« Je l’ai abattu parce qu’il saignait et souffrait »