C’est une lutte qui se joue chaque année en même temps que la rentrée des classes. D’un côté, des chasseurs qui revendiquent une pratique ancestrale et une tradition landaise. De l’autre, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) qui dénonce une chasse illégale et dangereuse d’une espèce dont la population européenne a diminué de 84 % entre 1980 et 2012.