William Saurin l’ont bien compris en répondant à la demande à travers la fabrication d’alternatives à la viande. Il n’est pas rare de voir dans les linéaires des nuggets véganes, réalisant parmi les meilleures ventes des offres veggies, concurrencer les nuggets de poulet…

Une offre qui s’adresse au plus grand nombre

Un produit végane est une véritable aubaine pour les spécialistes du marketing puisqu’il s’adresse au plus grand nombre quel que soit votre religion, vos intolérances ou allergies.
En effet, rappelons que l’allergie aux œufs concerne près d’un enfant sur dix (7) et que l’intolérance au lactose touche une très large partie de la population : selon le site de l’Assurance Maladie, 30 à 50% des adultes français ont une digestion incomplète du lactose. On comprend aisément pourquoi les géants et spécialistes des crèmes glacées tels que Magnum, Picard, Ben & Jerry’s, Amorino, nous ont proposé de délicieuses alternatives véganes aux glaces à base de lait cet été.
 
(1) AFDIAG, 2016
(2) L’Agence Bio, 2018
(3) Diplomeo, 2017
(4) Etude Lesieur, 2017
(5) « La tendance vegan », CHD Expert, 2016
(6) Arcane Research, mars 2018
(7) Le Figaro Santé

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 19 Sep 2018 - 10:46
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Le marché végétal, cantonné à 2% des Français·es ?
Réponses: 0
Vues: 32

Cirque sans animaux à La Riche : le maire s’agace des « pressions » de Fratellini

http://www.info-tours.fr/articles/tours-agglo/2018/09/18/9558/cirque-sans-animaux-a-la-riche-le-maire-s-agace-des-pressions-de-fratellini/



La direction du cirque a publié une lettre ouverte pour dénoncer la politique de Wilfried Schwartz.
Résumé des épisodes précédents : depuis de nombreuses années, le cirque Fratellini s’installait sur le parking de La Riche Soleil au moment des vacances de la Toussaint. Avec ses places à 5€… et son « zoo » mis en avant sur les affiches, pour attirer les visiteurs. Mais depuis quelques temps, tout cirque qui se présente avec une ménagerie dans l’agglo tourangelle se fait accueillir par les militants animalistes opposés aux spectacles avec animaux, les associations en question n’hésitant pas aussi à manifester auprès des élus. Ces rassemblements ne sont composés que de quelques dizaines de personnes mais le message a eu de l’effet à La Riche : il y a quelques mois le maire Wilfried Schwartz a indiqué qu’il ne souhaitait plus de tels cirques sur sa commune.
Alors que la fameuse période des vacances de la Toussaint approche, Fratellini nous a transmis ce lundi une lettre ouverte à l’élu divers gauche (accessible ici en intégralité) dans laquelle le directeur Edmond Hart dénonce une attitude « particulièrement discriminatoire » et évoque l’échec de ses « tentatives orales » pour « ramener à la raison » Wilfried Schwartz.
Des animaux surveillés par des vétérinaires
« Votre décision porte une grave atteinte à l’art et à la culture qui doivent rester divers et ouverts. Elle est d’autant plus aberrante qu’elle ne se base sur aucune réalité objective mais au contraire sur les seules allégations mensongères et la pression d’une minorité perturbatrice » peut-on lire plus bas avant des comparaisons hasardeuses avec les enfants maltraités voire la seconde guerre mondiale (« stigmatiser une catégorie de population, la donner en os à ronger, rappellent des moments sombres de l’Histoire pour elle »).
Et la famille circassienne d’assurer que ses bêtes sont bien traitées, surveillées par des vétérinaires et des professionnels aguerris et diplômés, tout en indiquant que les spectacles sont très populaires auprès des familles. Elle indique aussi qu'elle a cessé les numéros avec animaux sauvages : "en début de saison un dresseur et son éléphante d’Afrique ont été engagés, trop coûteux et n’attirant pas le public, l’artiste s’est vu mettre fin à son contrat de saison" nous écrit-on.
Un blocage total de La Riche pour protester ?
Piqué au vif, Wilfried Schwartz répond en ce début de semaine dénonçant les « pressions » du cirque qui menacerait « d’un blocage total de la ville ou de perturber les séances du conseil municipal » (celle de ce lundi s’est déroulée sous surveillance policière). « Cette façon d’agir renforce notre détermination à ne pas accepter la venue de ce cirque » ajoute le maire qui assure ne pas avoir « mis la pression » pour que le centre commercial Géant refuse l’accès à son parking à Fratellini.
Alors que Fratellini indique avoir saisi « Monsieur le Préfet » (en fait, c’est Madame) pour faire faire lever l’interdiction larichoise, le maire précise n’avoir signé aucun arrêté (car les autres communes qui ont essayé ont été déboutées). Il dit seulement qu’il a un accord verbal avec La Riche Soleil pour n’accueillir sur ce terrain que des cirques sans animaux (ce qui s’est fait il y a quelques mois pour un projet scolaire). « Ma décision n’est pas obligée d’être partagée mais une fois qu’elle est prise je refuse les pressions » indique-t-il. Si la galerie souhaite accueillir le chapiteau, elle serait d’ailleurs dans son droit.
« Ce que je fais c’est un travail de conviction » conclut Wilfried Schwartz qui assure de son intérêt pour le cirque en évoquant la programmation 2018/2019 de La Pleïade « placée sous le thème du cirque contemporain » ou encore que le cirque sera « fil conducteur » de l’édition 2019 du festival d’été Itinéraires Bis avec un projet pédagogique. Il est même d’accord pour recevoir Fratellini… mais sans animaux.

Tags #animaux #cirques #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mer 19 Sep 2018 - 10:18
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Cirque sans animaux à La Riche : le maire s’agace des « pressions » de Fratellini
Réponses: 0
Vues: 37

Mauvais traitements à l’abattoir de Mauléon : six mois avec sursis requis contre l’ex-directeur

https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2018/09/18/mauvais-traitements-a-l-abattoir-de-mauleon-six-mois-avec-sursis-requis-contre-l-ex-directeur_5356923_1653578.html

Six mois de prison avec sursis ont été requis mardi 18 septembre au tribunal correctionnel de Pau contre l’ex-directeur de l’abattoir de Mauléon (Pyrénées-Atlantiques), deux ans et demi après la diffusion d’images chocs de mauvais traitements envers des animaux.

La peine requise correspond aux accusations de « tromperie sur la nature, la qualité, l’origine ou la quantité » de la viande, un délit passible de deux ans de prison et de 300 000 euros d’amende. La maltraitance animale, dont répondaient l’ex-directeur et trois employés, n’est punie que d’amendes, que le parquet a réclamées à des degrés divers pour « mauvais traitements » contre les quatre hommes.

Délit de tromperie

« Ce n’est pas le procès d’Alès, il ne s’agit pas d’actes de cruauté », a déclaré Orlane Yaouanq pour le ministère public, en référence au procès concernant les abattoirs d’Alès et du Vigan (Gard) ayant entraîné une condamnation à huit mois de prison avec sursis pour actes de cruauté. « Il n’y aurait pas le délit de tromperie, nous serions devant le tribunal de police. Il n’y a pas eu de volonté délibérée de causer des souffrances des animaux. Cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas souffert », a-t-elle encore dit.
Trois employés, l’ex-directeur et l’établissement en tant que personne morale, étaient jugés pour « mauvais traitements infligés sans nécessité à un animal domestique », une accusation qu’ils ont âprement contestée lors des deux jours d’audience.
L’affaire avait éclaté en mars 2016 avec la diffusion de vidéos prises en secret à l’abattoir de Mauléon, des images difficilement soutenables montrant des animaux mal étourdis, des moutons saignés encore conscients, voire un agneau écartelé vivant. Devant une salle comble, remplie d’amis, de famille et d’éleveurs, les employés ont plaidé un manque de personnel, du matériel défaillant et des consignes parfois peu strictes de leur direction. « La cadence, on la subissait », a déclaré lundi 17 septembre l’un d’eux, en évoquant les lourds horaires d’une période — avant Pâques — particulièrement chargée.
La direction avait contesté ces accusations, évoquant une situation de « petit » abattoir et la difficulté à trouver du personnel qualifié dans un pays où il n’existe pas de formation spécifique. Dix parties civiles, dont L214, la SPA ou la Fondation Brigitte-Bardot, ont demandé une condamnation et des amendes allant de 1 euro symbolique à 5 000 euros solidaires pour les quatre salariés prévenus.

Deux cents infractions constatées

L’abattoir de Mauléon traite 30 000 tonnes de viande par an et emploie trente-cinq salariés. Son agrément sanitaire avait été suspendu pendant deux mois après les révélations, le 29 mars 2016. Avec les vidéos de L214, « on a pu avoir un œil sur ce qui se passait dans les abattoirs », a plaidé Christophe Arcaute, pour l’association Animal Cross.
Une partie des vidéos de L214, d’une durée totale de deux heures et demie, a été projetée à l’audience. Durant le procès, les services vétérinaires, qui ne sont pas en cause dans l’affaire, ont été poussés dans leurs retranchements pour expliquer les quelque deux cents infractions constatées sans fermeture de l’abattoir.
« Oui, potentiellement on avait les moyens d’intervenir, mais je n’avais pas de documents officiels pour m’y appuyer », a justifié Philippe Barret, chef de service abattoirs et sous-produits de la direction vétérinaire départementale. « On aurait dû avoir plus de fermeté », a-t-il répété, sans donner plus d’explications précises. Le jugement devait être mis en délibéré.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mer 19 Sep 2018 - 8:56
 
Rechercher dans: La réalité des abattoirs
Sujet: Mauvais traitements à l’abattoir de Mauléon : six mois avec sursis requis contre l’ex-directeur
Réponses: 0
Vues: 31

Après les sacrifices de moutons des musulmans, L214 s'attaque à un rituel juif méconnu

https://www.midilibre.fr/2018/09/17/apres-les-sacrifices-de-moutons-des-musulmans-l214-sattaque-a-un-rituel-juif-meconnu,4699669.php

Des oiseaux qu'on fait tourner plusieurs fois en l’air, "pour ensuite les saigner à vif et les laisser se vider de leur sang jusqu’à leur mort". L214 décrit en ces termes les sacrifices de poulets égorgés par certains juifs orthodoxes avant Yom Kippour, la fête du Grand Pardon qui débute ce mardi 18 septembre au soir.
Le coup de gueule de Sébastien Arsac, cofondateur de l'emblématique association pro-végan, dans Midi Libre. La réaction d'un représentant de la communauté juive dans le Gard.

L214 dénonce le rituel des Kapparot, qui voit certains représentants de la communauté juive égorger à vif des poulets avant Yom Kippour, la fête du Grand Pardon. Pourquoi avez-vous décidé d'en faire un combat ?
Ces animaux sont égorgés en toute conscience, sans étourdissement, suspendus par les pattes ! Une lanceuse d'alerte qui habite à Marseille en face d'un centre communautaire orthodoxe juif avait assisté à ce rituel en 2016. Normalement, il est prévu que ces volailles soient données ensuite aux pauvres, mais les animaux étaient ici jetés à même le sol et mis dans des sacs poubelles. 
A la suite de cela, nous avons interpellé les services vétérinaires.
Comment ont-ils réagi ?
Il est très compliqué de faire réagir les services vétérinaires.L214 a par deux fois porté plainte auprès du procureur de Marseille, en 2016 et en 2017. Mais cela continue. Cette année, des bâches ont été installées sur le site de Marseille pour qu'on ne puisse plus voir de l'extérieur le sacrifice des Kapparot.
Nous sommes un peu dépités. Nous avons interpellé le grand rabbin de France et le grand rabbin de Marseille. Ils ont été clairs et net : ils ne soutiennent pas cette pratique.
Document : le courrier du grand rabbin de France
Ce rituel divise la communauté juive.
Oui il fait l'objet d'un vrai débat en Israël. Mais nous sommes ici en face de communautés très orthodoxes, à Marseille à Paris et ailleurs, qui veulent suivre ce rituel. Or les lois doivent être respectées.
En quoi cette pratique est-elle illégale ?
Les animaux doivent être tués en abattoir, en respectant un certain nombre de règles. Il y a une exception pour les animaux blessés, qui ne sont pas transportables, c'est à gérer avec un vétérinaire. Il y a aussi une exception pour la personne qui a un élevage de volailles chez lui et les réserve à la consommation pour sa famille. Or nous ne sommes pas dans ce cadre-là.
Cette pratique est-elle aujourd'hui marginale ?
Oui, on n'a pas de statistiques, mais cela représente sans doute des dizaines de milliers d'animaux
L'idée n'est pas de s'opposer à une religion. Mais si on essaie de faire respecter la réglementation pour les rites musulmans, elle doit aussi être respectée pour les rites juifs et par tout le monde.

"Chaque famille a ses coutumes"

"Faire tourner les oiseaux plusieurs fois en l’air, pour ensuite les saigner à vif et les laisser se vider de leur sang jusqu’à leur mort." Les Kapparot sont loin de se résumer à ce rituel décrit par L214, selon Paul Benguigui, président de la communauté juive de Nîmes.
"Ce sont des habitudes ancestrales, mais les Kapparot, qui se terminent ce mardi 18 septembre au matin, ne sont pas pratiqués du tout de la même façon d'une famille à l'autre, chacun a ses propres coutumes. Certains achètent d'ailleurs la volaille casher déjà égorgée", explique-t-il.
"Ces abattages rituels réalisés chaque année, particulièrement pour cette fête du Grand Pardon, sont en nette régression, mais cela se perpétue toujours dans les communautés traditionnalistes", explique-t-il. D'autres préfèrent désormais, à la place, faire une offrande aux plus démunis.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 13:28
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Après les sacrifices de moutons des musulmans, L214 s'attaque à un rituel juif méconnu
Réponses: 0
Vues: 38

Souffrance animale : pourquoi les politiques sont à la traîne

http://www.europe1.fr/societe/souffrance-animale-pourquoi-les-politiques-sont-a-la-traine-3758525

La maltraitance animale est un sujet dont peinent à s'emparer les politiques français. Pourtant, assurent au micro de Wendy Bouchard, sur Europe 1, la philosophe Corine Pelluchon et le député Olivier Falorni, ces questions sont particulièrement d'actualité.

C'était l'une des promesses d'Emmanuel Macron. Pendant la campagne présidentielle de 2017, le candidat LREM s'était engagé à imposer la vidéosurveillance dans les abattoirs afin de vérifier que les animaux ne soient pas maltraités. En mai dernier, pourtant, les députés de la majorité présidentielle ont refusé d'imposer ce dispositif, préférant opter pour une "expérimentation" afin notamment d'éviter de "stigmatiser une profession". Aussi, certains amendements visant à mettre fin au broyage des poussins vivants, à la castration à vif des porcelets ou encore à l'élevage en cage des poules pondeuses ont été rejetés par les députés.
Mais pourquoi nos politiques sont-ils si frileux à légiférer alors même qu'ils avaient décidé de qualifier en 2015 les animaux "d'être vivants sensibles" et que les citoyens en France et dans le monde sont de plus en plus nombreux à se mobiliser sur ces sujets ? Mardi, au micro de Wendy Bouchard, dans Le tour de la question sur Europe 1, le député Olivier Falorni, président de la commission d’enquête sur les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français et Corine Pelluchon, philosophe, spécialiste de philosophie politique et d’éthique, tentent de démontrer que le terreau est bien fertile.

