Pour assurer une meilleure protection des troupeaux d'ovins, Ségolène Royal souhaite autoriser l'abattage de loups supplémentaires.