Durant le 20ème siècle, le commerce de peaux et de fourrures a conduit à la mort de millions d'animaux dans le bassin Amazonien. Pour la première fois, des chercheurs ont pu rendre compte du désastre écologique ayant eu lieu à cette période.