Essonne : un chat euthanasié après avoir été criblé de plombs et torturé

Aller en bas

ajouter un message Essonne : un chat euthanasié après avoir été criblé de plombs et torturé

Message par Choupi91 le Jeu 17 Aoû 2017 - 14:20

http://www.leparisien.fr/echarcon-91540/echarcon-un-chat-euthanasie-apres-avoir-ete-crible-de-plombs-et-torture-17-08-2017-7197327.php#xtor=AD-1481423553



Thierry et Sandrine, les propriétaires d’Igo, ont retrouvé leur animal dans un piteux état. Il a été maltraité par des individus qui se sont amusés à lui tirer dessus avant de le brûler avec des cigarettes.

Difficile de trouver les mots pour qualifier cet acte de barbarie. Thierry et Sandrine ont pourtant tenu à alerter leurs voisins sur le sort qui a été réservé à leur chat Igo. Dans un courrier qu’ils ont déposé dans plusieurs boîtes aux lettres mais également accroché sur un poteau à proximité de leur domicile, le couple d’Echarcon (Essonne) a décrit le supplice qu’a vécu leur animal de compagnie, qui partageait leur vie depuis presque un an.
 
Cette petite boule de poils, de couleur noire et blanche, a été victime de la cruauté humaine. L’animal a été criblé de plombs tirés par une arme à feu et brûlé avec des cigarettes. Les faits se seraient produits dans la nuit du lundi 7 au mardi 8 août. « Le soir il n’était pas rentré et ma femme ne l’a pas vu au petit matin, ce qui a commencé à l’inquiéter », raconte Thierry, 47 ans, qui avait adopté ce chat pour consoler sa fille après le décès de leur chienne il y a tout juste un an. « Lorsque je suis revenu du travail, je suis allé voir dans la niche, installée dans notre jardin, poursuit-il. Il avait l’habitude de s’y poser lorsqu’il avait trop chaud. »
 

Des plombs retrouvés aussi dans le colon et au-dessus des yeux

 
L’animal est bien là, mais ne réagit pas à l’appel de son maître. Il découvre alors l’ampleur des dégâts. « Il avait plusieurs croûtes sur la tête et avait du mal à tenir debout. Il avait l’arrière-train très irrité, décrit-il. J’ai d’abord pensé qu’il s’était fait percuter par une voiture. » Inquiet, Thierry décide de l’emmener chez le vétérinaire. Dès le premier examen, la professionnelle est catégorique : Igo a été maltraité.

 
Des traces de brûlures de cigarettes sont découvertes sur le haut de son dos, plusieurs projectiles de chevrotine de 1,5 mm de diamètre sont retrouvés dans son corps, certaines se sont logées dans le colon, d’autres aux dessus des yeux. « Ils ont dû s’amuser à lui tirer dessus alors qu’il était de dos, suppose Thierry. Lorsqu’on passait notre main à rebrousse-poil, on sentait comme des vagues. » Dans un état critique, l’animal a été euthanasié. « On aurait pu l’opérer pour tenter de le sauver mais sans certitude. Il souffrait beaucoup trop. »
 

Un courrier pour sensibiliser les coupables

 
Le couple compte aller porter plainte auprès de la gendarmerie. Sans grand espoir de voir les coupables retrouvés. « Nous avons fait ce courrier pour alerter nos voisins mais aussi toucher les responsables, ou leurs parents. Certains jeunes errent dans les rues, mon fils a eu quelques problèmes avec eux il y a un mois, explique-t-il. Mais si c’était une vengeance, j’aurais préféré qu’ils s’amusent à casser un rétroviseur plutôt que de s’attaquer à notre chat. »
 
Avertie, la municipalité a dénoncé, dans un message mis en ligne sur le site Internet de la ville, cet « acte de barbarie ». « C’est de la cruauté gratuite. Nous sommes tous indignés », lâche Jean-Louis Murat, le premier adjoint, qui assure que c’est la première fois qu’une telle horreur se passe dans le village. Marie, une habitante, se souvient, elle, d’avoir retrouvé un chat, la queue arrachée, il y a deux ans. « Je l’avais emmené chez le vétérinaire, relate-t-elle. Aucun doute, il avait été maltraité et nous avons dû l’euthanasier. » Cette riveraine reste très choquée par cette histoire. « Il ne faut pas croire qu’on s’émeut plus parce que ce sont des animaux, mais ce qui est arrivé est vraiment très triste. »
 
 

Echarcon, mercredi. Thierry et Sandrine ont accroché un mot, racontant le calvaire de leur chat, qu’ils ont accroché sur un poteau à proximité de leur domicile. LP/N.C.
  leparisien.fr

Tag félin #chats #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 100806
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum