Topic sur les espèces protégées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ajouter un message Topic sur les espèces protégées

Message par Choupi91 le Jeu 27 Sep 2007 - 16:49

Ours, loups et lynx européens préservés grâce à la Convention de Berne

La Convention de Berne a établi il y a 25 ans la première liste d'espèces protégées pour toute l'Europe à une époque où très peu de pays avaient leur propre liste.
En établissant des bases minima de conservation des espèces de faune et de flore menacées pour toute l'Europe, la Convention de Berne a donné un coup de frein à la disparition progressive d'oiseaux ou de grands carnassiers, à la fois victimes des chasseurs et d'une destruction de leur habitat traditionnel.
Objet de peurs ancestrales, le loup, tout comme l'ours, avait pratiquement disparu il y a 25 ans de plusieurs pays d'Europe occidentale comme la France, la Suisse, l'Allemagne ou la Norvège. Les politiques de protection ont permis de faire à nouveau accepter ces espèces, notamment en France, même si des problèmes de cohabitation avec l'Homme subsistent.
De plus, dans les Pyrénées françaises où les ours ont été réintroduits à partir de Croatie et de Slovénie, ils ne sont guère plus d'une dizaine aujourd'hui, confrontés à de fortes pressions touristiques dans leurs zones traditionnelles d'habitat.
Un peu moins menacés que les loups et les ours, les lynx, à l'exception du lynx ibérique, dont il ne reste plus que 130 exemplaires, ont eux aussi recolonisé ces dernières années plusieurs pays, notamment la Suisse et la France, à partir de l'Europe centrale, et surtout des Carpathes où ils subsistent en grand nombre.
La Convention de Berne a également permis de sauver des espèces moins emblématiques, mais tout aussi importantes pour la biodiversité, comme l'outarde barbue, un oiseau échassier autrefois très prisé des chasseurs, une variété rare de rouge-gorge ou encore une orchidée poussant dans les Alpes.


Dernière édition par Choupi91 le Ven 24 Mai 2013 - 18:11, édité 1 fois

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98252
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

ajouter un message Espèces protégées

Message par Choupi91 le Ven 30 Mai 2008 - 12:29

Voici un site parlant des espèces protéger :

http://droitnature.free.fr/Shtml/AMMetro.shtml

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98252
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

ajouter un message Topic sur les espèces protégées

Message par Choupi91 le Jeu 1 Oct 2009 - 10:52

Le blaireau, bientôt espèce protégée ?

Classé parmi les chassables, le blaireau disparaît peu à peu du paysage français. A l'heure de la reprise du "déterrage" où cet animal est laissé à la merci des chiens et des hommes, l'association vosgienne Oiseaux Nature a la ferme intention de le faire classer parmi les espèces protégées. Une mesure simple qui permettrait que cesse cette pratique qui choque de plus en plus.

Aboiements de chiens, terriers éventrés, sang et curée : le déterrage des blaireaux a repris dans nos campagnes. Partout en France, des week-ends de "déterrage de blaireaux" sont organisés. Les chiens, lâchés dans les galeries des terriers dépècent les mustélidés vivants et pour les rares qui échapperaient à leurs crocs, ce sont les pinces métalliques des chasseurs qui les attendent à la sortie du trou. Espèce fragile, à la reproduction lente, le blaireau voit ses effectifs diminuer un peu plus chaque année. Dans les Vosges (88), une association de protection animale se mobilise pour mettre un terme à cette chasse cruelle et faire du blaireau le porte drapeau d'une faune en danger. Son fondateur et administrateur, Claude Maurice, a lui aussi lancé une pétition au niveau local et tente de convertir une partie du Conseil Général à sa cause. Son but : faire classer le blaireau parmi les espèces protégées.

Fondation 30 Millions d'Amis : Pourquoi vouloir faire du blaireau une espèce protégée ?
Claude Maurice : Pour plusieurs raisons... Dans notre région [la Lorraine, NDLR], le nombre de blaireaux nécessaire à sa survie n'est pas suffisant. L'espèce a souffert de l'éradication de la rage qui a eu lieu dans les années 80 et s'est poursuivie jusqu'au début des années 90. Durant tout ce temps, on gazait les renards vecteurs du virus avec de la chloropicrine, mais les terriers étant mitoyens, les blaireaux ont payé un lourd tribut à cette éradication. Par ailleurs, le blaireau n'est pas une espèce prolifique, loin de là ! Organisé en clans, sa population ne se régénère pas comme celle d'autres mustélidés. Seuls deux jeunes sur trois atteignent l'âge adulte et toutes les femelles ne portent pas. Le renouvellement des populations est donc très difficile.

F30MA : La chasse est-elle seule responsable de cette impossibilité des effectifs à se reconstituer ?
Claude Maurice : Non. Il faut rester modéré ! Les blaireaux sont aussi touchés par une forte mortalité routière, par les pesticides, par les nouvelles méthodes agricoles. Mais la chasse est un facteur aggravant. En revanche, c'est celui sur lequel on peut agir le plus rapidement et sans frais exorbitants : interdire la chasse du blaireau est une mesure simple. Elle consiste en une simple signature au bas de l'arrêté annuel de l'ouverture et fermeture de la chasse.

