Selon une étude parue début janvier 2017 dans la revue scientifique Biological Conservation, les chats harets seraient présents sur 99.8 % du territoire australien, ce qui a de graves conséquences sur l'écosystème du pays.