Trois porcheries vaudoises dénoncées par une fondation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ajouter un message Trois porcheries vaudoises dénoncées par une fondation

Message par Choupi91 le Jeu 8 Sep 2016 - 14:39

http://www.24heures.ch/vaud-regions/nord-vaudois-broye/Trois-porcheries-vaudoises-denoncees-par-une-fondation/story/20182656

Des cochons à l’étroit dans des porcheries sombres, avec pour tout horizon quatre murs et un sol en béton. Parmi eux, des animaux malades ou blessés et, parfois, un cadavre. La vidéo de sept minutes mise en ligne mardi par la Fondation MART (Mouvement pour les animaux et le respect de la Terre) n’a pas été tournée il y a vingt ans au fin fond de l’Europe de l’Est, mais il y a quelques jours dans trois porcheries, situées à Echallens, à Peney-le-Jorat et à Ropraz.
C’est du moins ce qu’affirme la présidente de la fondation, Kate Amiguet, qui ne cache pas sa colère: «On nous fait des promesses, on nous dit que ça va changer, mais, dans les faits, rien ne bouge. On trouve toujours des excuses aux gens qui maltraitent les animaux.»
La militante, qui souhaite «ouvrir les yeux des consommateurs», affirme également avoir reçu ces images. «Elles nous ont été transmises par des personnes souhaitant rester anonymes, par peur évidente de représailles. Je me suis rendue sur place pour vérifier les faits. Il n’y a parfois qu’à guigner par une fenêtre entrouverte pour se rendre compte de la situation.» La fondation compte maintenant porter plainte contre les propriétaires des animaux.
Willy Annen est exploitant d’au moins une des porcheries incriminées. Il est aussi patron d’une entreprise installée à Gollion, active notamment dans le commerce de bétail et la production d’énergie. Et il fulmine: «C’est de la violation de domicile. En plus, en pénétrant illégalement comme ils l’ont fait, ces gens risquent d’introduire des maladies. Je pense que je vais aussi porter plainte.»
L’éleveur assure que toutes ses porcheries sont aux normes. «J’ai encore subi un contrôle ce matin. On ne peut rien me reprocher. Il faut arrêter avec ça. Si on ne peut plus produire ici, les gens achèteront du porc étranger, aux antibiotiques.» Il précise enfin être au courant des nouvelles normes qui seront appliquées dès 2018, et se préparer pour faire adapter ses infrastructures.
Litières paillées et sorties
Selon la militante, près de 95% des porcheries vaudoises seraient dans des états approchants. «C’est faux! corrige le vétérinaire cantonal Giovanni Peduto. Depuis les années 1990, les porcheries sont progressivement remplacées par des stabulations qui détiennent les animaux sur une litière paillée ou bénéficient de sorties. Les porcs vaudois sont majoritairement détenus dans ce nouveau type de stabulation, et la grande majorité des détenteurs respectent les dispositions légales.»
Dès la découverte de la vidéo, le vétérinaire cantonal a toutefois ordonné des vérifications, en cours hier. «Les mesures dépendront des constats. Et les mesures urgentes seront prises directement sur place.» Kate Amiguet préférerait, elle, que les consommateurs renoncent carrément à manger de la viande. «Les mentalités évoluent. Je suis étonnée de constater que, sept ans après la mise en ligne de Derrière les portes (ndlr: un documentaire de 51 minutes tourné dans les cantons de Vaud, du Valais et de Fribourg), des gens me contactent encore régulièrement pour me remercier de leur avoir permis de prendre conscience de la situation.» (24 heures)


Tags #animaux #boucherie #élevage #ferme #cruauté #maltraitance

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98854
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum