Où en est l'élevage d'animaux à fourrure en France ?

Aller en bas

ajouter un message Où en est l'élevage d'animaux à fourrure en France ?

Message par Choupi91 le Mer 21 Mar 2018 - 12:46

https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/animaux-d-elevage/ou-en-est-l-elevage-d-animaux-a-fourrure-en-france_121379

Alors que San Francisco a voté le 20 mars l'interdiction de la vente de fourrures nouvelles, Sciences et Avenir fait le point sur l'élevage d'animaux à fourrure dans l'Hexagone. 

La ville californienne de San Francisco a voté le 20 mars 2018 l'interdiction de la vente de fourrures nouvelles, devenant la plus grande ville américaine à adopter une telle mesure pour protéger les animaux. Et en Hexagone ? Un sondage Ifop pour la Fondation 30 Millions d'amis indiquait en février 2018 que 86% des Français réclament la fermeture des élevages d'animaux à fourrure. "Près de 285.000 personnes ont déjà signé la pétition de la Fondation réclamant la fermeture des fermes à fourrure en Europe", rappelait 30 Millions d'amis. Interrogé par Sciences et Avenir, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, en charge de ces élevages, s'est montré particulièrement évasif...

11 élevages en France en 2017

Ainsi, personne n'a été en mesure de répondre aux questions de Sciences et Avenir. Seul document nous ayant été délivré par la rue de Varenne : un tableau indiquant le "nombre d'exploitations avec élevage d'animaux à fourrure (visons, castors...)" en... 2010. Il y a donc 8 ans, la France comptait 285 élevages dont le plus grand nombre se situait dans les Midi-Pyrénées (36), en Bretagne (26) et en Aquitaine (25). Selon Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot - dont la campagne contre la fourrure s'affiche depuis le 23 janvier 2018 sur les cars et des murs parisiens - une quinzaine d'élevages, uniquement dédiés à la fourrure, subsisteraient encore en France. Malgré ses requêtes auprès du gouvernement, l'association n'a pas non plus réussi à obtenir les chiffres réels. Cependant, "le nombre d'élevages est à la baisse et ne concerne que la production de visons bien qu'on ne parle pas ici des élevages de lapins ; ils concernent les filières viande et fourrure", explique le porte-parole de l'association.

Les élevages de visons et de lapins Orylag dans le viseur des associations

Contacté par Sciences et Avenir, c'est le Centre national d'information sur la fourrure qui se montre le plus précis. Il explique qu'en "2017, la France comptait 11 élevages de visons spécifiquement tournés vers la production de fourrures, et plus d'une vingtaine d'élevages de lapins élevés tant pour leur viande que pour leur fourrure". "En 2018, le nombre de ces élevages passera à 9 en raison de départs à la retraite d'éleveurs" dont 8 sont membres de la Fédération française des métiers de la fourrure et de l'Association des éleveurs de visons. "A ce titre, ils respectent les normes françaises et européennes sur l'élevage et sur la protection animale" et veillent à ce que les visons puissent s'accoupler naturellement, aient "la possibilité de construire un nid, et que les petits puissent demeurer auprès de leur mère dans leur jeune âge", assurent les professionnels. La Fondation Brigitte Bardot ne partage pas cet avis : "Ils sont élevés dans des conditions qui ne répondent nullement aux besoins biologiques de cette espèce semi-aquatique. Les visons sont enfermés dans des cages grillagées dépourvues de tout enrichissement, sans accès à l'eau", s'insurge Christophe Marie qui a réussi à photographier un élevage situé à Emagny, dans le Doubs.

© Fondation Brigitte Bardot
En décembre 2017, l'association L214 avait épinglé un élevage des lapins Orylag, une souche créée par l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) dans les années 70 et dont le pelage est particulièrement doux. l214.com/communications/20171219-lapins-orylag-dior-fendi-dolce-gabbana">Dans un communiqué, L214 indiquait que ces animaux sont en "cage collective au début de leur vie, puis isolés dans des cages individuelles pendant plus de deux mois pour éviter tout accroc à leur fourrure" et qu'"ils ne voient jamais la lumière du jour". "Ce mode d'élevage est à l'origine de restrictions comportementales sévères, de blessures et de comportements stéréotypiques", poursuivait l'association.

Tags #faune #sauvage #rongeurs #animaux #fourrure #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 101407
Age : 56
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum