Un investissement de deux millions d’euros