« Je suis anéantie »