Végétarien, il ne peut plus amener son repas à la caf'

Aller en bas

ajouter un message Végétarien, il ne peut plus amener son repas à la caf'

Message par Choupi91 le Lun 17 Oct 2016 - 10:05

http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/Vegetarien--il-ne-peut-plus-amener-son-repas-a-la-caf--15937541

Par le passé, Yan*, 11 ans et végétarien, partait à l’école avec son tupperware. A midi, le personnel de la cafétéria réchauffait le plat préparé par son père, qui payait les 8 fr. facturés par repas. Le restaurant situé à Lancy a changé de direction il y a un an. «On m’a alors dit qu’il était interdit d’apporter sa nourriture», regrette Luc*. Désormais, Yan se contente des accompagnements: riz, pâtes ou légumes.
Davantage de choix à Lausanne
L'offre dans les réfectoires de la capitale vaudoise paraît plus diversifiée qu'au bout du lac. Ceux-ci ne servent pas de menus halal ou kascher mais les élèves au régime alimentaire particulier peuvent y amener leur repas. Dans ce cas, ce dernier est déduit du tarif facturé aux familles pour l'accueil de leurs rejetons. "Nous proposons aussi chaque jour un plat végétarien et un autre sans porc, précise Claire Attinger, responsable des réfectoires de la Ville de Lausanne. Et une fois par semaine, les menus ne comportent ni viande, ni poisson." Depuis un an, la municipalité a mis en place un plan de restauration durable, qui se concentre sur la qualité et la traçabilité des aliments servis dans les cantines.
Exceptions difficiles à gérer
«Cet enfant a longtemps bénéficié d'un traitement de faveur, tant mieux pour lui», réagit Nicolas Diserens, directeur du Groupement intercommunal pour l'animation parascolaire (GIAP). Mais le règlement stipule que «la pratique végétarienne relevant de valeurs familiales est respectée, sans menu particulier, ni possibilité pour les parents d’amener des compléments au repas fourni». Seule exception pour apporter son propre dîner: une restriction alimentaire due par exemple à une allergie. Dans ce cas, un certificat médical est nécessaire.
Pour le reste, les cafétérias proposent des menus sans porc, mais pas de plats strictement végétariens, halal ou kasher. Chaque jour, 15'000 élèves du primaire se rendent aux cuisines scolaires du canton. «Nous assurons un accueil collectif, relève Nicolas Diserens. Si l'on devait multiplier les exceptions, on ne s'en sortirait pas.» La faute, selon les cantines, à un manque de moyens financiers, matériels ou au nombre important d’enfants à nourrir.
La taille des écoles, dont certaines effectuent trois services de repas en une heure et demie, joue aussi un rôle: «Avec 50 élèves, on peut accepter des cas particuliers. Avec 200, c'est ingérable», assure Sue Putallaz, présidente des restaurants scolaires de Florissant-Malagnou en Ville de Genève.
Légumes à l'étude
Concernant l'alimentation végétarienne, les choses pourraient cependant évoluer. «Une réflexion est actuellement menée à ce sujet au niveau communal et cantonal, confirme Dominique Demierre, chef du service des affaires sociales à Lancy. Notamment lorsque des cantines ne proposent qu'un plat unique». Aucune date n'a pour l'heure été fixée concernant une éventuelle décision.
Hormis le bémol des repas, l’accueil en général est jugé bon. Nicolas Diserens affirme: «Genève est le seul canton qui accepte 100% des demandes d’inscriptions au parascolaire».
*Prénoms d’emprunt

Tag fruits #végétarisme #vegan #animaux #protection

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 101368
Age : 56
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum