Après les manquements constatés lors d'un contrôle simultané des 23 porcheries du groupe Annen, le Canton réagit de manière ferme, administrativement et politiquement.