Car l'opinion publique est favorable à plus de sévérité

C'est un fait. La maltraitance animale est un sujet qui préoccupe beaucoup les Français. Selon l'Eurobaromètre cité en janvier par le quotidien La Croix, 98 % des Français estiment qu’il "est important de protéger le bien-être des animaux d’élevage". 88 % des personnes interrogées considèrent aussi que ce bien-être "devrait être mieux protégé qu’il ne l’est actuellement". Un sondage réalisé en février pour la fondation 30 millions d'amis, confirme la tendance : près de 7 Français sur 10 pensent que les animaux sont mal défendus par les politiques, et sur le compte Facebook d'Europe 1, 92 % des internautes interrogés se disent en faveur d'un durcissement de la loi concernant la maltraitance animale. "Evidemment qu'il faut durcir les lois. Je ne comprends même pas que cela puisse faire débat", souligne Pascal, un internaute d'Europe 1.fr. "Les animaux ont tout autant le droit au respect et à la bienveillance que les humains. On fait tous partie de cette planète".
Pour Corine Pelluchon, philosophe, spécialiste de philosophie politique et d’éthique, défendre la cause animale est d'autant plus important que cela va dans le sens de l'histoire. "Ce n'est pas un mouvement superficiel, mais fondamental. Les éleveurs savent qu'aujourd'hui les consommateurs veulent manger moins de viande pour des raisons de santé, d'environnement, de respect de l'animal. Et ils s'interrogent. Il y a une réflexion civilisationnelle", étaye-t-elle au micro de Wendy Bouchard. "La société civile souhaite plus de transparence sur la façon dont les animaux qu'ils consomment ont été élevés et tués. C'est une cause qui avancera coûte que coûte".
Selon elle, si les politiques n'avancent pas sur ces questions, ils n'en seront que perdants : "Quand un président s'engage pour quelque chose d'aussi important, qui représente un courant mondial, et qu'il ne tient pas ses promesses, ça érode la confiance dans nos représentants politiques et c'est mauvais pour la démocratie", ajoute la philosophe. "Il faut vraiment que la cause animale devienne l'une des finalités du politique".

Car certains pays se sont déjà emparés de la question

Ailleurs dans le monde, et notamment en Europe, des pays ont décidé d'encadrer certaines pratiques nuisant au bien-être des animaux. A partir du 1er octobre, il sera ainsi interdit de vendre des chiots et des chatons de moins de six mois en dehors des élevages professionnels et des refuges animaliers au Royaume-Uni. De cette façon, le gouvernement britannique entend lutter contre l'élevage intensif pratiqué dans certaines fermes.
Autre exemple, en Norvège. Le pays a choisi d'arrêter de produire de la fourrure naturelle d'ici à 2025. Les quelques 250 élevages de fourrure du pays devraient être démantelés de façon progressive. Le Royaume-Uni, l'Autriche, les Pays-Bas ou la Croatie avaient également légiféré dans ce sens.
Cet été, le gouvernement de Wallonie, en Belgique, a décidé d'aller encore plus loin en instaurant sur son territoire un code du bien-être animal, qui doit encore être validé par le Conseil d'Etat. Si c'est le cas, ce sera le premier du genre dans le monde. Parmi les droits des animaux recensés dans ce code : l'interdiction de l’élevage en cage pour les poules pondeuses, la prohibition des manèges à poneys, la reconnaissance d’une sensibilité animale… Côté répression, des peines qui peuvent aller jusqu'à 10 à 15 ans de prison et jusqu'à 10 millions d'euros d'amende sont prévues pour les mauvais maîtres.
"En France, on a fait une avancée en 2015 en modifiant le statut de l'animal dans le code civil. Il reconnaît désormais l'animal comme être vivant 'doué de sensibilité' mais il précise qu'il est soumis au régime des biens", rappelle le député Olivier Falorni. "On a fait la moitié du chemin. Aujourd'hui, il faut avancer vers une personnalité juridique de l'animal, que l'on bascule les animaux des biens vers les personnes. On peut considérer l'animal comme une personne physique non humaine, avec des droits qui ne relèveraient plus du régime des biens", plaide-t-il.

Car certaines entreprises ont déjà réagi

Certaines entreprises n'ont pas attendu d'être contraintes par l'Etat pour faire évoluer les pratiques. Sensibilisés aux actions chocs d'association comme L214, des géants de la grande distribution français ont pris l'engagement de ne plus vendre aucun œuf de poule élevée en cage dans leurs magasins d'ici à 2025. Certaines chaînes de restaurations ont également banni ces œufs dans leurs préparations.
Dans la mode aussi, certaines enseignes ont décidé d'arrêter de produire de la fourrure naturelle. Ainsi, la créatrice de mode Stella Mc Cartney n'utilise pas de cuir animal, ni de fourrure dans ces collections depuis des années. C'est le cas également d'Armani, de Lacoste, d'H&M ou encore de Zara. "Ils ont compris que certaines personnes refusaient de s'habiller en portant de la torture", pointe Corine Pelluchon.

Tags #animaux #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 13:23
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Souffrance animale : pourquoi les politiques sont à la traîne
Réponses: 0
Vues: 37

Les boissons végétales ont toujours le vent en poupe !

http://www.culture-nutrition.com/2018/09/18/boissons-vegetales/

En 2017, les ventes en valeurs des boissons végétales représentaient 127,6 M€ avec une augmentation de près de 22 % par rapport à l’année 2016 : des chiffres prometteurs qui témoignent d’un marché qui se porte très bien (IRI, 2017). De plus en plus d’acteurs se lancent sur ce créneau, c’est le cas de A bicyclette et de Nature Addict qui, eux aussi, proposent depuis peu des boissons végétales.
Coup de projecteur sur ces deux produits !
Nature Addict propose une gamme gourmande de boissons végétales au rayon frais. Au programme, 4 déclinaisons : amande nature, coco nature, douceur amande avec une pointe de miel et douceur cajou avec une pointe de vanille. Le plus de ces boissons végétales ? Une liste d’ingrédients courte et sans additifs.  Par ailleurs, ces boissons végétales sont source de protéines et riche en vitamine E. Nature Addict joue la transparence en expliquant en toute simplicité comment ses produits sont fabriqués.
De son côté A bicyclette a misé sur le mélange entre les fruits, l’avoine, le riz et les amandes pour ses boissons végétales. 3 déclinaisons sont proposées : pomme poire, cerise cranberry ou mangue passion, le tout allié à l’avoine, au riz et à l’amande. Des boissons veloutées et fruitées qui contiennent toutes des fibres, du calcium et de la vitamine D.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 10:55
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Les boissons végétales ont toujours le vent en poupe !
Réponses: 0
Vues: 30

Maltraitance animale : "Seules des images permettent des procès", estime le député Olivier Falorni

https://www.francetvinfo.fr/animaux/bien-etre-animal/maltraitance-dans-les-abattoirs/maltraitance-animale-seules-des-images-permettent-des-proces-estime-le-depute-olivier-falorni_2944719.html

L'élu de Charente-Maritime a réagi alors que s'est ouvert à Pau le procès d'employés de l'abattoir de Mauléon, accusés de maltraitance animale.


"Seules des images permettent des procès", a souligné lundi 17 septembre sur franceinfo le député de Charente-Maritime Olivier Falorni, alors que s'est ouvert à Pau le procès des employés et de l'ancien directeur de l'abattoir de Mauléon, où l'association L214 avait filmé, en mars 2016, des animaux maltraités. Après ces images choc, Olivier Falorni a présidé une commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs, et a porté une proposition de loi pour rendre obligatoire la vidéosurveillance dans les abattoirs, qui n'a jamais été définitivement adoptée.
Le projet de loi sur l'agriculture et l'alimentation, examiné en seconde lecture à l'Assemblée, prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs volontaires. Pour Olivier Falorni, "c'est un rideau de fumée assez grotesque""L'expérimentation est déjà possible aujourd'hui et elle est très peu utilisée, sauf pour les abattoirs qui veulent exporter en Grande-Bretagne, puisque la Grande-Bretagne a voté le contrôle vidéo obligatoire", explique le député.
Olivier Falorni se félicite que le texte reprenne "à la virgule près" sa proposition de faire des actes de maltraitance sur animaux en abattoir et dans les transports un délit pénal. Mais "on est dans l'hypocrisie la plus totale, regrette-t-il, c'est comme si le gouvernement disait : 'on va lutter plus lourdement contre les chauffards', et en même temps qu'on annonçait qu'on allait se priver des radars". "Aujourd'hui, on dit qu'on va renforcer les sanctions, mais on se prive de l'outil qui permet de caractériser ce délit, déplore Olivier Falorni. Il faut des images pour caractériser le délit et sanctionner fortement des comportements qui sont absolument insupportables."

"Reniement du président de la République"

"On a un abandon en rase campagne des animaux, et nous avons de surcroît un reniement du président de la République", pointe Olivier Falorni, rappelant que pendant sa campagne présidentielle, "Emmanuel Macron avait écrit à toutes les associations de protection animale" en indiquant que "le contrôle vidéo obligatoire dans les abattoirs serait instauré selon les dispositions de la loi Falorni". Il dénonce un "aveuglement", un "acte suicidaire" du lobby de la viande qui "ne mesure pas combien le citoyen consommateur a besoin de transparence".

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 9:45
 
Rechercher dans: La réalité des abattoirs
Sujet: Maltraitance animale : "Seules des images permettent des procès", estime le député Olivier Falorni
Réponses: 0
Vues: 30

« Manger végan n’est pas une punition, on peut inventer de nouvelles émotions »

Enseignant-chercheur en physique-chimie des matériaux, Raphaël Haumont a créé avec le chef Thierry Marx en 2013 le CFIC (Centre français d’innovation culinaire). Au sein de la faculté des sciences d’Orsay (université Paris-Saclay), le CFIC se nourrit des liens entre artisanat et recherche. A la tête de la chaire universitaire Cuisine du futur, Raphaël Haumont insiste sur la notion essentielle de plaisir dans nos assiettes, tout en imaginant une cuisine plus durable et responsable.

Peut-on parler « d’émotions » en cuisine ?
Raphaël Haumont  : Je le pense, oui ! On y vient pour manger des émotions avant tout, plus que pour avaler des nutriments. Il n’y a pas que les papilles qui sont en éveil : la vue, le toucher, l’ouïe, l’odorat, nous procurent également des sensations. Avec un substitut de repas — une barre de céréales par exemple — la promesse énergétique est tenue, certes, mais on néglige complètement l’émotion.
Alors comment éveiller nos cinq sens ?
Par des stimuli, des excitations sensorielles, tactiles, olfactives, etc. Une forme d’acidité, de sel, ou d’amertume en bouche agite des récepteurs par des voies chimiques que le cerveau traduit ensuite en émotions. Mais la cuisine touche aussi à la culture et à l’histoire de chacun : si cette tarte tatin me rappelle celle de ma grand-mère, je vais l’apprécier davantage.
Un meilleur ouvrier de France peut être capable d’exécuter une technique de manière remarquable, cela n’empêche pas de risquer de s’ennuyer à sa table. Un aliment parfaitement cuit ne suffit pas à émouvoir. Un chef, tel un artiste, se doit de partager, de faire voyager, de raconter une histoire. A Londres, par exemple, un chef joue sur l’ambiance sonore de son restaurant : un bruit de verre cassé accompagne la dégustation de son millefeuille, on a alors une impression d’ultracroustillant ! Il s’agit de jouer avec des associations d’images pour mettre la technique au service d’une émotion.


Lire la suite sur Le Monde

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 9:26
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: « Manger végan n’est pas une punition, on peut inventer de nouvelles émotions »
Réponses: 0
Vues: 32

Etats-Unis: Un singe s'échappe d'un laboratoire de recherches

https://www.20minutes.fr/insolite/2338059-20180917-etats-unis-singe-echappe-laboratoire-recherches



Un macaque rhésus s’est évadé samedi du New Iberia Research Center (Nirc), un centre de recherches qui fait partie de l’Université de Louisiane, aux Etats-Unis. Le personnel a déclaré que son évasion était due à une « défaillance de la cage », rapporte The Independent.
Le primate d’un peu plus de 5kg a été aperçu dimanche alors qu’il se dirigeait vers la forêt dans la ville de New Iberia, a indiqué l’université sur sa page Facebook.

« Ce n’est pas un animal de compagnie »

Le post précise que l’animal faisait partie d’un « groupe de reproduction » et qu’il ne portait « aucune maladie transmissible ». Néanmoins, la population est invitée à ne pas s’approcher de la bête née dans l’établissement. « Ce n’est pas un animal de compagnie », souligne l’université. Toute personne ayant aperçu le macaque est priée de contacter l’établissement.
Abritant plus de 6.800 primates, le Nirc se présente sur son site comme l’un des plus grands centres de primates des Etats-Unis. Il compte notamment parmi ses pensionnaires des sapajus apella, des macaques crabiers et des macaques rhésus. En 2009, la Humane Society a accusé le centre de recherches d’avoir abusé physiquement des animaux. Un ancien membre du personnel ayant travaillé pour le Nirc entre 2002 et 2004 a déclaré la même année à ABC News : « J’ai vu des rats et des souris mieux traités. »

Trouver des procédures alternatives

« Nous savons aujourd’hui que les singes, comme beaucoup d’autres animaux, ne ressentent pas seulement de la douleur, mais aussi des émotions, notamment la peur et la dépression », a déclaré la primatologue, Jane Goodall. Et de poursuivre : « Selon moi, les personnes impliquées dans ce type de recherche sur les primates devraient envisager d’utiliser des procédures alternatives qui n’impliquent pas d’expérimentation sur des êtres intelligents et sensibles. Cette recherche devrait être éliminée le plus rapidement possible ». Le Nirc a déclaré à la presse américaine : « Nous avons une politique de tolérance claire et directe lorsque le bien-être de tout animal dont nous avons la charge est menacé et nous continuerons à appliquer strictement cette politique ».

Tags #singes #faune #sauvage #expérimentation #animaux #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 9:21
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Etats-Unis: Un singe s'échappe d'un laboratoire de recherches
Réponses: 0
Vues: 42

C’est la rentrée avec L214 Éducation !

Retrouvez tous nos outils pédagogiques destinés aux enfants

L214 Éducation propose de nombreux outils pédagogiques et animations pour aborder la défense des animaux et l’éthique animale en classe, du primaire au secondaire. Suivez le guide !
Établie sous le contrôle d’un Conseil scientifique, l’action éducative de L214 s’appuie sur les programmes officiels de l’enseignement et sur l’état des connaissances en biologie, éthologie, médecine vétérinaire, agronomie... Le but ? Encourager enfants et adolescents à développer une relation aux animaux empreinte de curiosité et de respect.
Vous êtes professeur, enseignant, animateur ? Tous nos outils pour l’enseignement sont gratuits et peuvent être commandés librement sur education.L214.com.


Lire la suite sur L214

Tags #animaux #protection
par Choupi91
le Mar 18 Sep 2018 - 9:02
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: C’est la rentrée avec L214 Éducation !
Réponses: 0
Vues: 22

Le foie gras pourrait être interdit en Suisse

https://www.tdg.ch/suisse/foie-gras-pourrait-interdit-suisse/story/24929577

Les Suisses privés de foie gras? Selon le président de la Confédération Alain Berset, un tel scénario n'est pas exclu si les initiatives agricoles, soumises au peuple le 23 septembre, sont acceptées.
Gavage des oies interdit
L'initiative pour les aliments équitables exige que les produits importés respectent les mêmes normes que les produits suisses. Comme le gavage des oies est interdit en Suisse, le foie gras devrait également l'être si le texte était accepté, a indiqué le président de la Confédération lors de l'heure des questions en réponse à la Vaudoise Isabelle Moret (PLR).
Le foie gras pourrait toutefois être autorisé s'il ne provenait pas d'oies gavées, précise encore Alain Berset. Et d'ajouter que la mise en oeuvre de l'initiative dépendrait au final de la manière dont elle sera traduite par le Parlement.
Déjà en 2017
Ce n'est pas la première fois que les parlementaires empoignent ce sujet. En novembre 2017, les sénateurs avaient déjà balayé une motion du National exigeant l'interdiction des importations de produits d'animaux ayant subi de mauvais traitements. Le texte visait tout particulièrement le foie gras, les cuisses de grenouille et les produits de pelleterie. 

