Haute-Savoie. L’autorisation d’abattre des bouquetins fait polémique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ajouter un message Haute-Savoie. L’autorisation d’abattre des bouquetins fait polémique

Message par Choupi91 le Jeu 2 Nov 2017 - 13:07

https://www.ouest-france.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/haute-savoie-l-autorisation-d-abattre-des-bouquetins-fait-polemique-5353932


  • Le préfet de Haute-Savoie a autorisé, ce mardi, l'abattage de vingt bouquetins, au maximum, atteints de brucellose. (Illustration) | Thomas Bregardis / Ouest-France


Le préfet de Haute-Savoie a autorisé, ce mardi, l’abattage de vingt bouquetins, au maximum, atteints de brucellose. Les autorités craignent que les animaux ne transmettent la maladie aux vaches dont le lait entre dans la composition du reblochon. Pour les défenseurs de la nature, la mesure est disproportionnée par rapport aux risques qu’ils estiment minimes.
Pierre Lambert, préfet de Haute-Savoie, a fait savoir ce mardi qu’il autorisait l’abattage de 20 bouquetins, au maximum, d’ici la fin de l’année 2017 dans le massif du Bargy.
L’annonce du haut fonctionnaire fait suite à une consultation sur le sujet lancée en octobre auprès de la population locale. La décision des autorités vise les animaux atteints de brucellose, une pathologie transmissible aux bovins, et notamment aux vaches du massif dont le lait est utilisé pour fabriquer le reblochon, rapporte France Bleu Pays de Savoie.

Les bouquetins présentant des signes de brucellose ciblés

Des agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) seront chargés de ce que le préfet appelle les « prélèvements » de bouquetins. Les opérations ne concerneront que les animaux présentant des signes de brucellose et évoluant dans des zones « où la concentration en animaux séropositifs est importante », indique France Bleu.
Si les sites ciblés n’ont pas été révélés, Pierre Lambert a indiqué que la première étape du programme verrait l’abattage de quatre ou cinq bouquetins avant la fin du mois de novembre. Le représentant de l’Etat l’affirme : la campagne s’arrêtera si ces premiers animaux abattus ne sont pas atteints de brucellose.

« Le risque (de contamination) est très faible, voire nul »

Pas de quoi rassurer les opposants aux différentes mesures mises en place depuis le début de la « crise » des bouquetins contaminés dans la région du Bargy. Car ce n’est pas la première campagne d’abattage dans la région.
«  Nous sommes d’accord avec l’abattage d’animaux malades mais il en reste très peu sur le massif. Le préfet explique qu’il sera prudent, nous restons opposés aux tirs de bouquetins sains. […] Le risque (de contamination) est très faible, voire nul. […] Si le Bargy était aussi dangereux, pourquoi les éleveurs laissent-ils leurs troupeaux en liberté jusqu’au sommet ? », s’est ainsi interrogé Jean-Pierre Crouzat, vice-président pour la Haute-Savoie de la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (FRAPNA).

Tags #faune #sauvage #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 99981
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum