La commission de l'environnement du Conseil des Etats soutient le projet permettant une régulation accrue des grands prédateurs.