Tags #foiegras #animaux #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Lun 17 Sep 2018 - 16:11
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Le foie gras pourrait être interdit en Suisse
Réponses: 0
Vues: 33

En Afrique du Sud, la guerre totale contre le braconnage

https://www.goodplanet.info/actualite/2018/09/17/en-afrique-du-sud-la-guerre-totale-contre-le-braconnage/

Skukuza (Afrique du Sud) (AFP) – La carcasse éventrée gît sur une colline, dévorée par les insectes. C’est un rhinocéros blanc, une femelle de 18 ans délestée de ses précieuses cornes, énième victime des braconniers à qui les « rangers » du parc sud-africain du Kruger ont déclaré la guerre.
Penché sur la dépouille de la victime malgré les effluves nauséabondes qui s’en échappent, Frik Rossouw énumère les maigres conclusions de l’examen de la scène de crime.
« Nous avons trouvé une douille de calibre .458 et il semble qu’il y ait aussi une balle à l’intérieur de la carcasse. A part ça, rien », lâche le détective du département des parcs nationaux d’Afrique du Sud (SanPark). « Comme vous le constatez, les hyènes et les vautours ont déjà fait le ménage ».
Ses collègues ont retrouvé non loin de là le petit auquel la femelle a donné naissance il y a dix mois seulement. Ils l’ont aussitôt mis en sécurité dans une zone protégée.
« Il était si petit qu’on a pu l’installer sur le siège arrière de l’hélicoptère », explique Frik Rossouw.
Chaque année, des milliers de rhinocéros sont abattus de la sorte en Afrique pour leurs cornes. Très prisées en Chine et au Vietnam pour leurs prétendues vertus médicinales ou aphrodisiaques, elles s’échangent jusqu’à 55.000 euros le kilo.
Cette traque sans merci menace aujourd’hui l’espèce d’extinction.
Il reste 5.000 spécimens de rhinocéros noirs sur le continent, dont 1.900 en Afrique du Sud. Le pays en abrite aussi 20.000 spécimens blancs, soit 80% de la population mondiale.
Même s’il est l’un des plus surveillés, le célébrissime parc Kruger (nord-est) n’échappe pas à l’appétit vorace des braconniers.
La femelle que vient de découvrir le détective Rossouw est la quatrième victime de leur basse besogne en quelques semaines à peine. A un kilomètre de là, un autre rhinocéros est retrouvé mort, lui aussi amputé de ses deux cornes.
« C’est la première fois que nous constatons un meurtre dans cette région du parc, si près de la route principale », remarque le « ranger » en épaulant son fusil d’assaut.
« Celui-ci a sûrement été tué la nuit, les braconniers ne prennent pas de risque en plein jour, il y a trop de passage. »
La plupart préfèrent mener leurs raids pendant les nuits de pleine lune, pour éviter d’utiliser les torches électriques qui trahiraient leur présence aux patrouilles de surveillance.
Mieux équipés, mieux armés, plus nombreux, les « rangers » commencent lentement à prendre le pas sur leurs proies.
« Nous avons réduit le nombre d’animaux victimes de braconnage. Il était de cinq par jour il y a deux ans, nous pouvons fièrement annoncer que ce chiffre a aujourd’hui été réduit à une moyenne de 1,3 par jour », s’enorgueillit le porte-parole de SanPark, Isaac Phaahla.
Entre autres innovations, les « rangers » du parc Kruger utilisent aujourd’hui des moyens de détection dernier cri, un avion de surveillance et des chiens spécialement dressés pour renifler l’ivoire des défenses et des cornes.
Ces équipes cynophiles sont à l’origine de quelques-unes de leurs récentes victoires les plus emblématiques.
« Un maître-chien peut repérer et identifier des traces humaines », note l’un d’entre eux, Craig Williams. « Mais son animal est imbattable dès lors qu’il s’agit de suivre une odeur dans la savane, la traque est un travail d’équipe ».
A en croire son pilote Andrew Desmet, le petit avion léger de type Bat Hawk mis à la disposition des « rangers » s’est lui aussi révélé une arme redoutable.
« L’avion sert de repoussoir. Il force les braconniers à se cacher derrière les arbres et à attendre qu’il soit passé pour reprendre leurs activités, il les ralentit », explique Andrew Desmet.
Le pilote espère que la flotte du parc s’agrandira bientôt d’un autre aéronef plus puissant et plus endurant.
La guerre contre le braconnage se livre aussi hors des 2 millions d’hectares du parc Kruger. Sur les routes qui bordent le parc, dans les aéroports, des policiers traquent les filières d’exportation illégale d’ivoire. Sur ce front aussi, les progrès sont difficiles.
« L’arrestation de têtes de réseaux est un projet sur trois ans », concède Isaac Phaahla. « On a récemment intercepté trois chefs (…), ce qui montre que notre collaboration avec la police commence à porter ses fruits », se réjouit-il.
Dans la seule province du Mpumalanga, qui abrite la partie sud du Kruger, un total de 365 braconniers présumés de rhinocéros ont été arrêtés dans la première moitié de l’année.
Le porte-parole du parc espère maintenant que la justice, dernier maillon de la chaîne, leur infligera des peines exemplaires et dissuasives. Pour que ses « rangers » en première ligne n’aient pas l’impression de livrer un combat vain.
© AFP


La carcasse d’un rhinocéros blanc abattu par des braconniers dans le parc national Kruger, en Afrique du Sud, le 21 août 2018.
© AFP WIKUS DE WET

Tags #faune #sauvage #animaux #braconnage #cruauté #maltraitance #espèces #menacées
par Choupi91
le Lun 17 Sep 2018 - 15:52
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: En Afrique du Sud, la guerre totale contre le braconnage
Réponses: 0
Vues: 39

Des animaux deviennent nocturnes pour éviter de croiser les humains

https://www.20minutes.fr/insolite/2337767-20180917-animaux-deviennent-nocturnes-eviter-croiser-humains

Une étude menée par des scientifiques dont Kaitlyn Gaynor, révèle que de nombreux mammifères à travers le monde, à l’origine diurnes, ont modifié leur période d’activité afin de ne pas rencontrer les hommes sur leur chemin, rapporte The Atlantic.
De l’antilope, en passant par l’éléphant et le sanglier, les animaux évoluant en dehors de réserves et donc confrontés à la présence humaine semblent avoir trouvé une parade pour ne pas avoir affaire à l’homme. Les premières données sont venues de Tanzanie. Des caméras capables de détecter le mouvement disposées à l’intérieur et dans les alentours d’une réserve ont rapporté que des antilopes, jusqu’alors essentiellement diurnes, se déplaçaient désormais davantage la nuit. Préférant se frotter à leurs prédateurs, les lions, plutôt qu’aux humains. Ce comportement concernait les antilopes vivant à l’extérieur de la zone protégée.

« Les animaux perçoivent une menace, même en l’absence de danger »

Sur les 62 espèces mammifères observées, l’étude révèle que tous les continents sont touchés par cette mutation du comportement animal, à l’exception de l’Antarctique. Les animaux directement persécutés par les humains - notamment à travers la chasse - ne sont pas les seuls à préférer sortir la nuit pour se nourrir. D’autres activités non offensives telles que le cyclisme et la randonnée poussent les mammifères à rester cloîtrés dans la forêt pendant la journée. « Ce qui nous a choqué, c’est la constance de l’effet », a déclaré Kaitlyn Gaynor, à l’origine de l’étude. « Ils perçoivent une menace, même en l’absence de danger ».

Eviter des situations risquées

Si pour les scientifiques, la coexistence des humains et des animaux semble être la seule solution pour la préservation de la faune, cette adaptation de la part des mammifères n’est une réponse qu’à court terme. En effet, dans certains cas cela peut éviter des situations dangeureuses. Au Népal, par exemple, les tigres ne se rendent dans les champs de culture que la nuit, ce qui épargne les agriculteurs d’attaques et évite aux félins d’être tués.
Mais dans le noir, ces espèces font face à de nouveaux risques. Leur vue est moins bonne qu’en journée, il leur est souvent plus difficile de trouver de la nourriture et de l’eau ou encore de se défendre. A long terme, leur durée de vie pourrait se voir raccourcie, réduisant la reproduction. La chaîne alimentaire entre les espèces pourrait égalemment être altérée et avoir des conséquences imprévisibles.

Tags #animaux #faune #sauvage #espèces #menacées
par Choupi91
le Lun 17 Sep 2018 - 14:07
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Des animaux deviennent nocturnes pour éviter de croiser les humains
Réponses: 0
Vues: 27

Pau: Après les vidéos glaçantes de L214, le procès d’un abattoir bio s'ouvre ce lundi à Pau

https://www.20minutes.fr/justice/2337335-20180917-pau-apres-videos-glacantes-l214-proces-abattoir-bio-ouvre-lundi-pau


  • L’association L214 a diffusé au printemps 2016 des images captées à l’intérieur de l’abattoir de Mauléon-Licharre qui ont choqué l’opinion publique.
  • Ce lundi s’ouvre à Pau le procès de l’abattoir poursuivi pour des pratiques d’abattage illégales et des actes de cruauté, après une plainte déposée par l’association L214.
  • L’ex-directeur de l’établissement, aujourd’hui à la retraite, et quatre employés sont poursuivis pour 195 infractions au total.

En mars 2016, la France découvrait les images glaçantes captées par l'association L214 au sein de l’abattoir du pays de Soule à Mauléon-Licharre certifié bio et qui met en avant le Label Rouge et l’IGP (indication géographique protégée). On y voit des bovins, veaux et agneaux de lait qui n’y sont pas étourdis suffisamment et reprennent conscience alors qu’ils sont suspendus pour la saignée ou même prêts à être découpés.
L’association de défense des animaux a porté plainte contre l’abattoir, relevant de nombreuses entorses à la réglementation mais aussi des actes de cruauté. Le procès s’ouvre ce lundi devant le tribunal correctionnel de Pau.

195 infractions

C’est le second procès qui fait suite à la diffusion d’images enregistrées en caméra cachée par la très active association L214. Le premier a été celui de l’abattoir du Vigan, dans le Gard, et a abouti à la condamnation à huit mois avec sursis du principal prévenu. « Ici, l’abattoir du pays de la Soule est poursuivi pour 195 infractions et l’ex-directeur et quatre employés sont prévenus : il y a une force du nombre », commente Maître Caroline Lanty, conseil de l’association L214.
Les vidéos ont été soigneusement passées au crible par des spécialistes informatiques de la police, qui ont vérifié l’absence de montage ou de séquençage. Ils ont vérifié la cohérence des images sur lesquelles repose le procès et ont permis de « crédibiliser les plaintes », relève l’avocate.
L’ex directeur de l’abattoir Gérard Clemente, aujourd’hui à la retraite, s’était déclaré surpris après la diffusion des images. « Il a dit qu’il découvrait et a invoqué des comportements individuels mais il était informé de beaucoup de choses », estime maître Caroline Lanty. Le conseil de Gérard Clémente, Denise Pombieilh, n’a pas donné suite aux sollicitations de 20 Minutes.

« L’excuse de la cadence est facile »

Les images ont été prises avant Pâques et l’ancien directeur s’était défendu en pointant les cadences à tenir pour répondre à la demande en cette période. « L’excuse de la cadence est facile, on ne peut pas parler de cadence industrielle dans cet abattoir [une petite structure d’une trentaine de salariés], réagit maître Caroline Lanty. Il y a des règles dans l’abattage et on sait que saigner un animal en pleine conscience provoque des douleurs très vives ».
Quatre salariés de l’abattoir sont poursuivis pour des actes de cruauté. « Il y a des comportements individuels qui sont en cause, détaille le conseil de l’association L214. Sur les images, on voit des pinces électriques appliquées sur les yeux et les oreilles des bêtes et des gestes d’énervement des salariés. » Les animaux prêts à être abattus, qui n’ont ni bu ni mangé depuis un moment et entendent leurs congénères souffrir sont alors particulièrement vulnérables et sensibles, souligne L214..
L’association met aussi en avant la tromperie du consommateur, notamment parce que l’abattoir utilisait un l’aiguillon électrique sur les animaux, interdit dans les cahiers des charges des labels mis en avant par l’abattoir.
A la suite de la diffusion des vidéos captées dans l’abattoir de Mauléon-Licharre, l’activité de celui-ci avait été suspendue et le ministre de l’Agriculture avait demandé une inspection à l'échelle nationale des abattoirs. Celle-ci avait montré des dysfonctionnements dans 80 % des abattoirs. A l’heure actuelle, les services vétérinaires ne contrôlent la chaîne d’abattage qu’après le décès des bêtes. « Il faudrait qu’ils s’intéressent à ce qui se passe ante mortem », souligne le conseil de L214. L’association espère que ce procès permettra d’avancer vers une politique de protection animale plus ambitieuse.
Les débats se tiendront jusqu’à mardi.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Lun 17 Sep 2018 - 9:43
 
Rechercher dans: La réalité des abattoirs
Sujet: Pau: Après les vidéos glaçantes de L214, le procès d’un abattoir bio s'ouvre ce lundi à Pau
Réponses: 0
Vues: 39

Bordeaux: La primatologue Jane Goodall en star de la 4e édition de Climax

https://www.20minutes.fr/bordeaux/2331723-20180906-bordeaux-primatologue-jane-goodall-star-4e-edition-climax



Jane Goodall donnera une conférence à Bordeaux, ce samedi. — FRANCOIS LAFITE/AGENCE 18/SIPA

  • Le festival Climax se tient de jeudi à dimanche autour de questions écologiques (effondrement de la biodiversité, crise climatique). 
  • Des conférences, concerts, performances artistiques et projections de films vont donner à penser ces enjeux environnementaux.
  • La primatologue Jane Goodall est l’invitée vedette de cette édition. Elle donnera une conférence à Darwin ce samedi.

Ce jeudi s’ouvre la 4e édition du festival Climax à Bordeaux, soutenu par la Région. Porté par Darwin qui a construit ce qui est appelé un « écosystème » dans l'ancienne caserne Niel, le festival va proposer 12 conférences invitant à réfléchir sur l’effondrement de la biodiversité et les conséquences du changement climatique, notamment pour les personnes les plus pauvres, en première ligne.
Des concerts, performances artistiques et démonstrations de skate rythmeront aussi l’édition, qui a l’ambition d’aborder des sujets graves mais dans un cadre joyeux. « On a aucune raison d’être optimiste mais on a aucun intérêt à être pessimiste », résume Jean-Marc Gancille, un des cofondateurs de Darwin.

Des conférences de haut vol

C’est incontestablement Jane Goodall, éthologue connue pour ses travaux sur les chimpanzés, qui sera la star de cette édition. Après la marche pour le climat organisée samedi à partir de 13 h depuis le miroir d’eau jusqu’à Darwin, elle donnera une conférence baptisée « Reasons for Hope ».
Côté musique, les organisateurs ont calmé le jeu refusant de s’embarquer dans une « course à l’échalote avec les autres festivals », explique Philippe Barre cofondateur de Darwin. Pas de têtes d’affiche fracassantes mais une belle diversité artistique offerte aux festivaliers avec du rap, du rock et de l’électro. « Et on a le soutien de personnalités comme Arthur H et Marion Cotillard », souligne Philippe Barre. Pour la première fois, le cinéma s’invite au festival avec sept projections de documentaires et de films de fictions qui s’emparent des thèmes de cette édition.
C’est Edgar Morin qui clôturera le festival dimanche avec un appel des fraternités « parce qu’il n’y a pas d’écologie sans partage », clament les organisateurs.

