NAC et « chiens d’attaque », ces animaux qui peuvent être refusés