« On milite passivement »