Tags #environnement #écosystèmes #biodiversité #singes #faune #sauvage #animaux
par Choupi91
le Jeu 6 Sep 2018 - 12:46
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Bordeaux: La primatologue Jane Goodall en star de la 4e édition de Climax
Réponses: 0
Vues: 39

Près d'un tiers des écoliers valentinois mangent des plats végétariens à la cantine

https://www.francebleu.fr/infos/education/france-bleu-a-teste-le-menu-vegetarien-dans-les-cantines-de-l-agglomeration-valence-romans-1535989776

C'est l'une des nouveautés de la rentrée scolaire dans la Drôme : l'agglomération Valence Romans propose désormais des repas végétariens dans certaines cantines scolaires. Près d'un tiers des petits valentinois sont inscrits pour ces menus spéciaux.
Au menu, en ce lundi de rentrée à l'école Kergomard Récamier, à Valence : poulet pour certains, steak de soja pour d'autres. "Ça ressemble à une galette, remarque Mouloud, 8 ans. Je suis sûr qu'il y a du poisson dedans !" Mais Mouloud se trompe. Il n'y a aucune trace de viande ou de poisson dans le steak. Le soja fait office de "viande", car c'est une légumineuse qui contient des protéines. Le but est bien de contenter tout le monde : ceux qui ne mangent pas de porc, ceux qui sont intolérants à la viande, et certains parents. Car l'an dernier, un groupe de parents d'élèves réclamait dans une pétition de pouvoir choisir entre un menu avec viande et un menu sans viande dans les cantines de l'agglomération, notamment pour des convictions écologiques. Leur pétition avait recueilli plus de 600 signatures.

L'équivalent de 30% des repas servis chaque jour à Valence

Cette année, donc, l'agglomération Valence Romans a embauché une nutritionniste qui élabore des menus à deux plats de résistance, l'un avec viande et l'autre végétarien. Ensuite, chaque commune fait son choix. Par exemple, Valence et Bourg-de-Péage ont décidé de proposer ces menus végétariens dans leurs cantines. Ce lundi, jour de rentrée scolaire, 813 enfants étaient inscrits à Valence, ce qui représente environ 30% des repas servis chaque jour dans les écoles valentinoises.
Ce lundi midi, à l'école Kergomard Récamier à Valence, une vingtaine d'élève ont l'occasion de goûter au steak de soja. "C'est super bon !" Et ça facilite les repas de certains. "Avant, on mangeait parfois du riz sans aucun accompagnement parce qu'on ne mange pas de porc", se souvient Khadija. "Moi, on me forçait à manger de la viande alors que ça me fait vomir", raconte Amadéo. "Il est intolérant à la viande, précise une animatrice. Donc ses parents ont préféré l'inscrire aux repas végétariens."
"Avant, on mangeait parfois du riz sans accompagnement" - Khadija

À chaque période de vacances, les parents peuvent désinscrire leur enfant de la liste des élèves qui mangent des plats végétariens. Au contraire, ils peuvent l'inscrire sur cette liste si jusque-là l'enfant mangeait des menus standards. À noter qu'il n'y a aucune différence de prix entre les deux types de menu. Rien ne change pour le porte-monnaie, mais c'est le jour et la nuit en cuisine. "Nous espérons réduire le gaspillage alimentaire !", explique Hasna, l'une des cuisinières. 

Est-ce mauvais pour la santé ?

La mairie de Valence veut rassurer les parents sur cette question. "Il ne faut pas se dire que son enfant va manquer de protéines, selon Cécile Paulet, adjointe au maire en charge de l'éducation. Il n'y a pas que les protéines animales ! Et notre nutritionniste est là pour élaborer les menus en fonction des besoins des enfants." Le soja est effectivement riche en protéines végétales, comme toutes les légumineuses (pois chiches, pois cassés, haricots rouges, fèves, lentilles, etc). 

Voici le menu de la semaine de rentrée, avec le choix du plat de résistance. © Radio France - Suzanne Shojaei

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 5 Sep 2018 - 14:27
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Près d'un tiers des écoliers valentinois mangent des plats végétariens à la cantine
Réponses: 0
Vues: 50

La plupart des restaurants se mettent au vegan avec intelligence

http://clubsandwich.konbini.com/news/2018-chefs-americains-plat-vegan-menus/

Depuis quelques années, le mode de vie vegan s’est généralisé au point que de nombreux restaurateurs ont dû ajouter une option végane sur leur menu pour attirer la clientèle. En effet, on a observé une augmentation de 300 % du nombre de personnes se considérant végétaliennes aux États-Unis.


Une nouvelle étude, réalisée par le spécialiste de l’industrie alimentaire Foodable Labs, montre que, cette année, 51 % des chefs ont ajouté des plats vegans à leur menu. Ce chiffre est en hausse par rapport à l’an dernier.

Une tendance venant des réseaux sociaux


(© Unsplash/Alexandra Golovac)
On ne peut pas officiellement connaître la raison pour laquelle le véganisme prend de l’ampleur – il y a même des festivals sur ce thème –, mais on peut penser que cette réussite est en partie due aux réseaux sociaux et aux influenceurs.
Selon l’étude, les photos taguées et partagées sur les réseaux sociaux d’aliments végétaliens ont augmenté de 79 % au cours de la dernière année. En plus, près de la moitié des influenceurs auraient demandé des options végétaliennes dans les restaurants, ce qui a encouragé leurs fans à faire de même.
Mais cette décision d’ajouter de la nourriture végétalienne est aussi un coup marketing, très rentable. En un an seulement, les restaurateurs ont vu leur chiffre d'affaires augmenter de 13 % après qu'ils ont ajouté des options végétaliennes à leur menu. Le véganisme, désormais un moyen de vente plus qu’une idéologie ?


Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 5 Sep 2018 - 12:49
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: La plupart des restaurants se mettent au vegan avec intelligence
Réponses: 0
Vues: 44

On a testé le burger vegan qui a le goût de la viande

https://www.lecho.be/entreprises/alimentation-boisson/on-a-teste-le-burger-vegan-qui-a-le-gout-de-la-viande/10045748.html

D'après une étude de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), une consommation élevée de viande rouge peut être cancérigène. Alors, finis les corned-beefs, steaks et autres saucisses? Pas vraiment, car Greenway vient de lancer la commercialisation d'un burger 100% végétal... et au goût 100% animal. Nous l'avons testé pour vous.
Ne vous trompez pas en passant devant le snack de la chaîne Greenway dans les couloirs de la Gare du Midi à Bruxelles. Malgré l'odeur de viande braisée, celle qu'on y sert n'en a pas la moindre trace. Pour en avoir le cœur net, nous avons eu l'occasion de croquer dedans, et de nous faire surprendre. Texture moelleuse, un peu rosée à l'intérieur, elle rappelle la cuisson d'un steak épais: saisi et saignant à l'intérieur.

La recette est presque toute simple: fibres de petits pois, fécule de pommes de terre, jus de betteraves pour la coloration, huile de colza et condiments. Un steak qui malgré tout contient 20 grammes de protéines, un peu moins d'acides gras saturés qu'un steak habituel. Il ne touchera donc pas à votre cholestérol, d'après le site de son producteur, Beyond Meat. Produire ce burger est une petite révolution technologique issue de la "reverse engineering" (qui utilise la technologie micro-cellulaire pour l'appliquer à notre alimentation). On pourrait même parler d'une nouvelle génération de burger vegan, car il ne contient pas de soja.

Le succès est déjà au rendez-vous


Ce burger, il vient de loin. Crée en 2016 par Beyond Meat, une start-up de la Silicon Valley spécialisée dans la production de viande à base de plante. Il est d'abord commercialisé par Whole Food, le géant de la grande distribution biologique US racheté l'an dernier par l'incontournable de l'e-commerce Amazon.
La start-up pense maintenant à son exportation, retardée au Royaume-Uni, où le burger ne passera pas la frontière avant l'automne prochain. Le groupe craignait de ne pas pouvoir répondre à une demande massive.  
Greenway, présent à Gand, Bruxelles, Anvers et Louvain, est la première chaîne d'alimentation végétarienne à le commercialiser en Belgique. Pour l'instant, le burger est un succès, car le petit snack de la gare du Midi en a déjà vendu depuis samedi dernier "plus d'une centaine, à une période un peu creuse", nous apprend Laura Marchetti, collaboratrice à Greenway. 

Car, adhérer au burger végétal, c'est en quelque sorte adhérer également à une bio-idéologie: à savoir produire différemment, mieux, tout en faisant attention à son impact environnemental. Et cela à un certain coût: 13,50 euros le burger.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 5 Sep 2018 - 12:46
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: On a testé le burger vegan qui a le goût de la viande
Réponses: 0
Vues: 40

Cosmétiques : la Californie devient le premier État à bannir la vente de produits testés sur les animaux

https://www.demotivateur.fr/article/cosmetiques-la-californie-devient-le-premier-etat-a-bannir-les-tests-sur-les-animaux-14352

On ne trouvera bientôt plus aucun produit de beauté testé sur les animaux sur le marché californien. La loi pour des cosmétiques « sans cruauté » (« California Cruelty-Free Cosmetics Act ») a en effet été adoptée à l'unanimité (80 à 0) par l'Assemblée de l'État de Californie le 31 août, soit six mois après son introduction par la Sénatrice Cathleen Galgiani.

« Je suis fière des législateurs de Californie qui font dès aujourd'hui évoluer la science, l'industrie et l'éthique, s'est réjouie dans un communiqué celle qui est à l'origine de cette loi. « Les cosmétiques « sans cruauté » sont bons pour l'économie, sûrs pour les humains, et ne font pas de mal aux animaux ».
Cette mesure interdit la vente de cosmétiques testés sur des animaux et prendra effet dès le 1er janvier 2020, si le Gouverneur Jerry Brown daigne y apposer sa signature. Aucune entreprise ne pourra commercialiser quelconque produit de beauté mais aussi d'hygiène (déodorant, shampoing…) si l'un des composants a fait l'objet d'une expérimentation sur un animal. Tout manquement à ce devoir entraînera une amende de 500 dollars (431 euros) pour une première infraction et 1 000 dollars (863 euros) pour tout autre.
« Cette loi va sauver la vie de milliers d'animaux chaque année tout en offrant des cosmétiques plus sains pour les humains », a déclaré Judie Mancuso, présidente et fondatrice de l'organisme Social Compassion in Legislation, en février dernier dans un communiqué.
La mention « cruelty free » signifie que le produit ne contient aucun ingrédient testé sur les animaux. De plus en plus de grandes marques jouent la carte très prisée par les consommateurs du « sans cruauté », comme Lush, The Body Shop, ou encore Too Faced.

La Californie devient ainsi le premier État du pays à marquer un pas si important vers la reconnaissance du droit des animaux et leur bien-être. Les expérimentations en laboratoires peuvent en effet s'avérer très cruelles pour eux : certains sont notamment exposés à des produits chimiques, qu'ils reçoivent dans les yeux ou inhalent, d'autres sont enfermés, etc.
De nombreux autres pays ont mis en application cette mesure. L'Union Européenne, par exemple, a cessé l'importation et la vente de produits cosmétiques testés sur les animaux en 2013.


Tags #animaux #rongeurs #chats #chiens #expérimentation #cruauté #maltraitance #protection
par Choupi91
le Mer 5 Sep 2018 - 12:35
 
Rechercher dans: En faveur des animaux - For animals
Sujet: Cosmétiques : la Californie devient le premier État à bannir la vente de produits testés sur les animaux
Réponses: 0
Vues: 56

Brest: Un mineur soupçonné d’avoir dépecé des moutons dans un parc

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2330199-20180904-brest-mineur-soupconne-avoir-depece-moutons-parc

L’affaire des moutons dépecés à Brest a connu une avancée ce week-end. Samedi soir, un jeune homme de 17 ans a été interpellé à un arrêt de tram alors qu’il venait de se débarrasser d’un sachet contenant de la cocaïne, rapporte Ouest-France. En fouillant dans son téléphone portable, les policiers ont découvert des photos et des vidéos du jeune homme en train de dépecer un mouton.

Le cadavre d’un mouton suspendu à un arbre

Le 22 août, des promeneurs avaient fait une macabre découverte dans le parc d’Eole à Brest. Ils étaient tombés sur le cadavre d’un mouton qui était suspendu par les pattes arrière à un arbre. L’animal avait été égorgé et dépecé. Deux jours plus tard, deux nouvelles carcasses avaient été retrouvées à proximité.
En garde à vue, le mineur a d’abord nié les faits avant de passer aux aveux. Il a expliqué que plusieurs personnes de la région brestoise s’étaient cotisées pour acheter des moutons. Poursuivi pour détention de cocaïne et mauvais traitement envers des animaux, il sera convoqué devant le juge des enfants le 18 octobre.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 4 Sep 2018 - 14:54
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Brest: Un mineur soupçonné d’avoir dépecé des moutons dans un parc
Réponses: 0
Vues: 50

Des technologies de pêches sûres pour les baleines visant à réduire les cas d’enchevêtrement de cétacés

https://www.ifaw.org/france/actualites/nouvelles-technologies-peches-baleine-contre-enchevetrement


En juillet, une équipe constituée de membres du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), de l’Association des pêcheurs de homards du Massachusetts (MLA) et du fabricant de technologie sous-marine, Desert Star Systems, est partie vers les eaux de la baie de Cape Cod. Cette équipe a pour vocation d’amorcer un processus long, mais prometteur visant à sauver les baleines franches de l’Atlantique Nord d’une possible extinction.
Pendant des centaines d’années, les « baleines franches » ont occupé une vaste zone allant des eaux de la Nouvelle-Angleterre et du Canada jusqu’aux côtes de Géorgie et de Floride, des secteurs très fréquentés à la fois par les navires de pêche ainsi que les navires commerciaux. La population, qui comptait autrefois des centaines de milliers d’individus, s’est effondrée et est aujourd’hui estimée à 435 individus. Elle a été décimée par les collisions involontaires avec des bateaux et des suites de l’enchevêtrement des baleines dans les dispositifs de pêche. Avec un nombre record de 17 morts l’année dernière et aucun baleineau observé lors de la dernière saison des naissances, ce mammifère marin emblématique a atteint un point critique et sa population ne se remettra pas sans une intervention sérieuse.
Les recherches ont montré qu’environ 83 pour cent des baleines franches se sont enchevêtrées dans des dispositifs de pêche au moins une fois au cours de leur vie et que cela constituait 85 pour cent des morts recensées depuis 2010. Le besoin urgent de trouver une solution à long terme a permis de poser les fondements d’une collaboration entre IFAW, MLA et des sociétés comme Desert Star afin d’accélérer le développement et l’adoption de technologies sûres pour les baleines.
A travers la mise en place généralisée de matériel de pêche sécurisé pour les baleines, nous pouvons réduire le nombre de lignes verticales dans l’eau afin de sécuriser le passage via les couloirs migratoires et les secteurs d’alimentation cruciaux des baleines franches et de tous les mammifères marins. Retirer les lignes verticales pourrait réduire de manière importante le nombre de baleines enchevêtrées tout en diminuant la durée des fermetures de pêches. Avec les retombées économiques liées à la diminution des fermetures, les homardiers commerciaux continueront à pêcher et pourront ainsi maintenir leur niveau de vie. Assurer la subsistance des homardiers locaux tout en garantissant la survie des baleines franches est, au final, la solution la plus durable sur le long terme.
Les problèmes auxquels nos équipes de conservation marine font face sont urgents, complexes et souvent résistants aux changements. Ces efforts nécessitent de la collaboration, des idées nouvelles et des actions audacieuses. Le test de nouveaux dispositifs de pêche sûrs pour les baleines via ce partenariat innovant va entraîner un changement fondamental permettant d’éloigner cette espèce majestueuse du point critique. Au travail !

