La salamandre : quel blason !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ajouter un message La salamandre : quel blason !

Message par Choupi91 le Jeu 25 Aoû 2016 - 10:13

http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2016/08/25/La-salamandre-quel-blason-!-2818281





Avec le triton palmé, c'est l'espèce d'urodèle la plus connue. - (Photo archives NR)

La salamandre est un amphibien urodèle, c'est-à-dire possédant une queue. Présente à 90-95 % sur le territoire, la salamandre est une espèce plutôt discrète mais néanmoins facile à observer. « On peut la croiser pendant les périodes de redoux en hiver, par un temps un peu humide. Elle sort des bois et des feuillus », explique Dimitri Multeau, bénévole à Loir-et-Cher Nature.
Il suffirait donc de soulever bois et souches pour l'apercevoir tout au long de l'année, contrairement aux autres espèces d'amphibiens qu'on ne voit qu'entre mars et septembre. De 11 à 20 cm, noir tacheté de jaune, avec deux lignes parallèles sur le dos, on ne peut pas se méprendre quand on la rencontre. Ovovipare, là encore contrairement aux autres amphibiens, la salamandre ne pond pas, mais incube les œufs dans son ventre. Puis, elle dépose ses larves dans différentes pièces d'eau. Les salamandres sont menacées par les insectes, mais aussi indirectement par les sangliers qui fouillent les ornières. Cela dit, les observations de prédation restent faibles. Elles se nourrissent essentiellement de vers de terre et d'insectes du sol.
Emblème de François Ier à l'origine, la salamandre est devenue, avec ses légendes, l'emblème du Loir-et-Cher. « On suppose qu'elle pouvait sortir des flammes et renaître du feu. Comme on la trouve dans le bois, elle était sûrement côtoyée au Moyen Âge et les histoires se sont faites notamment à cause de son aspect : trapu, visqueux et blanchâtre quand elle est en alerte. »
Ce qui amène à parler de ce qu'il faut ou ne faut pas faire quand on croise son chemin. La salamandre est une espèce protégée, qu'il ne faut donc pas manipuler et déranger, si ce n'est pour la déplacer du bord de la route où elle est souvent en danger. « Pour la voir accourir chez soi, il faut constituer une mare sans poisson avec un tas de bois à proximité. » Car comme le souligne Dimitri Multeau, c'est une espèce jolie à regarder. À toucher uniquement avec les yeux !
En 2017 sortira un atlas de répartition des amphibiens sur tout le département.

Tags #reptiles #biodiversité

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 96463
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum