« Un vulgaire passage obligé »