Tag poisson #univers #marin #aquatique #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 31 Aoû 2018 - 13:19
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Des technologies de pêches sûres pour les baleines visant à réduire les cas d’enchevêtrement de cétacés
Réponses: 0
Vues: 52

Castration des porcs, broyage des poussins... Quel est le plan du gouvernement pour améliorer le bien-être animal?

https://www.20minutes.fr/planete/2328067-20180830-castration-porcs-broyage-poussins-plan-gouvernement-ameliorer-bien-etre-animal

Un plan déjà décrié. Le ministre de l'AgricultureStéphane Travert a présenté mercredi la feuille de route du gouvernement pour améliorer le bien-être animal, comprenant dispositions existantes, éléments de la future loi Alimentation, et mesures à l'étude. Ce plan est vivement critiqué par les associations qui accusent le gouvernement de faire du réchauffé.

Sexage

Ce plan a été présenté en marge d'une visite du ministre aux abattoirs Puigrenier, à Montluçon (Allier), afin d'illustrer concrètement les plans de développement des filières d'élevage avec le distributeur, l'abatteur et les éleveurs qui mettent en place par contractualisation les engagements du bien-être animal, a indiqué l'entourage de Stéphane Travert.
Au rayon innovation, le ministre a rappelé la création d'un centre de référence sur le bien-être animal piloté par l'Inra, initié par le gouvernement précédent et mis en place fin 2017. Il a également évoqué les travaux de recherche en cours pour aider les professionnels à améliorer leur pratiques.
Stéphane Travert a évoqué la convention passée avec une entreprise pour créer d'ici à 2024 une méthode permettant aux industriels de mettre fin au broyage des poussins mâles auxquels ont recours les industriels désireux de ne garder que les futures poules pondeuses. «C'est une technique qui existe aujourd'hui» a admis Stéphane Travert lors d'un point presse, et «à laquelle il faut mettre fin». «Nous avons engagé 4,3 millions d'euros avec une entreprise pour un dispositif qui permettra de faire du «sexage» (tri) à l'intérieur de l'oeuf pour éliminer les poussins mâles, avant leur éclosion», a-t-il dit. Le ministre a également rappelé l'engagement de la filière à limiter à 50% la proportion d'oeufs de poules issus d'élevages en cages d'ici à 2022.

«Un coup de com' après le tsunami Hulot»

Pour la filière de viande bovine, qui souhaite faire monter en puissance la proportion de produits sous signe de qualité label rouge, Stéphane Travert l'a appelée à faire de ce label un gage d'excellence en termes de bien-être et à changer son cahier des charges. Concernant la castration des porcs, «nous avons pris des engagements avec la filière porcine», a déclaré Stéphane Travert, évoquant «un travail de longue haleine avec la filière pour trouver d'autres pratiques innovantes» et la présentation fin 2018 d'un plan de sortie de la castration des porcs.
Ce plan «est juste un coup de com après le tsunami Hulot, en utilisant opportunément le plan d'actions «bien-être» animal 2016/2020 initié par Stéphane Le Foll», a réagi mercredi la fondation Brigitte Bardot, qui indique que Stéphane Travert «s'est opposé à tous les amendements favorables aux animaux lors de l'étude du projet de loi Agriculture» au printemps. Le texte doit être examiné à l' Assemblée nationale  à compter du 12 septembre.

«Un scandale»

«Ce que présente aujourd'hui Stéphane Travert, c'est la stratégie mise en place en 2016 sous son prédécesseur Stéphane Le Foll», a renchéri Agathe Gignoux, une porte-parole de l'association de défense des animaux d'élevage CIWF, qui a dénoncé une «belle opération de communication». Le CIWF a également fustigé l'autorisation cet été par la France «malgré les chaleurs caniculaires», de transports de bovins vers la Turquie. «Un scandale», selon Agathe Gignoux.
Elle a évoqué des animaux «bloqués à la frontière turque, pendant dix jours, dans leur camion, sans eau, sans nourriture, certains sont morts dans le camion». Répondant aux critiques du magazine 30 millions d'Amis qui avait demandé l'interdiction de ces transports, Stéphane Travert s'était alors absous de toute responsabilité sur le sujet, en arguant que les bovins français retrouvés dans de mauvaises conditions sanitaires en Turquie n'avaient pas été expédiés par la France, mais par l'Espagne et la République Tchèque, leurs pays de destination initiale.
Selon CIWF, un nouveau convoi transportant 275 animaux est parti fin août de la Loire vers Edirne en Turquie dans des conditions de températures «inadaptées». La législation autorise des transports d'animaux vivants seulement à une température maximum de 30°C, avec une tolérance de 5°C.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Ven 31 Aoû 2018 - 8:45
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Castration des porcs, broyage des poussins... Quel est le plan du gouvernement pour améliorer le bien-être animal?
Réponses: 0
Vues: 51

Japon. Un parc animalier ferme et abandonne une centaine d'animaux marins

https://www.ouest-france.fr/monde/japon/japon-un-parc-animalier-ferme-et-abandonne-une-centaine-d-animaux-marins-5942596

Le parc animalier de Choshi au Japon a fermé depuis plusieurs mois, en abandonnant les animaux présents, un dauphin, 46 pingouins et une centaine de poissons et reptiles. Une association locale demande des comptes aux gérants du parc, ainsi qu’aux autorités japonaises.
Au Japon, dans la ville de Choshi, le parc aquatique Inobusoku a fermé ses portes en janvier dernier. Depuis, ses occupants (un dauphin, 46 pingouins et une centaine de poissons et reptiles) sont laissés à l’abandon. Une association demande des comptes aux gérants du parc, ainsi qu’aux autorités japonaises.
Depuis le tremblement de terre de 2011, les visiteurs étaient de moins en moins nombreux dans cette région du centre-est du Japon, rapporte Reuters. C’est pourquoi le parc a fermé il y a quelques mois, laissant ces dizaines d’animaux marins seuls.


D’anciens employées du parc viennent régulièrement nourrir les animaux, à leur frais. Ils se sont engagés aux côtés de l’association Animal Rights Centre.

Honey, symbole des problèmes japonais

Les photos et les vidéos prises par les activistes en mars et août, montrent le dauphin surnommé Honey, nager dans une minuscule piscine. Le dauphin femelle a été capturé en 2005 près de Taiji. « Honey est le symbole des problèmes du parc (laissé à l’abandon N.D.L.R.), et de la chasse aux dauphins dans la baie de Taiji. » explique Akiko Mitsunobu, cheffe de l’association Animal Rights Center.
L’association s’est rendue au parc ce mois-ci. « Quand nous sommes allés vérifier son installation, elle a montré des signes de stress ». Depuis,les internautes partagent leur colère sur Twitter avec le message « Save Honey ».

Tags #faune #sauvage #animaux #univers #marin #aquatique #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Jeu 30 Aoû 2018 - 15:28
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Japon. Un parc animalier ferme et abandonne une centaine d'animaux marins
Réponses: 0
Vues: 51

Militant antispéciste, le fils d'Henri Dès va faire huit jours de prison

http://www.lefigaro.fr/musique/2018/08/29/03006-20180829ARTFIG00170-militant-antispeciste-le-fils-d-henri-des-va-faire-huit-jours-de-prison.php

Depuis quelques années, Pierrick Destraz, le fils du célèbre chanteur, s'insurge contre la maltraitance animale. Il a été condamné fin août par un tribunal suisse. Le militant menace de durcir son combat.
Au diable l'alcool, les fêtes et les drogues! Pierrick Destraz est un artiste engagé. Le fils d'Henri Dès, qui réside en Suisse, est devenu vegan et un militant de premier plan de la lutte contre la maltraitance animale. Sa dernière action lui coûtera plusieurs jours de prison.
«Oh la la, y'a tout qui va pas», chantait Henri Dès. Au cours d'une manifestation contre la création d'un abattoir à Aubonne dans le canton de Vaud, Pierrick Destraz a gêné la circulation des automobiles sur la voie publique. «Je m'y étais simplement assis sur la route durant une petite heure avec quelques amis engagés et des cris d'animaux se faisant égorger en fond sonore», explique-t-il dans un récent post Facebook.
La justice a sanctionné cet adepte du punk rock à une amende de 320 francs suisses - environ 280 euros. «Il va de soi que je ne donnerai pas un rond à l'administration», a-t-il expliqué se condamnant de fait à passer huit journées en prison. Il s'insurge contre la justice helvête, dont il critique l'excessive décision et le manque de bon sens face à «des lois protégeant les bourreaux».
Ces quelques jours passés derrière les barreaux seront l'occasion pour lui de montrer sa détermination. Mieux encore, Pierrick Destraz remercie «ce cadeau» car il y voit une «belle opportunité de renforcer [s]es convictions».
Dans un entretien à L'illustré, Pierrick Destraz raconte comment il en est arrivé à ne plus consommer de produits d'origine animale. Interviewé par 24 heures après ses récents démêlés avec la justice, Pierrick Destraz affirme que quelques jours de prison constituent une expérience de vie et ne pourront que renforcer la solidité de son engagement. «Cette sanction pourrait m'inciter à poursuivre le combat de manière clandestine, et peut-être plus violente», prévient-il.
Ce n'est pas la première fois que Pierrick Destraz est sanctionné par la justice. En 2014, la mairie demande au chanteur de payer 30.000 francs suisses d'amende - environ 26 000 euros. En cause, la location illégale du sous-sol de sa maison, transformé en centre de massage tantrique dédié à une harmonisation de l'esprit et du corps.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance #protection
par Choupi91
le Jeu 30 Aoû 2018 - 9:26
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Militant antispéciste, le fils d'Henri Dès va faire huit jours de prison
Réponses: 0
Vues: 57

Tarn-et-Garonne: Un octogénaire tué par un taureau

https://fr.yahoo.com/news/tarn-garonne-octog%C3%A9naire-tu%C3%A9-taureau-082734267.html



Un homme de 82 ans a été mortellement chargé par un taureau, lundi à Moissac, dans un champ…
A l’arrivée des secours, l’homme était déjà décédé. Un octogénaire est mort lundi après avoir été chargé par un taureau dans un champ de Moissac, dans le Tarn-et-Garonne.
Selon La Dépêche du Midi, cet agriculteur de 82 ans se trouvait sur l’exploitation qu’il avait transmise à son fils, qu’il revenait aider régulièrement.
Au moment de rentrer le troupeau
Le drame serait survenu au moment de rentrer les bêtes. Le taureau s’en est alors pris à la victime. Le fils a alerté les secours vers 18h30, qui n’ont donc rien pu faire pour sauver l’octogénaire. Le parquet de Montauban a été saisi.

Tags #animaux #boucherie #ferme #élevage #corrida #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Jeu 30 Aoû 2018 - 8:55
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Tarn-et-Garonne: Un octogénaire tué par un taureau
Réponses: 0
Vues: 60

Voici le nouveau cauchemar des trafiquants d’ivoire

https://fr.metrotime.be/2018/08/28/actualite/voici-le-nouveau-cauchemar-des-trafiquants-divoire/



Au Kenya, le port de Mombasa est actuellement en train de tester une nouvelle technique pour lutter contre le trafic d’ivoire qui sévit en Afrique.
Depuis plusieurs années déjà, plusieurs pays d’Afrique ont recours à des chiens renifleurs dressés à la recherche d’ivoire. Dans sa guerre contre le braconnage des éléphants, le Kenya dispose ainsi d’une brigade canine. Et la technique porte ses fruits. Grâce à leur flair, ces chiens spécialement entraînés parviennent à détecter des morceaux d’ivoire, même minuscules, dans les bagages des voyageurs à l’aéroport de Nairobi.



Un nouveau procédé révolutionnaire

Vu l’efficacité du flair de cette patrouille pour débusquer l’ivoire, le Kenya teste depuis le début de l’année une nouvelle technique au port de Mombasa, une plaque tournante dans le trafic d’ivoire. Baptisé Remote Air Sampling for Canine Olfaction (Rasco), le procédé consiste à aspirer un petit échantillon d’air à l’intérieur de conteneurs qui transitent par le port et de le faire sentir aux chiens de la brigade.

Lire aussi : Un expert du trafic d’ivoire assassiné à son domicile au Kenya

26 saisies effectuées

Cette nouvelle technique a été mise au point conjointement par le WWF, l’association TRAFFIC et l’agence publique kényane chargée de la conservation de la nature (KWS). Elle permet de contrôler plus rigoureusement les 2.000 conteneurs qui transitent chaque jour par le port de Mombasa. Toujours en phase de test, la méthode semble déjà porter ses fruits. Selon la BBC, en six mois, ce procédé a permis aux autorités d’effectuer 26 saisies et de récolter des informations cruciales sur les réseaux criminels derrière le commerce illégal d’ivoire.

Photos :WWF

Tags #faune #sauvage #espèces #menacées #trafic #cruauté #maltraitance #animaux #protection #chiens
par Choupi91
le Mer 29 Aoû 2018 - 11:44
 
Rechercher dans: En faveur des animaux - For animals
Sujet: Voici le nouveau cauchemar des trafiquants d’ivoire
Réponses: 0
Vues: 46

Loire-Atlantique: Un cirque promène un bébé fauve dans un supermarché et crée la polémique

https://www.20minutes.fr/planete/2323911-20180822-loire-atlantique-cirque-promene-bebe-fauve-supermarche-cree-polemique






  • Début août, un bébé tigre a été photographié par un client de la galerie marchande Leclerc de Guérande
  • Après avoir été interpellé par la fondation 30 Millions d'amis, la direction a présenté ses excuses

La photo a été prise au début du mois mais circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours seulement. Le 6 août dernier, un bébé tigre, tenu en laisse, a été promené dans les allées d’une galerie marchande E. Leclerc, à Guérande en Loire-Atlantique.
L’image, prise par un client et transmise à la fondation 30 millions d’amis, a suscité la polémique. « Je suis navrée qu’un centre Leclerc puisse faire la promotion de ce genre de spectacles en utilisant un pauvre fauve terrorisé », a réagi Reha Hutin, sa présidente. L’association a dénoncé cette action auprès de l’enseigne, qui a présenté ses excuses.

Le magasin et la ville rejettent toute responsabilité

Dans sa réponse, le supermarché a indiqué ne pas cautionner la venue de cet animal, en rejetant une partie de la responsabilité sur le cirque Zavatta-Douchet (qui a installé son chapiteau sur la commune pour tout l’été), à qui il appartient. « La direction a uniquement consenti à ce que le cirque vienne chaque lundi matin durant la période estivale faire une présentation de ses numéros et qu’il tienne chaque jour une billetterie sur un stand dédié dans la galerie », assure le magasin, qui s’engage à veiller à ce que cela « ne se reproduise plus ».
Dans un communiqué, =68.ARCJ3eaIBunBdT-K2ZKwE5u89g9kdJFhlixqVoyA_t-UMj-VQnaG-YGSvMtRwGDtlzUY7AnhnD6Rmv0d59UvVTraDuCnVpVkQXUrsWM1LtMDyu_QrSL5ijrorIIvbiaLPaz225eEKadp&__tn__=-R]la ville de Guérande, qui a donné son accord à l’installation du cirque sur un terrain privé, a cependant rejeté toute responsabilité quant à cet événement. « Soucieuse du bien-être de la condition animale, la municipalité précise qu’une réflexion sera engagée prochainement au sein du conseil municipal concernant l’installation de cirques avec animaux sur la commune », conclut le communiqué.
Contacté par 20 Minutes, le cirque Zavatta-Douchet n’a pas pu être joint, ce mercredi matin.