F30MA : Le blaireau est-il nuisible ?
Claude Maurice : Loin de là ! C'est un animal inoffensif qui cohabite sans souci avec les humains. Il se retrouve pourtant inscrit à la liste des "chassables". A une époque, son poil servait d'outil de rasage pour messieurs, mais ce n'est plus d'actualité. Aujourd'hui, le pire c'est que sa chasse est parfaitement inutile. Après sa mort, le blaireau sert, dans le meilleur des cas, de pâture aux chiens. Quant aux déterreurs, ils pratiquent leur activité toute l'année même si elle n'est autorisée que de septembre à janvier. Ils prennent pour excuse de chasser le renard, classé parmi les nuisibles et donc piégeable toute l'année. Le déterrage est un "sport" cruel, inutile et désastreux pour la faune sauvage.


Du côté du Conseil Général, les mentalités à l'égard du blaireau semblent évoluer. Alain Roussel, vice-président du Conseil Général des Vosges et député (UMP) en charge de l'environnement, le confirme : "Je ferai avancer les choses en utilisant des arguments qui m'ont moi-même convaincu", confie-t-il à la Fondation 30 Millions d'Amis qui l'a joint par téléphone (25/09/09). "Ce sujet mérite d'être remis sur la table et je continuerai à sensibiliser les esprits autour de moi ; des esprits dont les certitudes concernant le bienfondé du déterrage des blaireaux ont fortement diminuées et qui se posent aujourd'hui véritablement la question de l'opportunité de perpétuer une telle chasse".

http://www.30millionsdamis.fr/acces-specia...egee-video.html

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98252
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

ajouter un message Re: Topic sur les espèces protégées

Message par Choupi91 le Mar 20 Juil 2010 - 9:46

ESPACE JURIDIQUE - Le Hérisson

Le Hérisson est un animal protégé en France, il est soumis à des autorisations spéciales pour sa détention et sa sauvegarde par l'obtention d'un certificat de capacité délivré par la préfecture.

* Loi N° 76-629 du 10 juillet 1976

*Décret n° 77-1296 du 25 novembre 1977 concernant l'autorisation de
certaines activités portant sur les animaux d'espèces non domestiques.

*Arrêté du 17 avril 1981 donnant la liste des mammifères protégés en
France.

*Arrêté du 11 septembre 1992, relatif aux règles de fonctionnement et
aux caractéristiques des installations des établissements qui pratiquent des
soins sur les animaux de la faune sauvage.

Protection au niveau européen:
* Par la ratification de la convention de berne le 26 avril 1990 Le but
de cette convention est d'assurer la conservation de la flore et de la
faune sauvage et de leurs habitats naturels, 51 pays ont souscrits cette
convention.

Sont donc interdis sur le territoire national et en tout temps :
destruction ou enlèvement des nids, mutilation, capture, perturbation
intentionnelle ou enlèvement d'animaux vivants ou morts, naturalisation,
transport, colportage, utilisation, détention, mise en vente, vente ou
achat.

Cependant, en cas d'urgence, (si la survie de l'animal est menacée et
s'il est impossible de le réinsérer immédiatement dans la nature) la
circulaire du 14 mai 1993 autorise, sous certaines conditions, aux particuliers à
transporter un animal sauvage protégé dans les centres de sauvegardes
les plus proches En cas d'absence de structure d'accueil adaptée, les
vétérinaires peuvent procéder aux soins de première urgence.


source: association stéphane lamart

_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98252
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

ajouter un message Re: Topic sur les espèces protégées

Message par Choupi91 le Mar 20 Juil 2010 - 12:19

Protection au niveau européen
:

* Par la ratification de la convention de berne le 26 avril 1990 Le but de cette convention est d'assurer la conservation de la flore et de la faune sauvage et de leurs habitats naturels, 51 pays ont souscrits cette convention.

Sont donc interdits sur le territoire national et en tout temps

destruction ou enlèvement des nids, mutilation, capture, perturbation intentionnelle ou enlèvement d'animaux vivants ou morts, naturalisation, transport, colportage, utilisation, détention, mise en vente, vente ou achat.

Cependant, en cas d'urgence, (si la survie de l'animal est menacée et s'il est impossible de le réinsérer immédiatement dans la nature) la circulaire du 14 mai 1993 autorise, sous certaines conditions, aux articuliers à transporter un animal sauvage protégé dans les centres de sauvegardes les plus proches En cas d'absence de structure d'accueil adaptée, les vétérinaires peuvent procéder aux soins de première urgence.


source: association stéphane lamart


_________________

 Choupi91 - "Le monde pourrait vivre sans tuer ni animal ni végétal (MONOD Théodore extrait de: Livre de Théodore)"

avatar
Choupi91
Administrateur/Fondateur

Nombre de messages : 98252
Age : 55
Localisation : Essonne
Date d'inscription : 31/05/2006

Action dans la PA
Description:

Revenir en haut Aller en bas

ajouter un message Re: Topic sur les espèces protégées

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum