Au Clos-Toreau, une des mascottes a été tuée dans le poulailler pédagogique. Le porteur du projet accuse le coup.