Tags #faune #sauvage #animaux #cruauté #maltraitance


par Choupi91
le Jeu 23 Aoû 2018 - 9:33
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Loire-Atlantique: Un cirque promène un bébé fauve dans un supermarché et crée la polémique
Réponses: 0
Vues: 79

La société Nina Hale propose de travailler de chez soi quand vous adoptez un chien ou un chat

https://www.demotivateur.fr/article/des-conges-proposes-pour-s-occuper-des-nouveaux-animaux-14241

Aux États-Unis, une entreprise de marketing propose à ses employés venant d’adopter un animal de compagnie un congé « patte-ternité ».
Crédits : Shutterstock/Lena Ivanova

Basée dans à Minneapolis, la société a changé récemment sa politique salariale pour permettre à ses employés de bénéficier d’un congé « fur-ternity leave ». Les salariés ont, maintenant, la possibilité de travailler de leur domicile pendant 11 jours pour aider le chien ou chat à mieux s’adapter à son nouvel environnement.
Pour la vice-présidente de Nina Hale, Allison McMenimen, installer des salles de sport, des cuisines ou même organiser des évènements, c’est devenu hasbeen. « L’idée d’offrir des avantages qui aident simplement à garder les employés du bureau, c’est fini » confit-elle au New York Times.
Cette nouvelle mesure dans son règlement s’est appliquée comme « une évidence » assure-t-elle.
Premier employé à en bénéficier
Au mois de mai dernier, Connor McCarthy, un chargé de clientèle dans l’entreprise Nina Hale, a fait l’acquisition de Bentley, un chiot croisé golden retriever et caniche.
L’animal étant un peu perdu dans son nouvel environnement et demandant toute l’attention de Connor, l’homme fut dans l’obligation de demander à son entreprise s’il était possible de faire du télétravail pendant une semaine pour garder un œil sur son nouvel arrivant. L’entreprise lui a accordé sans hésiter.

Tags #animaux #chats #chiens #protection
par Choupi91
le Jeu 23 Aoû 2018 - 9:27
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: La société Nina Hale propose de travailler de chez soi quand vous adoptez un chien ou un chat
Réponses: 0
Vues: 76

Alsace: Les enquêteurs découvrent 40 moutons détenus clandestinement chez un couple

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2323359-20180821-alsace-enqueteurs-decouvrent-40-moutons-detenus-clandestinement-chez-couple


Parmi les 40 moutons, 16 ont été découverts dans le noir du sous-sol de la maison du couple de Haut-Rhinois. Illustration — M.Bosredon/20Minutes
L’Aïd el-Kebir débute ce mardi en France. Inscrite sous le signe du partage et de la solidarité envers les personnes dans le besoin, cette fête musulmane (la plus grande de l’islam) est marquée par un rituel de sacrifice animal, parfois remplacé par des dons. Pour cela, des abattoirs temporaires et agréés sont mis en place dans le pays.
Mais à Blotzheim (Haut-Rhin), le journal L'Alsace révèle qu’un jour plus tôt, les gendarmes - accompagnés d’autres représentants des services de l’état - ont découvert 40 moutons détenus clandestinement chez un couple. Parmi eux, 16 n’avaient pas d’identification et se trouvaient même au sous-sol de leur domicile, dans le noir.

Les animaux bientôt euthanasiés

Achetés dans le département des Vosges selon les déclarations dévoilées de leur propriétaire, les animaux étaient destinés à être vendus pour l’Aïd. Les enquêteurs l’ont d’ores et déjà verbalisé. Il devrait aussi être par la suite convoqué au tribunal. Les moutons, quant à eux, devront désormais être euthanasiés avant d’être évacués.

Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 21 Aoû 2018 - 13:31
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Alsace: Les enquêteurs découvrent 40 moutons détenus clandestinement chez un couple
Réponses: 0
Vues: 60

Var: «C'est désolant!», le coup de gueule d'un élu contre les touristes qui se plaignent des cigales

https://www.20minutes.fr/insolite/2323227-20180821-var-desolant-coup-gueule-elu-contre-touristes-plaignent-cigales



Salut toi, ça va ? — Pixabay
Le terme scientifique, c’est qu’elles «cymbalisent ». En tout cas elles chantent, tout l’été, et se trouveront fort dépourvues quand la bise viendra. Mais c’est une autre histoire qui nous occupe aujourd’hui. C’est le coup de gueule d’un élu varois contre les touristes qui lui demandent de limiter les nuisances sonores générées par le petit insecte.
« Des touristes m’ont interpellé car ça les met hors d’eux, ils mettent de l’eau sur les arbres pour faire taire les cigales », raconte à France Bleu Provence Georges Ferrero, maire du Beausset. Hors de lui, à son tour : « C’est désolant. J’ai été très choqué. Quand on vient dans le Sud, on sait qu’il y a des cigales. Nous, on est fiers de les avoir ! »

Tags #insectes #animaux #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 21 Aoû 2018 - 13:27
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Var: «C'est désolant!», le coup de gueule d'un élu contre les touristes qui se plaignent des cigales
Réponses: 0
Vues: 53

Une saisie record de pièces d'ivoire dans l'Yonne

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/une-saisie-record-de-pieces-d-ivoire-dans-l-yonne-1534517821

Près de 300 pièces d'ivoire ont été saisies dans l'Yonne ces dernières semaines par les inspecteurs de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage à Sens, Aillant-sur-Tholon et Mézilles.
saisie record © Radio France - ONCFS

Bien que réglementées depuis de nombreuses années, les ventes d’objets en ivoire d’éléphant sur les vides greniers et autres brocantes annuelles sont encore relativement fréquentes. En témoignent les trois opérations que le Service départemental de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage de l’Yonne a menées ces dernières semaines. 
En liaison avec la Gendarmerie nationale, et renforcés par leurs collègues d’autres services départementaux, les inspecteurs de l’environnement de l’Yonne, ont procédé au contrôle des différents exposants présents sur ces manifestations estivales. 

Il est ainsi apparu que certains d’entre eux se livraient de façon illégale au commerce d’objets en ivoire. Au total,  292 pièces en ivoire d’éléphant ont été saisies par les inspecteurs de l’ONCFS à l’issue de leur mission.

32 exposants arrêtés


Au final, 32 exposants (dont la moitié étaient des professionnels) ont été interpellés, conduisant à la saisie de 305 pièces. 

Les opérations étaient menées sous l’autorité des procureurs de la République d’Auxerre et de Sens. Elles ont d’ores et déjà donné lieu à l’ouverture de 31 procédures judiciaires, constituant 54 délits, et une contravention.

Nous avons été surpris par l'ampleur  - Jean-Luc Grandadam, responsable de l’ONCFS de l'Yonne


Les contrôles ont également permis la saisie d’autres objets, tous réglementés à la vente, dont deux rostres de requin-scie, un crâne de lion, une carapace de tortue marine, une dent de cachalot et une d’hippopotame, ainsi que huit pièges à mâchoires prohibés. Le responsable de l'ONCFS de l'Yonne, Jean-Luc Grandadam, avoue son étonnement  :" Nous avons été surpris de voir le nombre de pièces interdites. On a principalement des pièces en ivoire travaillé."

La lutte contre le trafic national et international des espèces de la faune sauvage compte parmi les missions prioritaires de l’ONCFS. Dans cette perspective l’établissement a mis en place un réseau (le réseau Citès), réparti sur tout le territoire, dont les agents sont spécialement formés pour mener ce type d’interventions. 

De nouveaux contrôles  à venir


Avec cette nouvelle saisie record, l’établissement public souligne qu'il conforte sa place d’expert dans la cadre de la lutte contre le commerce illégal de l’ivoire et celui d’espèces protégées. Les contrôles de l' ONCFS  vont se poursuivre jusqu'à la fin de la saison des vides greniers.



Tags #faune #sauvage #animaux #espèces #menacées #trafic #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 21 Aoû 2018 - 10:27
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Une saisie record de pièces d'ivoire dans l'Yonne
Réponses: 0
Vues: 75

Oui, le bovin souffre après avoir été écorné

https://www.lematin.ch/suisse/Oui-le-bovin-souffre-apres-avoir-ete-ecorne/story/25102342

Une douleur qui perdure des mois... La conclusion de cette nouvelle étude bernoise constitue un argument en faveur de l'initiative pour les vaches à cornes.


Pour éviter d'attirer les prédateurs, les bovins ne manifestent pas leur douleur. Image: iStock


Après avoir été écornés au fer rouge, les veaux souffrent encore durant des mois, d'après une étude réalisée par l'Université de Berne et rapportée par les journaux Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Cette conclusion constitue un argument de poids en faveur de l'initiative populaire «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)», pour laquelle les Suisses devront se prononcer le 25 novembre.
Il n'a pas été facile pour l'équipe scientifique d'arriver à cette conclusion, pour la simple et bonne raison que les animaux ne peuvent parler. «La douleur est une sensation individuelle, qui ne peut être décrite que par des mots», explique Claudia Spadavecchia, professeur d'anesthésiologie vétérinaire et de traitement de la douleur à la faculté Vetsuisse de l'Université de Berne. Selon la spécialiste, il ne faut pas s'attendre à des changements de comportement de la part des bovins lorsqu'ils souffrent d'une douleur chronique, car ce sont sont des animaux de proie: «Pour éviter d'attirer les prédateurs, ils ne doivent pas manifester leur douleur. Au contraire, ils essayent de la cacher», détaille-t-elle.
Sensibilité accrue même trois mois plus tard
«Ce que les animaux ressentent exactement ne peut être deviné que par leur réponse à des stimuli bien quantifiables», souligne Claudia Spadavecchia. Dans cette optique, son équipe a utilisé des méthodes neurophysiologiques et physiques innovantes pour analyser les conséquences de l'écornage. Avec un laser spécial, un générateur de pression et des filaments de Von Frey, ils ont examiné avec quelle sensibilité trente veaux réagissaient à une pression sur leur tête. La première partie de l'étude, dont les résultats ont été publiés en février dernier, ont été réalisés directement après l'écornage. Dans les 24 heures qui ont suivi, pratiquement tous les veaux examinés souffraient encore, que l'écornage ait eu lieu une semaine ou quatre semaines après la naissance.
La conclusion de la deuxième partie de l'enquête (pas encore publiée) démontre pour la première fois que la sensibilité accrue à la douleur chez 38% des veaux écornés persistait même trois mois après. Les scientifiques ont en effet constaté que ces veaux ressentaient des douleurs légères et étaient plus sensibles aux stimuli douloureux que leurs compagnons non-écornés. Cela signifie que pour protéger leur tête, ces bovins sont limités dans leurs interactions avec les autres animaux et bougent le moins possible lorsqu'ils mangent à travers les barreaux.
Découragé, un membre du Conseil national démissionne
Louis Schelbert, ancien membre du Conseil national, avait déposer une motion pour que le Conseil fédéral étudie si l'écornage entraînait des douleurs fantômes. Tout comme elles pourraient se produire chez les personnes amputées, mais aussi chez les poulets dont le bec aurait été coupé. Après que le Conseil fédéral l'a informé des enquêtes en cours de la faculté Vetsuisse, Louis Schelbert a retiré son initiative.
Mais ce dernier a démissionné du Conseil national, après la publication des premiers résultats estimant qu'il était «scandaleux que les résultats n'intéressent pas le Conseil fédéral et les offices fédéraux compétents». En effet, le Conseil fédéral et le Parlement n'ont pas voulu soutenir l'initiative «Pour la dignité des animaux de rente agricoles (Initiative pour les vaches à cornes)» ni présenter de contre-projet. Cette initiative aurait pour effet d’inscrire dans la Constitution l’obligation d’accorder un soutien financier pour les vaches et les chèvres tant qu’elles portent leurs cornes. Le Conseil fédéral et le Parlement considèrent que la législation en vigueur prévoit déjà des soutiens financiers en faveur de la protection des animaux. (Le Matin)


Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 21 Aoû 2018 - 10:23
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Oui, le bovin souffre après avoir été écorné
Réponses: 0
Vues: 54

Vaucluse: Une arène prévue pour les combats de coqs détruite par les gendarmes

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2322959-20180820-vaucluse-arene-prevue-combats-coqs-detruite-gendarmes



Les combats de coq sont interdits dans le Vaucluse (photo d'illustration). — Pixabay
La gendarmerie a détruit ce lundi après-midi un gallodrome à Pertuis, dans le Vaucluse, rapporte La Provence. L’arène, prévue pour une centaine de personnes, a été découverte fin juillet, à proximité d’une plantation de plus de 5.000 plants de cannabis.
Le cannabis et le gallodrome ont été découverts lors d’une mission « sur l’économie souterraine » : cet été, les gendarmes passent au crible les bords de la Durance, où se déroulent de nombreux trafics. Le cannabis était d’ailleurs particulièrement bien entretenu, avec un système d’arrosage automatique relié à des puits ou à la Durance.

Interdit en France

Le gallodrome était lui construit avec des palettes, à l’abri des regards, rapporte également le Dauphiné Libéré. Il mesurait environ 200 mètres carrés. Des coqs avaient d’ailleurs été découverts sur place par les gendarmes, qui sont convaincus que des combats de coqs illégaux se déroulent régulièrement sur place.
Les combats de coqs sont interdits en France, sauf dans certains territoires, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais.

Tags #animaux #élevage #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 21 Aoû 2018 - 9:00
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Vaucluse: Une arène prévue pour les combats de coqs détruite par les gendarmes
Réponses: 0
Vues: 48

Henry Spira, l'homme qui a révolutionné la lutte pour la cause animale

Dans "Théorie du tube de dentifrice", enfin traduit en France, le philosophe Peter Singer rend hommage à un héros de la défense des animaux.



Henry Spira parlait avec un fort accent de la classe ouvrière new-yorkaise. Il était direct, les pieds sur terre, déterminé. Ses chemises étaient fâchées avec le fer à repasser et ses cheveux comme lui: en bataille. C’est dire s’il ne passait pas inaperçu dans les couloirs selects du Sénat américain, où il plaidait la cause animale avec toutes ses pièces à conviction rassemblées dans un sac de la Pan Am.
Heny Spira fut un si fin défenseur des animaux que son ami le philosophe Peter Singer, auteur de "la Cause animale" mondialement reconnu pour ce travail, écrivit en 1998 un remarquable essai à son sujet. Cette année-là, atteint d’un cancer, Henry Spira sait qu’il va mourir bientôt et envisage sans douleur ce départ précipité – sa vie lui a plu, elle reflète ce qu’il est, ça le rend philosophe. Peter Singer prend l’avion à Melbourne pour venir parachever à New York, chez cet ami affaibli et vaillant qui lui ouvre le canapé du salon, un travail entrepris quelques années auparavant. Considéré comme un manuel de stratégie, ce livre en phase avec notre époque sensible à la question animale est aujourd’hui traduit en français sous le titre "Théorie du tube de dentifrice".


Lire la suite sur Nouvel Obs

Tags #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 20 Aoû 2018 - 12:12
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Henry Spira, l'homme qui a révolutionné la lutte pour la cause animale
Réponses: 0
Vues: 69

Comment les vegans marocains préparent l'Aïd (TÉMOIGNAGES)

Si Hanane passera la fête "autour d’une chewaya de légumes”, Ghita et Simohammed la passeront en compagnie d’amis vegans.


 
 ABDELHAK SENNA via Getty Images  

STYLE DE VIE - A quelques jours de l’Aïd Al Adha, communément appelée “fête du mouton”, alors que la plupart des Marocains peaufinent les derniers détails avant le jour du sacrifice, d’autres sont loin d’attendre cette date avec impatience.
Depuis quelques années, le mouvement vegan prend de l’ampleur dans le monde. Une “philosophie de vie” qui proscrit la consommation et l’exploitation animale. Ainsi, à l’instar des végétariens qui s’interdisent, entre autres, de consommer de la viande, les vegans refusent également de consommer des produits issus de “l’exploitation animale” au profit d’une alimentation à 100% végétale.

Un mouvement qui n’a pas épargné le Maroc. En effet, si le royaume compte son lot de végétariens, cette “philosophie de vie” séduit de plus en plus de Marocains. C’est le cas notamment de Simohammed Bouhakkaoui. YouTubeur et fondateur du groupe L’Vegans, une page Facebook ayant pour but de réunir les végans nord-africains, le jeune homme, membre de ce mouvement depuis 2015, cherche notamment à “vulgariser ce sujet au Maroc” à travers sa chaîne YouTube.


