Rat domestique : comment s’en occuper ?

Si vous êtes fasciné par les rongeurs, vous pouvez opter pour l’adoption d’un rat domestique, pour changer des habituelles souris, ou hamsters. Petit, facile d’accès et vivant dans une cage, le rat domestique est un petit animal qui peut, particulièrement vous convenir, si vous ne souhaitez pas un animal qu’il faudra sortir, ou qui se baladera à longueur de journée dans toute la maison. Mais que savez-vous vraiment du rat domestique ?

Rat domestique : qu’est-ce que c’est ?

Le rat domestique (Rattus norvegicus) est à ne surtout pas confondre avec le rat des champs, noir… (Rattus rattus). Si ce dernier représente le fameux rat, que les gens trouvent répugnant, et dont beaucoup ont la phobie, le rat domestique est une tout autre espèce : c’est un mammifère terrestre, certes, mais c’est un petit animal sociable qui peut vite s’attacher à l’homme.

Il vous sera facile de le manipuler, mais à l’instar de tous les animaux de compagnie, vous ne devez pas le brusquer, mais plutôt le laisser venir à vous. Du fait de sa sociabilité, il vaudrait mieux installer deux rats ensemble : un rat seul va vite déprimer. Toutefois, vous pouvez décider de n’avoir qu’un rat domestique, mais il faudra vous en occuper deux fois plus, non pas en termes d’entretien, mais en termes de câlins, et de jeux. Si vous optez pour plus d’un rat, pensez à avoir une cage de taille adaptée.

Faire cohabiter deux femelles ou deux mâles est tout à fait possible : nous vous conseillons de les mettre dans la cage au même moment, pour ne pas créer de problème de territoire. Si vous décidez une adoption inter-sexe, prévoyez un mâle et deux femelles : une seule femelle ne suffirait pas à votre mâle, et elle pourrait vite mourir d’épuisement. Ce genre de cohabitation engendre beaucoup de nouvelles naissances, à éviter si vous êtes débutant.

Comment nourrir un rat domestique ?

Vous devez savoir que le rat est un animal omnivore. De ce fait, il doit manger un peu de tout. Il a essentiellement besoin de vitamines, de magnésium et de protéines animales. Vous pouvez lui donner des granulés, proposés en vente dans les animaleries, comme vous pouvez lui donner des rations ménagères. L’idéal étant de mixer ces deux administrations, pour ne pas l’habituer à une seule chose, d’ailleurs, cela renforcera sa santé. Si vous souhaitez lui donner un complément, nous vous conseillons ce mélange :

  • Vers séchés de farine ;
  • Graines de courgette ;
  • Graines de tournesol ;
  • Vers de foins.

S’il y a une alimentation à privilégier, vous vous doutez bien qu’il y ait une alimentation à éviter : nous vous déconseillons vivement de nourrir votre rat domestique à la sauce, ou aux aliments épicés. Sur le long terme, ce genre d’aliment peut le tuer. Gardez en tête que vous n’avez pas un rat d’égout, votre rat domestique ne peut digérer une lampée de vin ou une bouchée de tarte. Vous devez mettre à sa disposition de l’eau fraîche que vous changez quotidiennement, cela pour éviter les dangers et bactéries qui résultent d’une eau stagnante. Nous vous conseillons de troquer l’habituelle gamelle, contre un biberon pour rongeur, cela va éviter l’eau renversée par accident.

Rat domestique : les conditions de captivité

Bien que petit, un rat domestique est un animal avec de l’énergie à en revendre, vous devez donc lui fournir une cage adaptée à ses besoins, pour qu’il puisse se dépenser au quotidien. La taille de la cage dépendra du rat :

Spécificité du ratTaille de la cage
Rat énergique0.06 m3
Rat adulte0.05 m3
Rat de petite taille0.04 m3
Vieux rat0.04 m3
Deux rats80 x 60 x 80 cm

En plus des dimensions, vous devez faire attention aux barreaux : les rats sont des animaux qui peuvent facilement se faufiler dans les petits espaces. De ce fait, l’écartement des barreaux ne doit pas excéder les 0.8 cm.

Maintenant, que vous avez votre cage, reste à définir où vous allez la placer, et cela ne sera pas une mince affaire : vous devez éviter les endroits où l’animal recevra de la fumée, si vous êtes fumeur. Vous devez également éviter les pièces avec des courants d’air. Si vous avez le sommeil fragile, ne placez pas la cage dans votre chambre. Faites également attention aux températures.