Un centre contesté par les associations