Lire la suite sur Huff Post

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 20 Aoû 2018 - 12:07
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Comment les vegans marocains préparent l'Aïd (TÉMOIGNAGES)
Réponses: 0
Vues: 47

Brésil : les drones au service de la préservation des dauphins de l’Amazonie

https://www.goodplanet.info/actualite/2018/08/19/bresil-les-drones-au-service-de-la-preservation-des-dauphins-de-lamazonie/

Reserva Mamirauá (Brasil) (AFP) – Un bruit sourd fend la nuit dans la réserve de développement durable de Mamiraua, au coeur de la forêt amazonienne, où des scientifiques étudient à l’aide de drones le comportement des dauphins d’eau douce.
« Du calme! Ce n’est que la respiration des dauphins. Ca impressionne en pleine nuit, pas vrai? », explique André Coelho, un biologiste.
Ce centre de recherche, situé dans une maison flottante posée sur la rivière Jaraua, à 500 km de Manaus, la capitale de l’Etat, héberge une dizaines de spécialistes de l’Institut Mamiraua et de WWF-Brésil.
En cette saison des pluies, l’eau de la rivière sort de son lit et prend ses aises à travers la jungle. Les villages voisins ont les pieds dans l’eau et un caïman baptisé Dominique s’est installé à proximité de la maison.
Le lendemain, les scientifiques se divisent dans deux embarcations qui se déplacent lentement à travers un paysage infini fait d’eau et d’arbres entremêlés.
Les scientifiques manient un drone pour surveiller l’évolution de la population des dauphins rosés (Inia geoffrensis) et de tucuxis ou dauphins de l’Orénoque (Sotalia fluviatilis).
L’AFP a pu accompagner fin juin la dernière expédition de ce projet baptisé EcoDrones.
« Nous devons comprendre leurs comportements et habitudes pour proposer des politiques publiques de préservation », déclare Marcelo Oliveira, membre de WWF-Brésil.
Les drones « sont un outil qui réduit le coût et le délai des recherches », assure l’océanographe Miriam Marmontel, de l’Institut Mamiraua.
Une nouvelle technologie, basée sur l’utilisation de caméras thermiques, a été testée à cette occasion: elle permet de travailler jusque tard dans la nuit.
« On peut observer les animaux à des moments (de la journée) où c’était, jusqu’à présent, impossible », fait valoir Marcelo Oliveira.
Une partie des données sera analysée par l’université de Liverpool, au Royaume-Uni, en partenariat avec WWF-Brésil. L’objectif est de tenter de créer un algorithme qui permette d’identifier chaque spécimen.
« Il y a beaucoup d’Amazonies dans la jungle amazonienne. Avec les résultats de cette surveillance, nous allons pouvoir comprendre comment protéger les animaux de chaque région, quelles sont les menaces et comment y faire face », explique Miriam Marmontel, de l’Institut Mamiraua.
© AFP

Tag poisson #univers #marin #aquatique #animaux #protection
par Choupi91
le Lun 20 Aoû 2018 - 9:07
 
Rechercher dans: En faveur des animaux - For animals
Sujet: Brésil : les drones au service de la préservation des dauphins de l’Amazonie
Réponses: 0
Vues: 68

Ils voient un chat dans la rue, s’approchent et réalisent la très triste vérité

https://wamiz.com/chats/actu/chat-rue-s-approchent-realisent-tres-triste-verite-13324.html#info


Le pauvre chat avait plus que jamais besoin d’aide.
Ceren Kiran Tatli et son mari sont de grands amoureux des animaux et nourrissent et soignent constamment tous les chats errants de leur quartier en Turquie. Ils font de leur mieux pour trouver de nouvelles maisons pour un maximum de chats et sont toujours à la recherche de nouveaux chats qui pourraient avoir besoin d'aide.
Au début de l’année 2015, le couple se promenait dans le quartier quand ils ont vu un chat qu'ils n'avaient jamais vu auparavant. Après une courte observation, le couple réalise que le pauvre matou est à la fois sourd et aveugle. Ils essayent alors de le récupérer afin de le mettre en sécurité, mais le chat prend la fuite.

Un sauvetage compliqué

Après cette première rencontre, Ceren Kiran Tatli continua à chercher le chat, voulant désespérément l’aider. Elle l'a retrouvé plusieurs fois et a même réussi à se rapprocher de lui, mais il s'est toujours échappé, trop effrayé pour se rendre compte qu'elle essayait de l'aider. Finalement, il a cessé de venir et Ceren Kiran Tatli s'est toujours demandé ce qui lui était arrivé. Quelques mois plus tard, il est réapparu et, malheureusement, son état s’était aggravé.
« En avril 2015, nous l'avons revu; Cette fois-ci, sa santé s’est aggravée et [sa] jambe était cassée et il n’avait plus d’énergie pour lutter. Je n'ai toujours aucune idée de comment il a survécu, trouvé de la nourriture et de l'eau [et] évité les voitures dans ce quartier très fréquenté. »
Une fois le chat récupéré, le couple a décidé de le prénommer Yoda et de l’emmener au plus vite chez le vétérinaire afin de tenter de l’aider. Après plusieurs visites chez le vétérinaire et un œil retiré, Yoda était finalement sur le chemin de la guérison physique - mais émotionnellement, son voyage prendrait un peu plus de temps.

Une nouvelle vie bien méritée

Même si Yoda se sentait bien dans sa nouvelle maison, il restait incroyablement nerveux, manquant de confiance en l’avenir après des débuts si difficiles dans la vie. C’est lorsqu’un autre chat du couple a décidé de se rapprocher de lui que Yoda a enfin commencé à se détendre.

Plusieurs mois après son sauvetage, c’est désormais Yoda le patron de la maison et il savoure chaque seconde de cette nouvelle vie tant attendue et désirée. Plus rien ne lui fait peur et il a aujourd’hui confiance en l’avenir. Une belle renaissance.

Tag félin #chats #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 17 Aoû 2018 - 14:11
 
Rechercher dans: Histoires de chats - Stories of cats
Sujet: Ils voient un chat dans la rue, s’approchent et réalisent la très triste vérité
Réponses: 0
Vues: 51

Un drone marin pour recenser et mieux protéger les cétacés en Méditerranée

https://www.goodplanet.info/actualite/2018/08/17/un-drone-marin-pour-recenser-et-mieux-proteger-les-cetaces-en-mediterranee/

Toulon (AFP) – Depuis la mi-juillet, un drone à l’allure de pirogue polynésienne navigue au large des côtes de Toulon (sud de la France), équipé de micros sous-marins pour enregistrer les sons émis par les cachalots. Grâce au Sphyrna, les scientifiques espèrent décrypter leurs déplacements pour mieux protéger ces espèces menacées.
Des cliquetis résonnent à intervalles réguliers puis s’accélèrent: derrière les oscillations qui s’affichent sur son ordinateur, Hervé Glotin, chercheur en bio-acoustique à l’université de Toulon, ne cache pas sa surprise d’entendre aussi distinctement grâce au drone le passage d’un cachalot enregistré au large de la rade.
Le mammifère, quasi invisible, passe plus de 95% de son temps sous l’eau à plus de 1.000 mètres de profondeur dans la plus totale obscurité et l’étude acoustique reste encore le meilleur moyen de connaître ce cétacé, qui se dirige grâce à un sonar ultra-performant.
Habituellement, c’est grâce à des bouées qui divaguent dans les océans que les enregistrements sont effectués ou à des appareils embarqués sur d’imposants bateaux. Problème: ces études s’effectuent à point fixe et changent le comportement de l’animal.
Le Sphyrna commandé à distance peut, lui, suivre silencieusement les cachalots pendant des heures dans les abysses et capter les sons avec ses cinq micros sous-marins sur un rayon de 10 km et une profondeur de 2.000 mètres. Il agit comme un « éclaireur », se félicite le scientifique.
De petite dimension –17 mètres de long et 4 de large–, ce bateau, qui pèse à peine plus d’une tonne grâce avec ses coques en fibre de carbone, est particulièrement stable grâce à leurs formes asymétriques. Son profil effilé permet aussi de réduire les frottements avec l’eau, résume son concepteur Fabien de Varenne, à la tête de la start-up Sea Proven installée en Mayenne (ouest).
Autant d’éléments qui permettent à ce drone silencieux, alimenté par des panneaux solaires, de ne pas parasiter les enregistrements sous-marins qui permettront de quantifier les spécimens au large de la Côte d’Azur.
« On estime leur densité dans cette zone entre 200 et 1.000. Grâce à cette étude plus précise, on va pouvoir connaître leurs points de passage et les canyons où ils vont chercher de la nourriture », se réjouit M. Glotin.
L’enjeu est de taille pour les cachalots, dont la réduction de la population s’explique par la chasse mais aussi par les heurts avec les navires, de plus en plus nombreux et rapides.
« C’est très difficile à évaluer mais on estime entre deux et quatre par an le nombre de spécimens tués par collision sur la côte française méditerranéenne. C’est énorme! », souligne le professeur, qui espère réduire le nombre de victimes en adaptant les passages des ferries aux déplacements de cet animal, qui pèse en moyenne 40 tonnes.
« Si le cétacé est équipé d’un sonar qui peut percevoir les bruits à une distance de 30 à 40 km, il s’en sert pour les fonds et non en direction de la surface » où il remonte en moyenne toutes les 50 minutes. « Quand il perçoit le bruit d’un moteur émis à l’arrière d’un navire, il pense dans le silence qui règne à l’avant du bateau disposer d’un espace sûr », explique M. Glotin.
« Le cachalot passe son temps à éviter les collisions, mais il y a des ratés », poursuit le chercheur qui veut démontrer que la pollution sonore perturbe ses déplacements et ses lieux de chasse.
« S’il ne se sent pas en sécurité, il ne viendra plus se reproduire. Et en l’absence de leur prédateur, d’autres espèces vont prendre le dessus comme les méduses qui se nourrissent elles-mêmes de larves de poissons, au grand dam des pêcheurs », relève-t-il.
Les premiers enseignements des milliers de données collectées tout au long de l’été son attendus dès septembre.
© AFP

Tag poisson #univers #marin #aquatique #animaux #protection
par Choupi91
le Ven 17 Aoû 2018 - 14:07
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Un drone marin pour recenser et mieux protéger les cétacés en Méditerranée
Réponses: 0
Vues: 51

Nord: Ils s’amusent à tirer sur des coqs avec des carabines à plomb

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2321631-20180816-nord-amusent-tirer-coqs-carabines-plomb

Sept personnes, dont trois mineurs, ont été interpellées mardi à Bondues dans le Nord. Selon France 3 Nord, elles sont accusées d’actes de barbarie et de cruauté envers des animaux. Les faits se sont déroulés mardi après-midi dans un parc de la commune où des volailles ont l’habitude de se balader en liberté.
Les sept individus se seraient amusés à donner des coups de pied à des coqs avant de leur tirer dessus avec des carabines à plomb. Certaines bêtes ont été achevées à bout portant, rapporte France 3. Dénoncés par des témoins, ils ont été interpellés sur place. Ils seront prochainement convoqués devant la justice pour répondre de leurs actes.

Tags #animaux #ferme #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Ven 17 Aoû 2018 - 9:04
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Nord: Ils s’amusent à tirer sur des coqs avec des carabines à plomb
Réponses: 0
Vues: 48

Nantes: Des poules, un lapin et une tortue massacrés dans un jardin pédagogique à Rezé

https://www.20minutes.fr/faits_divers/2321727-20180816-nantes-poules-lapin-tortue-massacres-jardin-pedagogique-reze

Un véritable carnage. Ce jeudi matin, les employés du jardin pédagogique municipal de Rezé, au sud de Nantes, ont découvert un triste spectacle en arrivant au travail. Une dizaine de poules ainsi qu’un lapin ont été retrouvés morts. A côté des cadavres, une tortue de terre était toujours vivante mais dans un triste état, sa carapace ayant été brisée.
La police, qui a ouvert une enquête, indique que les animaux ont été tués « suite à des coups ». Selon les premiers éléments, les faits se sont produits entre mardi soir et ce jeudi matin. Le ou les tortionnaires, toujours en fuite, ont réussi à découper le grillage qui se trouve au-dessus de l’enclos, et qui sécurise le site des éventuels oiseaux.

Une plainte déposée

La mairie de Rezé a déposé plainte, d’autant que ce n’est pas la première fois que des animaux du site sont massacrés de la sorte. Plusieurs poules avaient déjà été retrouvées mortes dans ce jardin pédagogique, appelé Jardiversité, qui accueille gratuitement, depuis 2016, les habitants de l’agglomération.

Tags #animaux #ferme #reptiles #rongeurs #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Ven 17 Aoû 2018 - 9:02
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Nantes: Des poules, un lapin et une tortue massacrés dans un jardin pédagogique à Rezé
Réponses: 0
Vues: 51

Une action pour les poules pondeuses !

https://www.l214.com/lettres-infos///2018/08/16-releve-code-oeufs/?utm_source=Association+L214&utm_campaign=3ea825f4df-EMAIL_CAMPAIGN_2018_08_16_12_50&utm_medium=email&utm_term=0_2859894380-3ea825f4df-194987761

Menez l’enquête avec L214

Saviez-vous que le code inscrit sur la coquille d'un oeuf permet d'identifier précisément l'élevage dont il provient ?
L214 relance une grande opération de relevés de codes sur les œufs de poules élevées en cages vendus dans les supermarchés. En y participant, vous nous aiderez à identifier les élevages qui fournissent les différentes enseignes. Ces informations peuvent marquer une avancée concrète dans la campagne de L214 pour mettre fin à l'élevage en batterie des poules pondeuses. Cette action se termine le 15 septembre 2018.

Comment y participer ?

Dans votre magasin, recherchez les oeufs de poules élevées en cage. La mention « œufs de poules élevées en cages » sur l'emballage et le code commençant par un 3 sur la coquille des œufs vous permettront de les identifier.
Relevez :

  • le nom des marques concernées (marque nationale, marque d'enseigne, ou produit premier prix sans marque),
  • le code de type 3FRXXXYY imprimé sur la coquille des œufs (attention : pas le code sur l'emballage mais bien celui figurant sur les œufs).
  • le nom et la localité du magasin.
  • Remplissez le formulaire de relevé sur notre site [remplir un formulaire par code].

Mille mercis par avance de contribuer au succès de cette opération !

par Choupi91
le Ven 17 Aoû 2018 - 8:56
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Une action pour les poules pondeuses !
Réponses: 0
Vues: 63

Il dévore un morceau de viande crue lors d'un festival végan et s'attire les foudres des participants

https://www.demotivateur.fr/article/il-devore-un-morceau-de-viande-crue-lors-d-un-festival-vegan-et-s-attire-les-foudres-des-participants-14194

Un homme a dévoré un bout de viande rouge crue durant un festival vegan à Amsterdam… ce qui n’a pas été du goût des participants, ni des forces de l’ordre.


