Le pire a lieu en mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ajouter un message Le pire a lieu en mer

Message par Choupi91 le Mar 16 Mai 2017 - 11:05

Traduit de l’anglais par Emmanuelle Barraud
Ce texte est extrait des chapitres 5 à 15 et du chapitre 17 du rapport Worse things happen at sea : welfare of wild caught fish, publié en 2010 sur le site fishcount.org.uk. Ce rapport dresse le constat de la souffrance occasionnée par la pêche commerciale, et propose des pistes pour la limiter partiellement. Les passages traduits ci-dessous concernent uniquement la description des méthodes de pêche en vigueur. Dans le texte original, de nombreuses photos illustrent cette description. Nous remercions l’auteure d’avoir permis la traduction et la publication de ce texte dans les Cahiers antispécistes.
La Rédaction
L'idée que les animaux tués pour être mangés devraient être abattus dans des conditions qui limitent leur souffrance est largement acceptée. Cela signifie qu'ils doivent être tués selon des méthodes provoquant une perte de conscience immédiate qui perdure jusqu'à ce que mort s'ensuive (ou bien, lorsque la perte de conscience n'est pas instantanée, qu'elle doit être provoquée sans souffrance, par exemple avec des anesthésiants approuvés pour une utilisation dans les aliments).
Il y a un intérêt croissant pour le bien-être des poissons issus de la pisciculture, tant pendant l'élevage que le transport et l'abattage, et ces dernières années ont vu l'émergence de quelques progrès dans ces domaines. Le présent rapport défend la nécessité de s'occuper aussi du bien-être des poissons sauvages pêchés dans un cadre commercial lors de la capture et de l'abattage.
Les poissons sauvages sont capturés et tués d'une manière totalement incompatible avec les concepts de traitement et d'abattage destinés à limiter le mal-être, et l'intensité autant que la durée de leur souffrance sont probablement importantes. La capture de poissons sauvages peut durer de quelques heures à plusieurs jours. La plupart d'entre eux sont susceptibles de mourir écrasés dans des filets, par suffocation au contact de l'air ou bien disséqués vifs. Ils peuvent être rapidement réfrigérés alors même qu'ils suffoquent encore, un procédé qui peut à la fois accroître et prolonger leur souffrance.


Lire la suite sur Cahiers antispecistes

Tag poisson #univers #marin #aquatique #pêche #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98918
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum