"On vit une époque troublée, les gens n’ont plus envie de corrida"