Certains prennent un malin plaisir à jouer les provocateurs. Lors d’un festival dédié à l’alimentation végane (exclusivement végétale, donc), un homme a jugé bon de dévorer un morceau de viande crue face aux personnes se trouvant à l’entrée.
Il s'agissait apparemment d'une forme de protestation venant de ce carnivore, dont on ne connaît pas l’identité. Ce dernier s’est filmé en train de grignoter l’imposant morceau de barbaque avant de poster la scène le 14 août [url=https://www.demotivateur.fr/article/ https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=unnzbghJB28]sur sa chaîne Youtube, Sv3rige.[/url]

Comme on peut le voir, de nombreuses personnes tentent de comprendre la démarche de cette personne au fil de la vidéo. Au bout de quelques minutes, des policiers interpellent celui qui porte un t-shirt avec le message « Partez les vegan et mourrez » inscrit dessus. « Ça détruit notre santé », soutient-il face aux forces de l’ordre qui lui demandent quelles sont ses motivations. « J’ai été vegan et j’ai failli mourir. Ils rendent tout le monde malade », poursuit-il.
Ce sont des participants manifestement gênés par le comportement de cet homme qui auraient demandé aux agents d’intervenir, rapporte The Independent.
Un porte-parole du « Vegan Food Festival », qui s’est tenu du 10 au 12 août dernier, a exprimé son mécontentement quant à cette action, expliquant qu’il s’agit d’un évènement familial. « Bien entendu, rien n’interdit de consommer de la viande, c’était très choquant de voir tout ce sang et cette graisse qui dégoulinaient », explique-t-il au quotidien britannique. « C’était une façon étrange de protester, regrette-t-il. Ce festival est fait pour s’amuser et partager de nouvelles expériences ».
Le contestataire, accompagné de deux personnes, serait resté une heure sur place et n’aurait pas été arrêté par la suite.

Tag fruits
#animaux #cruauté #maltraitance #protection #végétarisme #vegan
par Choupi91
le Jeu 16 Aoû 2018 - 14:53
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: Il dévore un morceau de viande crue lors d'un festival végan et s'attire les foudres des participants
Réponses: 0
Vues: 54

La fashion week de Helsinki interdira le cuir à partir de l'été 2019

https://www.20minutes.fr/arts-stars/mode/2320987-20180814-fashion-week-helsinki-interdira-cuir-partir-2019


  Des militantes de PETA à la fashion week de Londres en septembre 2017 — DHF/WENN.COM/SIPA
Une jolie victoire pour les amis des animaux. A partir de l’été 2019, le cuir sera interdit de la fashion week d’Helsinki, a annoncé PETA. Selon l’association, cette décision des organisateurs de la semaine de la mode finlandaise ferait suite à un courrier envoyépar PETA Royaume-Uni.

Une position « contre la cruauté envers les animaux »

Dès juillet prochain, les créateurs ne pourront donc plus présenter de peau animale dans leurs collections. « Nous, organisateurs de la Fashion Week d’Helsinki, avec le soutien de l’association nordique de la mode, nous positionnons contre la cruauté envers les animaux et les dégâts environnementaux qu’entraîne la production de cuir animal », a déclaré Evelyn Mora, la fondatrice de cette fashion week, rapporte le site de PETA France.
Si elle n’a pas encore la renommée des autres fashion week, Helsinki est la première à s’engager pour une mode végane, respectueuse des animaux et de l’environnement. Paris, Londres et Milan suivront-elles le mouvement ?

Tags #animaux #cruauté #maltraitance #protection #faune #sauvage
par Choupi91
le Jeu 16 Aoû 2018 - 11:38
 
Rechercher dans: En faveur des animaux - For animals
Sujet: La fashion week de Helsinki interdira le cuir à partir de l'été 2019
Réponses: 0
Vues: 52

Lille devient la première ville française à servir deux menus végétariens par semaine à la cantine

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/lille/lille-devient-premiere-ville-francaise-servir-deux-menus-vegetariens-semaine-cantine-1504815.html

Depuis le 1er juin, Lille remplace deux fois par semaine les protéines animales par des végétales à ses 14 000 écoliers. L'expérimentation sera poursuivie à la rentrée. Elle fait de la capitale des Flandres la première ville française à aller si loin dans l'alternative à la viande et au poisson.
En 2014, la ville de Lille avait introduit un menu végétarien par semaine dans les assiettes de ses écoliers. 

Depuis le 1er juin, elle est passée à deux repas sans viande et sans poisson, et poursuivra sur le même régime à la rentrée. Nuggets de soja, omelette, haricots rouges, pois chiche et autres légumineuses, les alternatives aux protéines animales se déclinent au fil des jours dans les cantines des écoles publiques de Lille et de ses communes associées Hellemmes et Lomme.


Diversification alimentaire et respect de l'environnement


Un changement de paradigme qui fait aujourd'hui de la capitale des Flandres la première de France à passer la seconde en matière de végétarisme. Dans un triple soucis de respect de l'environnement, de diversification alimentaire et de réduction du gaspillage. A Lille comme ailleurs, un tiers au moins du contenu des assiettes finit à la poubelle. 
 Nous sommes allés poser notre caméra dans une école de Lille Sud. Ce jour à la cantine, c'était céleri, perles de blé sauce minestrone et tarte aux pommes.
Verdict à la dégustation : une majorité d'enfants enthousiastes qui ont "tout aimé", et qui trouvent "ça bien pour la planète". Et puis d'autres, plus sceptiques, comme ce jeune homme : "L’entrée j’aimais pas trop, il y a un goût de rien.". C'est toujours difficile de faire l'unanimité.
Tous les repas sont élaborés à la cuisine centrale de Lille, trois jours à l'avance. 14 000 entrées plats et desserts sortent chaque jour de ses fours et de ses marmites. Pour concocter ces repas végétariens, les cuisiniers ont dû se replonger dans les livres de recettes, pour adapter les plats aux enfants.

"J’étais récalcitrant", confesse Laurent Demesre, chef de cuisine. "Dans mon image de cuisiner, les repas végétariens,  ce n'est pas mon idéal. Mais si on travaille le produit un peu comme de la viande, à l’arrivée on a un plat qui ressemble à une carbonnade flamande. On sait faire des choses comme ça".

Travailler les protéines, la viande en moins : l'assurance aussi de faire des économies. Jusqu'à 30 centimes de moins qu'un repas classique. Moins cher, mais tout aussi nourrissant : l'équilibre nutritionnel des plats est conservé.
"C’est clairement très bon pour la santé", affirme Frédéric Rotolo, responsable d'exploitation de la cuisine centrale. "Et puis, on n'est pas programmés  pour manger de la viande toute notre vie. En tous cas pas à 100 %". 
 

Six parents sur dix favorables aux menus sans viande


Selon une enquête de Greenpeace publiée en mai dernier, 6 parents sur 10 en France sont favorables à l'introduction de menus végétariens à l'école. Une mesure qui tient plus à la santé des enfants qu'à des raisons philosophiques, avec une incidence de l'excès de protéines animales sur l'obésité notamment.

La consommation d’une viande et d’un produit laitier chaque midi correspondrait chez les enfants de 3 à 11 ans à deux voire trois fois celle recommandée par l’ANSES, l'agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation.

En France, 70% des enfants mangent trop de viande par rapport à leurs besoins nutritionnels. 

A la sortie de l'école dans laquelle nous avons réalisé notre reportage, les mamans se sont montrées enthousiastes : "C’est logique que les enfants mangent un peu plus de légumes, à la maison, ils mangent assez de viande comme ça", nous a dit l'une d'elles. Pour cette autre : "C’est une bonne habitude pour les enfants, ils apprennent à manger sain".
 

Menus végétariens pour moins d'une ville sur dix 


Aujourd'hui, à peine 9% des villes françaises servent un repas végétarien par semaine à la cantine.  Outre Lille dans la région, Lambersart, Bondues, Wattrelos, Douai, Bruay-sur-l'Escaut, Trith-Saint-Léger et Grande-Synthe ont également sauté le pas. 

La généralisation d'un menu sans viande hebdomadaire a été âprement débattu au printemps dernier, lors du projet de loi agriculture et alimentation. Le Ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot y était favorable. Contrairement à nombre de députés, y compris au sein de la majorité, au motif de ne pas vouloir « imposer un style de vie » aux concitoyens.

Les menus végétariens à la cantine ont été recalés au profit d'un autre objectif fixé dans la loi : au moins 50 % de produits issus de l’agriculture bio ou tenant compte de l’environnement dans la restauration collective publique d’ici à 2022.
 

Du progrès sur les produits bio et locaux 


A Lille, sur ce terrain là, la ville affiche déjà plus de 20% de bio et 30 à 40% de produits locaux. La volaille, mais aussi les oeufs, le poisson frais ou encore certains fruits et légumes. "Cela correspond à une demande des parents. Notre objectif, c'est le plus possible", déclare Michel Ifri, conseiller municipal délégué à la restauration scolaire. 

"Nous voudrions bien faire mieux, mais les filières ne sont pas encore assez structurées", poursuit-il. "Quand on a besoin de pommes, c'est 30 tonnes, d'endives, c'est 7 tonnes". 
 

Lutter contre le gaspillage alimentaire 


 En introduisant un deuxième repas végétarien, la ville entend aussi réduire le gaspillage alimentaire. Toutes les denrées sont concernées, mais la viande paie un lourd tribut, avec parfois des plats entiers qui partent à la poubelle sans avoir été touchés. 

Plusieurs mesures sont mises en place, comme l'implication des enfants dans l'élaboration des menus. Plusieurs classes lilloises ont déjà travaillé avec la diététicienne de la ville pour concevoir des repas. 

Autre mesure, la ville prévoit d'introduire deux types de ramequins pour les entrées, un grand et un petit, pour que l'enfant puisse choisir en fonction de son appétit. 

Enfin, des bacs à déchets transparents doivent être installés, afin que les écoliers puissent voir concrètement ce qui part à la poubelle.

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection
par Choupi91
le Mer 4 Juil 2018 - 15:05
 
Rechercher dans: Mode de vie : végétarisme, vegan, produits d'entretien, etc ... Lifestyle: vegetarian, vegan, cleaning products, etc ...
Sujet: Lille devient la première ville française à servir deux menus végétariens par semaine à la cantine
Réponses: 0
Vues: 115

RDC : une vente présumée d’animaux protégés à la Chine sent la « corruption »

https://www.goodplanet.info/actualite/2018/07/04/rdc-une-vente-presumee-danimaux-proteges-a-la-chine-sent-la-corruption/

Kinshasa (AFP) – La vente présumée des certaines espèces animales protégées de la République démocratique du Congo à deux zoos chinois laisse transparaître une opération de « corruption », a indiqué mardi à l’AFP une source au ministère congolais de l’Environnement.
Deux zoos chinois (zoo de Talyuan et celui de Anji Zhongnan) ont sollicité de la RDC « l’importation de certaines espèces animales protégés », selon des échanges de correspondances entre le ministre congolais de l’Environnement, Amy Ambatobe, et le directeur général de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Cosma Wilungula, révélés par des médias.
Cette affaire « donne une forte impression de corruption », a déclaré à l’AFP la source au ministère. « Le ministre est allé loin en indiquant dans sa lettre qu’il attendait une issue heureuse de cette transaction au lieu d’inviter les demandeurs chinois à se conformer à la procédure régulière ».
La transaction concerne « six espèces de gorilles, huit espèces de bonobos, huit espèces de chimpanzés, quatre espèces de lamantins et dix okapis » pour chaque zoo, selon la réponse écrite du ministre Ambatobe au directeur de Tianjin Junheng International Trade Corporation (Chine).
Évoquant « la vulnérabilité et la sensibilité des spécimens sollicités dont certains en danger critique d’extinction » mais également la loi congolaise et la convention Cites qui protège ces espèces, M. Wilungula note que « l’exportation ne peut pas se faire à des fins commerciales ».
Dans cette transaction, la part de la RDC en contrepartie n’a pas été révélé, selon ces différentes lettres consultées mardi par l’AFP.
Dans un communiqué daté du 25 juin, le ministère de l’Environnement indique qu' »aucune action » allant dans le sens de la « vente présumée de certaines espèces animales protégées à deux zoos chinois » n’a jamais été envisagée.
Le ministre de l’Environnement et ses principaux conseillers ainsi que les responsables de l’ICCN n’ont pas souhaité s’exprimer sur cette affaire.
Le Congo perd 15 milliards de dollars par an en raison de la corruption qui mine ce pays, avait affirmé récemment le conseiller du président Joseph Kabila chargé de la lutte contre ce fléau.
La RDC abrite plus de 60% des forêts denses du bassin du Congo, deuxième massif forestier tropical de la planète après l’Amazonie, et abrite une biodiversité très riche.
© AFP

Tags #faune #sauvage #espèces #protégées #menacées #animaux #trafic #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mer 4 Juil 2018 - 15:00
 
Rechercher dans: A la une !
Sujet: RDC : une vente présumée d’animaux protégés à la Chine sent la « corruption »
Réponses: 0
Vues: 131

Il voit un chien caché chez lui, réalise que ce n’est pas du tout un chien et la plus triste des choses se produit

https://wamiz.com/chiens/actu/chien-cache-chez-realise-chien-plus-triste-choses-produit-13056.html#info




Une histoire vraiment triste et révoltante.
Lorsque Jake McChesney est revenu du travail il y a quelques jours de cela, il a trouvé son chien, Sonny, en train de renifler un minuscule animal qui se cachait derrière une plante en pot dans la cuisine. Au début, Jake McChesney a tout de suite pensé qu’il s’agissait d’un chiot. Mais en y regardant de plus près, il s'est rendu compte que c’était en réalité un très jeune coyote.
« Il était tout petit, sans doute n’avait-il pas plus de trois mois. Et il était terrorisé. »
Jake McChesney, qui vit à Kennewick, dans l'État de Washington, ne savait pas comment le coyote avait pu entrer chez lui, mais était bien décidé à agir de la bonne façon pour lui venir en aide. Il a donc contacté la SPA locale pour avoir un peu d’aide, mais cette dernière était fermée. Il a alors appelé le Washington Department of Fish and Wildlife (WDFW). On lui répond alors que le mieux est sans doute de le remettre en liberté, ce que Jake refuse car il y a beaucoup de circulation et que le coyote ne survivrait pas. La WDFW lui conseille alors de tuer le coyote, ce qui était évidemment hors de question.

Un peu d’aide

Finalement, c’est la police locale qui lui propose de contacter Don Caraway, un sauveteur autorisé à prendre en charge les animaux sauvages. Il arrive quelques heures plus tard chez Jake avec une énorme cage pour y mettre le bébé coyote et le transporter.
Inquiet, Jake demande alors ce qu’il va advenir du coyote, ce à quoi Don Caraway répond qu’il va le relâcher dans la nature où il aura une chance de retrouver sa maman. Et c’est cette version de l’histoire qui a été relayée dans les médias. Malheureusement, rien ne s’est passé comme prévu

Un acte très cruel


Quelques jours plus tard, Jake reçoit un message sur Facebook venant d’une certaine Sydney Pelletier qui lui explique qu’elle a vu le coyote dans le jardin de Don Caraway et qu’il est toujours dans sa cage, sans eau ni nourriture. Pire encore, l’homme a plaisanté en disant qu’il comptait le noyer, et pas du tout le relâcher dans la nature comme annoncé.
Sydney Pelletier et des amis font alors en sorte qu’une association spécialisée vienne chercher le coyote afin de le mettre en sécurité. Malheureusement, ils arriveront trop tard. Car le lendemain matin, le bébé coyote était déjà mort, noyé.
Evidemment, Jake était hors de lui en découvrant combien il avait été trompé dans toute cette histoire. De son côté, la WDFW a précisé sur son site Web que les agents de contrôle de la faune ont seulement le droit d’euthanasier les animaux en utilisant des « méthodes humaines ». Ils n’ont donc pas le droit de noyer les animaux
Dans ce cas précis, il ne fait aucun donc que les règles ont été violées. Ce coyote devait être relâché dans la nature, et sa tanière était sans doute toute proche. Par ailleurs, Don Caraway avait annoncé officiellement que l’animal serait relâché. Il risque donc de perdre sa licence si les faits sont avérés.

Tag toutou #chiens #faune #sauvage #animaux #protection #cruauté #maltraitance
par Choupi91
le Mar 3 Juil 2018 - 14:33
 
Rechercher dans: Histoires de chiens - Stories of dogs
Sujet: Il voit un chien caché chez lui, réalise que ce n’est pas du tout un chien et la plus triste des choses se produit
Réponses: 0
Vues: 128

Revenir en haut

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Sauter vers: