Lot-et-Garonne : 327 sangliers abattus en 1987, 4 350 en 2017...

Aller en bas

ajouter un message Lot-et-Garonne : 327 sangliers abattus en 1987, 4 350 en 2017...

Message par Choupi91 le Lun 30 Avr 2018 - 9:18

https://www.ladepeche.fr/article/2018/04/30/2789488-lot-garonne-327-sangliers-abattus-1987-4-350-2017-2017.html



Lot-et-Garonne : 327 sangliers abattus en 1987, 4 350 en 2017...
 
L'invasion des sangliers se poursuit. Les chiffres donnés par la fédération de chasse éclairentsur la propagation, en zones urbaines également, des hardes.
Seules les bandes dessinées racontent avec le sourire les banquets festifs et l'éradication à coups de goulées de potion magique des sangliers qui gambadent dans les forêts gauloises. En 2018, l'animal sauvage est sorti du bois, se rapproche des villes et le nombre de prélèvements est, au vu des chiffres donnés vendredi, en constante et inquiétante augmentation.

12 000 en moins

Dès 1998, la prolifération des hardes a nécessité un ajustement des dates d'ouverture. Dix ans avant, en 1987, les sociétés de chasse locales en avaient abattu 327. En 1997, le score passe à 921. Une décennie plus loin, les chasseurs de Lot-et-Garonne en ont abattu 2256, toujours selon la fédération. En 2017, record à battre avec 4 350 prélèvements.
La population des quadrupèdes augmente. En revanche, celles de bipèdes avec permis de chasser diminuent, 12 000 nemrods en moins dans la même période, en trente ans, entre 1987 et 2017. Une rapide projection permet d'établir qu'à court terme, le nombre de sangliers tués sera supérieur à celui des chasseurs censés le faire. La fédération préconise une série de mesures, comme la montée en puissance de la chasse aux chiens courants et l'ouverture de la battue, de l'affût et de l'approche à compter de ce 1er juin.

Des ronces et des orties

La responsabilité incombe directement aux sociétés de chasse qui, parfois, se voient refuser l'organisation des battues, soumises à arrêté préfectoral. «Combien d'entre elles» s'est interrogé à voix haute Michel Auroux «se sont vue sommer d'intervenir pour débarrasser les abords des villes des sangliers. Dans la plupart des cas, les mêmes qui interdisaient aux chasseurs d'approcher les zones résidentielles s'insurgent aujourd'hui contre leur absence d'intervention.» Et le président départemental de rappeler qu'il faut aussi balayer sa cour. «Dans la plupart des cas, ces mêmes insatisfaits sont aussi propriétaires de terrains en friche, laissés à l'abandon. Lorsque les ronces et les orties auront été coupées, les sangliers retourneront dans les campagnes, là où nous pouvons les chasser». La fédération souhaite par ailleurs une «libéralisation» du mode de chasse de ce nuisible.

Tags #faune #sauvage #chasse #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 101200
Age : 56
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum