Protéger la biodiversité en péril exige de ne pas se tromper de combat. C’est le message délivré par un article de commentaire publié, mercredi 10 août, dans la revue Nature, sous le titre choc « Les ravages des fusils, des filets et des bulldozers ». Ce message s’adresse, au premier chef, aux milliers de participants – responsables politiques, ONG, chercheurs, représentants des peuples autochtones, industriels – attendus au Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), du 1er au 10 septembre, à Hawai.